MotoGP
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
10 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
24 jours
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
31 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
52 jours

La cheville de Crutchlow de nouveau très douloureuse

partages
commentaires
La cheville de Crutchlow de nouveau très douloureuse
Par :
9 sept. 2019 à 16:30

Le pilote anglais a subi cet été un retour de douleurs massives liées à la grave blessure de la cheville dont il a été victime il y a un peu moins d'un an lors du Grand Prix d'Australie.

Évoquant en marge de son Grand Prix national l'éventualité d'un arrêt prochain de sa carrière, Cal Crutchlow a expliqué qu'il souhaitait un peu plus profiter de la vie, mais aussi moins souffrir. Le fait est que le pilote anglais, bien qu'il n'en laisse habituellement rien paraître, a gardé des séquelles de la grave blessure à la cheville droite qui lui a coûté sa fin de saison l'an dernier et lui a valu plus de trois mois d'absence des pistes. Il a malheureusement pu remarquer que ses difficultés se sont accentuées ces dernières semaines, ramenant la situation à un stade comparable à celui du début d'année.

"Ma cheville est en mauvais état. Et sur les deux derniers mois, ça a empiré", explique-t-il. "J'ai eu cinq mois où ça a été fantastique. J'ai pu courir sur un tapis roulant dans mon garage – ce qui n'a aucun intérêt car je ne cours jamais, mais je voulais juste voir si je pouvais y arriver, et j'ai pu le faire pendant cinq minutes sans problème. C'était en mai ou quelque chose comme ça. Juste avant le Sachsenring, j'ai recommencé à sentir de la douleur et maintenant c'est de nouveau très mauvais. Il faut que l'on comprenne ce que c'est ou pourquoi ça arrive."

Lire aussi :

Ces douleurs qui se sont réveillées sont loin d'être anodines pour le pilote anglais. "Au début de l'année, j'avais mal, je ne pouvais pas marcher. Puis la douleur est partie et maintenant elle est de retour. C'est une douleur similaire à celle que j'avais un mois après l'opération", décrit le pilote LCR, qui refuse toutefois de prendre des d'antidouleurs. "En début de saison, je ne pouvais pas marcher en début de journée. Puis c'est parti pendant cinq mois et maintenant, de nouveau, les dix premières minutes le matin sont terribles."

Crutchlow s'inquiète que ces douleurs puissent provenir des pièces de métal qui ont été placées dans sa cheville pour reconstruire les os ayant subi de nombreuses fractures au niveau de l'astragale, du tibia et du péroné. "Je pense que le métal doit pousser un nerf et les tendons", suggère-t-il, lui qui a déjà souffert d'une inflammation de ce type dans les premiers temps ayant suivi ses deux opérations qu'il a subies coup sur coup. "Je vais attendre de voir le chirurgien qui a fait l'opération en Australie, car je dois me rappeler que, normalement, il faut attendre un an pour revenir. On voit des témoignages de gens qui disent qu'ils n'ont plus eu une vie normale depuis, etc. Je continue de piloter une moto, de vivre une super vie, mais j'ai mal."

Le retour en Australie, le mois prochain, sera aussi l'occasion d'envisager la suite, et notamment le retrait des trois plaques en métal qui lui avaient été posées. "Je ne veux pas les retirer en fin d'année. Je dois le faire, mais ça voudrait dire que je ne pourrais pas piloter en début de saison prochaine", prévient le pilote LCR. "Les nerfs me font vraiment très mal dans la cheville, et du coup j'ai mal sur tout le pied. Mais ils doivent bouger les nerfs de nouveau pour enlever tout le métal, et je ne sais pas comment je vais réagir à ces mouvements. Cela pourrait être pire. Et avec les nerfs, le chirurgien m'a dit que ça pourrait prendre deux semaines pour ne plus avoir de douleur, ou deux ans. Une part de moi veut enlever le métal, et l'autre pas, 50-50. Mais je n'ai que sept semaines [de pause hivernale], ce qui veut dire que je devrais faire exactement la même chose que l'hiver dernier, ce qui a été un cauchemar, croyez-moi."

Avec Michaël Duforest  

Article suivant
Exclusif, Jarvis : "La reconduction de Rossi est possible, il est très motivé"

Article précédent

Exclusif, Jarvis : "La reconduction de Rossi est possible, il est très motivé"

Article suivant

Pour Suzuki, "l'appétit vient en mangeant"

Pour Suzuki, "l'appétit vient en mangeant"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa