Lowes sait qu'il devra "mériter" son retour en MotoGP en 2019

Sam Lowes admet qu'il aura besoin de progresser s'il veut atteindre son but, qui est de revenir en MotoGP en 2019, après avoir perdu sa place chez Aprilia pour la saison prochaine.

Dans l'incapacité de faire ses preuves lors de sa première saison en MotoGP, Sam Lowes va retourner en Moto2 en 2018, après que son contrat d'une durée initiale de deux ans, ait été écourté.

Le Britannique avait régulièrement joué les premiers rôles dans la catégorie intermédiaire à la fois en 2014 et en 2015, et rejoindra cette fois-ci l'équipe CarXpert Interwetten, où évolue Thomas Lüthi depuis 2010. 

Lowes, qui disposera alors d'un châssis KTM, a déclaré que son objectif la saison prochaine sera de remporter le titre en Moto2, ce afin de faire son retour dans la catégorie reine l'année suivante, tout en admettant qu'il a besoin de "progresser et de mériter" une autre opportunité.

"Je vais être honnête, dans le futur, un retour ne pourra se faire que dans la bonne situation, et j'aurais besoin de progresser et de le mériter", a expliqué Lowes. "Sinon, je reste en Moto2 et j'essaye d'être Champion, c'est mon objectif. Le MotoGP est difficile pour beaucoup de raisons, et si je veux revenir, ce sera dans la bonne situation. Autrement je resterai là et j'essayerai de gagner encore, si possible. Évidemment, l'objectif est d'être compétitif, de remporter le championnat et d'obtenir une option pour faire un retour en MotoGP."

Interrogé sur la raison qui l'a incité à choisir Interwetten parmi les options qui s'offraient à lui en Moto2 en 2018, et dont faisait sans doute partie Forward Racing, Lowes ajoute : "Si vous regardez ce qui est disponible, pour moi c'est une équipe qui fait du bon travail depuis un certain nombre d'années. Ils ont été très expressifs dans le bon sens me concernant. Cela donnait l'impression qu'ils me soutenaient, et cela m'a semblé être la bonne chose à faire. Tout de suite, je veux bien faire [sur les dernières courses MotoGP], donc je suis bien concentré, j'ai une bonne confiance, et un bon environnement pour finir cette année et revenir en Moto2 dans de bonnes conditions. Si j'obtiens de bons résultats pour finir cette année, ce sera sur mon CV et ce sera toujours quelque chose à valoriser lors je ferai mon retour. C'est donc évidemment mon objectif à présent."

Le pilote le plus rapide pendant dix tours à Misano

En dépit d'une chute lors de la course de Misano, disputée sur le mouillé, Lowes a fait bonne figure, se frayant un chemin jusqu'au top 10 après s'être élancé bon dernier sur la grille. Le pilote Aprilia a déclaré qu'il était "fier" d'être capable de se battre avec d'autres pilotes, et d'avoir été pendant dix tours l'homme le plus rapide de la course.

"Ma moto était bien, pendant dix tours j'ai été probablement le meilleur du plateau, je me sentais vraiment bien", poursuit Lowes. "J'ai un peu surchauffé le pneu avant, et si c'était revenu [la température], cela aurait été OK. J'avais au moins le potentiel de faire quelque chose, je peux me présenter à vous et ne pas dire de la m****, en expliquant que cela aurait pu se passer de telle ou telle façon."

Jusqu'ici, le numéro 22 n'a terminé qu'une fois dans les points cette saison, avec une 14e place décrochée au Mans, sur 15 pilotes classés. Mais s'il a de nouveau manqué le coche à Saint-Marin, celui-ci préfère retenir le bon état d'esprit dont il a su faire preuve en course, et qui devrait conditionner positivement la fin de sa saison, avant de tenter de jouer la gagne en Moto2 l'an prochain, une catégorie où il s'est déjà imposé à trois reprises par le passé, avec comme meilleur classement final une quatrième place au général en 2015.

"Nous engrangeons de la confiance, car j'ai eu une bagarre, j'ai pu passer, me faire dépasser, passer de nouveau, j'étais dans une bataille et c'était bon", reprend-il. "Je commence à me sentir de nouveau comme un compétiteur, et quand j'étais dans la course, je les voyais [les autres pilotes] devant, j'allais de l'avant. Ce n'est pas juste le fait de tourner en rond, je suis fier de moi, du fait d'en vouloir plus, et il nous reste quelques courses. Si c'est mouillé ou même si c'est sec, nous pouvons essayer d'obtenir de bons résultats. Je suis déçu évidemment [de son accident, ndlr], car cela aurait pu être un bon résultat, mais au moins j'ai montré quelque chose plutôt que d'être juste derrière."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP , Moto2
Pilotes Sam Lowes
Équipes Gresini Racing , Technomag Racing Interwetten
Type d'article Actualités