Álex Rins opéré ce vendredi ; retour attendu au Sachsenring

Le début de saison catastrophique d'Álex Rins se poursuit avec l'absence du pilote espagnol de la manche catalane, ce week-end. Opéré ce vendredi, il espère désormais relancer sa saison en revenant dès la prochaine épreuve, en Allemagne.

Álex Rins opéré ce vendredi ; retour attendu au Sachsenring

Opéré ce vendredi du radius, où seront posées deux vis pour fixer son os cassé lors d'une chute subie jeudi pendant un tour de familiarisation à vélo sur le tracé de Barcelone, Álex Rins devrait pouvoir faire son retour sur sa Suzuki lors de la prochaine épreuve, au Sachsenring, après avoir dû se déclarer forfait pour la manche de ce week-end.

C'est en tout cas ce qu'a annoncé son chef mécanicien Jose Manuel Cazeaux à MotoGP.com alors que se déroulaient ce matin les Essais Libres 1 du Grand Prix de Catalogne. C'est pendant cette même séance que Rins subissait de son côté une opération destinée à lui faire gagner en temps de récupération pour son retour au guidon.

"Il s'agit d'une fracture du radius et elle ne semble pas si vilaine parce qu'ils ont décidé de faire une opération : il y est maintenant et ils vont mettre deux vis", a-t-il ainsi déclaré sur le flux télé officiel. "Il devrait être OK pour pouvoir commencer à s'entraîner la semaine prochaine et peut-être revenir au Sachsenring et espérons-le, être en forme pour la course."

Lire aussi :

Responsabilités et union dans ce cauchemar

Le début de saison 2021 d'Álex Rins a des allures de catastrophe : avec quatre résultats vierges consécutifs liés à des chutes en course, et maintenant une blessure avant-même d'avoir pu participer à l'épreuve catalane, le pilote Suzuki peut d'ores et déjà tirer un trait sur ses espoirs de lutte pour la couronne mondiale. Actuellement lointain treizième au championnat, à 82 points du leader Fabio Quartararo, le voici contraint à se focaliser sur une rapide convalescence et la quête de sensations lui permettant de rester sur sa monture. Une difficulté que son ingénieur ne manque pas de noter, lui qui salue comme principale qualité l'habituelle capacité de son pilote à délivrer le dimanche.

"Généralement, nous sommes impressionnés par ses performances du dimanche, car en dépit de ceux qui ne sont pas super il performe toujours bien le dimanche… et c'est ironiquement ce qui nous a manqué cette année. Nous avons réglé d'un certain point de vue des choses le vendredi et le samedi, mais ensuite nous n'avons pas pu délivrer. Donc maintenant, il faut essayer d'être continuellement au top niveau pendant trois jours et je pense qu'il deviendra un candidat sérieux si nous y parvenons."

Bien entendu, le fait de d'ores et déjà savoir, alors que débute seulement la septième manche de la saison, que les espoirs de Suzuki reposent désormais sur Joan Mir, a de quoi affecter l'autre côté du garage.

"Nous sommes tous déçus dans l'équipe, parce que nous avons beaucoup travaillé pendant l'hiver pour qu'Álex se batte pour le championnat, et il est temps à ce stade du projet de nous battre pour quelque chose de mieux que la troisième ou quatrième place", regrette-t-il. "Concernant les chutes, nous nous serrons les coudes : à Portimão et au Mugello, il s'agissait de la même chose qui l'a fait chuter et au Mans et Jerez, c'était différent : c'étaient de plus grosses erreurs. Mais c'est le moment de rester calme, de rester unis dans l'équipe et d'essayer de reprendre la situation sous contrôle à partir du Sachsenring. Notre objectif a changé et maintenant il le faut récupérer et trouver une régularité dans les bons résultats pour reconstruire la confiance. Puis il pourra de nouveau se battre pour les positions de tête : c'est notre plan à partir du Sachsenring."

Lire aussi :

partages
commentaires
EL1 - Aprilia premier leader au terme d'une séance calme
Article précédent

EL1 - Aprilia premier leader au terme d'une séance calme

Article suivant

Yamaha a imposé un nouveau chef mécanicien à Viñales

Yamaha a imposé un nouveau chef mécanicien à Viñales
Charger les commentaires