Quartararo prend Zarco en considération pour le championnat

À l'heure de clôturer la première partie de saison, Fabio Quartararo estime que Johann Zarco est à prendre en compte pour la course au titre, grâce à une régularité qui lui vaut la troisième place du championnat.

Quartararo prend Zarco en considération pour le championnat

S'il n'a pas conclu le dernier Grand Prix avant la pause estivale sur la note positive qu'il aurait voulu, Johann Zarco peut en revanche pleinement se satisfaire de la troisième place qu'il occupe au championnat.

Malgré la 13e position qu'il a décrochée le week-end dernier à Assen et ses abandons en Argentine et à Jerez, le Français compte quatre podiums et uniquement des résultats dans le top 10. Face à des leaders aux résultats en dents de scie, il a su se faufiler, tout en discrétion, pour finalement être l'un des principaux adversaires au titre de Fabio Quartararo actuellement, au même titre que Pecco Bagnaia et Enea Bastianini, pourtant derrière lui.

Les Italiens, vainqueurs chacun à trois reprises cette saison, comptent huit et neuf points de retard sur Zarco au championnat, tandis qu'il accuse lui-même 58 unités de retard sur Quartararo et 37 sur Aleix Espargaró, l'actuel deuxième.

Une position qui commence forcément à faire se tourner certains regards vers lui, à commencer par Quartararo lui-même. "C'est sûr que maintenant je prends plus Johann en considération pour le championnat", a-t-il déclaré. "Si on regarde les cinq ou six dernières courses, Johann a toujours été aux avant-postes à se battre pour le podium. Pour moi il est le plus régulier chez Ducati actuellement et ça serait super de se battre pour le championnat comme lors de la première moitié de la saison dernière."

Néanmoins, Zarco se montre plus prudent et estime être un cran en-dessous de Bagnaia, qu'il voit indéniablement comme l'homme fort chez les Rouges, et ce malgré ses erreurs en course. "On m'avait demandé ce que je fais mieux que les autres pour être troisième au championnat. J'ai été régulier mais celui qui pilote le mieux la Ducati, c'est Pecco", a-t-il déclaré. "Il est le seul à tirer 100% de la moto, le vrai potentiel de la Ducati, et il est suffisamment sensible pour sentir tout ça."

Reste que le #5 est en position de jouer le titre pour la deuxième année consécutive, une chose qui ne lui était jamais arrivée depuis son arrivée en MotoGP en 2017. L'an dernier, il avait même pris provisoirement la tête du championnat au terme du second Grand Prix et avait entamé la pause estivale à la seconde place. Une  deuxième partie de saison plus compliquée l'avait finalement vu terminer cinquième, son meilleur placement final malgré tout.

Une situation qui s'est inversée cette année, avec des résultats plus timides en début de saison, mais un bilan presque identique à l'arrivée de l'été. "Je pense qu'aucun de nous deux n'a commencé la saison comme il l'avait fait en 2021 mais, ensuite, quand on est arrivés en Europe, on a tous les deux passé un cap. Je pense qu'on a partagé beaucoup de podiums", a commenté Quartararo.

L'ultime cap que Zarco attend est évidemment sa première victoire en MotoGP, mais sa régularité suffit à inquiéter les autres. "Attention à Zarco. S'il peut vraiment être régulier à toutes les courses et qu'il ne commet pas d'erreurs, il peut aussi être dangereux pour le titre", a pour sa part commenté Joan Mir. Le Champion du monde 2020 avait gagné son titre mondial à la régularité, en ne décrochant son unique victoire dans la catégorie que trois courses avant la fin de la saison.

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Malgré un GP compliqué, Tech3 veut voir "le verre à moitié plein"
Article précédent

Malgré un GP compliqué, Tech3 veut voir "le verre à moitié plein"

Article suivant

Puig : Honda a eu "tort" de croire sa moto 2022 performante

Puig : Honda a eu "tort" de croire sa moto 2022 performante