Dixon - "Je comptais les voitures, calculais les points... C’était dingue!"

C’est avec un certain flegme, qu’on lui connaît bien, que Scott Dixon a accueilli son quatrième titre IndyCar hier soir à Sonoma. Mais le pilote néo-zélandais ne cachait pas sa joie.

Scott Dixon a remporté cette dernière manche de la saison en trois phases bien distinctes, avec un excellent départ depuis la neuvième place sur la grille puis deux premiers ravitaillements et changements de pneus impeccables de son équipe qui lui ont chacun permis de gagner deux places pour s’installer en tête.

À partir de ce moment, il n’avait plus vraiment son destin en main et le sort du Championnat reposait davantage sur les éventuels malheurs de ses adversaires.

Il y avait une chance, et on y croyait,” a-t-il déclaré sur la Victory Lane. “Je ne peux pas remercier suffisamment tous les membres de mes équipe, ils m’ont aidé toute l’année!”

Avant de faire une analyse rapide de sa saison, le vainqueur du jour n’a pas manqué de saluer la mémoire de celui qui était dans toutes les têtes ce week-end et auquel il fut longuement rendu hommage dans les heures précédant le départ de la dernière course de l’année.

Je ne sais pas quoi dire, tout d’abord mes prières pour la famille de Justin Wilson,” a-t-il commencé.

J’ai tellement de gens à remercier! On a eu de bonnes courses cette saison, comme à Long Beach. Et à Indy, où on avait la voiture à battre avant des problèmes de surchauffe, j’étais très déçu.”

Chevrolet a fait un incroyable travail. Je ne peux pas y croire, c’est fou, et on gagne en étant ex æquo en plus!”

Le pilote Ganassi a aussi eu un mot pour ses rivaux malheureux. Deux d’entre eux, les pilotes Penske Juan Pablo Montoya et Will Power, ont d’ailleurs tenu des propos peu amènes à son sujet – ou plus exactement au sujet de son parcours et concernant le déroulement du Championnat.

Je suis désolé pour eux, mais c’est tellement bien de gagner le titre,” a-t-il réagi. “Je comptais les voitures à l’épingle pour savoir où était Montoya avant les restarts. Il était 16e à un moment, j’essayais de calculer les points... Enfin, c’était dingue!”

Comme toujours en IndyCar, le héros du jour n’a pas manqué de saluer le sponsor historique de l’équipe Ganassi dont sa voiture était pourtant la seule à arborer les couleurs cette année.

C’est formidable pour Target, on avait 400 invités ici!” a-t-il mentionné.

Juan [Montoya] est un pilote formidable, mais ce que Dixon a fait aujourd’hui, c’est incroyable.

Chip Ganassi

L’homme qui fut à l’origine de ce partenariat remontant à 1990, Chip Ganassi, n’a pas caché sa joie après avoir coiffé sa dixième couronne qui lui permet de se rapprocher encore un peu de son rival Roger Penske.

À chaque fois que vous battez Penske, vous savez que vous avez fait quelque chose de spécial,” a lancé le jovial Américain. “Juan [Montoya, que Ganassi a eu dans son équipe en CART puis en NASCAR] est un pilote formidable, mais ce que Dixon a fait aujourd’hui, c’est incroyable.”

Et Ganassi comme son pilote de se faire porter à plat ventre et à bout de bras par les membres de son équipe, façon rock star... Une des images les plus joyeuses que l’on retiendra de cette saison.

A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Sonoma
Circuit Sonoma Raceway
Pilotes Scott Dixon
Type d'article Actualités
Tags dixon, ganassi, montoya, power