Ducati mise sur la météo pour faire mieux qu'en 2020 au GP d'Aragón

À la peine sur cette piste en 2020, Jack Miller et Pecco Bagnaia ont bon espoir d'être plus performants au Grand Prix d'Aragón cette année.

Ducati mise sur la météo pour faire mieux qu'en 2020 au GP d'Aragón

Les pilotes Ducati retrouvent un circuit sur lequel ils ont été en grande difficulté en 2020, lors de deux week-ends de course marqués par des températures très fraîches. Passés du team Pramac à l'équipe l'officielle cette année, Jack Miller et Pecco Bagnaia s'attendent à être plus performants, grâce à des conditions plus estivales. Seulement neuvième de la première course l'an passé, Miller n'avait même pas vu la fin du premier tour de la seconde après avoir été mis hors course par Brad Binder.

L'Australien préfère se souvenir de sa troisième place conquise il y a deux ans et y voit le signe de bonnes performances ce week-end. "Je pense qu'on a une moto vraiment plus constante cette année, si on regarde les performances sur chaque circuit", a rappelé le pilote Ducati en conférence de presse, après avoir déjà évoqué des progrès dans l'agilité de sa machine à Silverstone. "Je pense qu'on est bien placés avant ce Grand Prix mais on ne sait jamais avant les EL1."

"Il fait beaucoup plus chaud que l'an dernier. Ça ressemble plus à un GP d'Aragón que l'an dernier. On était sur le podium en 2019. L'an dernier, les deux courses ont été choquantes : je n'ai même pas fini la deuxième en chutant au virage 2. J'espère qu'on va renverser la situation cette année. Il reste six courses, on est cinquièmes au championnat. On va tout faire pour prendre plus de points."

Lire aussi :

Pecco Bagnaia va de son côté chercher ses premiers points en Aragón dans la catégorie MotoGP. Seulement 16e en 2019, l'Italien a chuté dans la première course l'an dernier, avant d'être stoppé par un problème sur son moteur le week-end suivant. Il se repose aussi sur les performances de la Desmosedici les années précédentes et sur les progrès effectués cette saison.

"Ces dernières années, c'était une bonne piste pour Ducati, mais l'an dernier on a beaucoup souffert à cause des conditions", a souligné Bagnaia. "[Johann] Zarco a été le seul à avoir un bon week-end mais il a fini cinquième. C'était un bon résultat mais pas exceptionnel, mieux que les autres Ducati mais ce n'était pas un succès pour [la marque]."

"Me concernant, j'ai eu beaucoup de mal avec les conditions mais aussi parce que je suis tombé deux fois dans des freinages en ligne droite. Ces chutes font beaucoup perdre en confiance et c'était dur d'attaquer pour moi. Quand il fait 8°C, ce n'est pas facile, et encore plus pour moi parce que j'avais un peu de mal à faire chauffer le pneu avant."

"Je pense que ça a changé cette année. Je n'ai plus jamais eu ce problème, je peux pousser plus fort en entrée [de courbe]. À Silverstone et au Mans, il faisait froid et j'ai été rapide dès le premier tour. Ce n'est pas un problème comme l'an dernier. Je sens que ça sera différent cette année, parce qu'il fait 30°C. C'est un gros changement."

Et même s'il ne semblait plus croire en ses chances de titre après le GP de Grande-Bretagne, Bagnaia assure maintenant qu'il ne lâchera rien : "Tant que je verrai que c'est mathématiquement possible, j'essaierai. Je vais essayer d'être performant lors des six dernières courses. On ne perdra jamais notre ambition de victoire. Ça ne sera pas facile mais on va essayer, c'est sûr".

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Soulagé d'avoir quitté Yamaha, Viñales sent moins de poids chez Aprilia

Article précédent

Soulagé d'avoir quitté Yamaha, Viñales sent moins de poids chez Aprilia

Article suivant

EL1 - Marc Márquez dominateur grâce à son pneu tendre

EL1 - Marc Márquez dominateur grâce à son pneu tendre
Charger les commentaires