Rossi déplore l'excès d'agressivité des jeunes pilotes

D'après Valentino Rossi, le niveau d'agressivité dans les catégories junior comme le Moto3 et le WorldSSP300 rend les courses "assez effrayantes".

Rossi déplore l'excès d'agressivité des jeunes pilotes

Lors de la manche de Jerez du championnat World Superport 300 le week-end dernier, Dean Berta Viñales (cousin de Maverick) a perdu la vie à 15 ans dans un accident impliquant plusieurs pilotes. Il s'agit du troisième décès récent d'un adolescent au niveau européen et mondial, après Hugo Millán en European Talent Cup en juillet et Jason Dupasquier en Moto3 en mai.

Cela soulève le débat dans la communauté moto quant à savoir comment améliorer la sécurité dans les catégories junior afin d'empêcher les accidents mortels de continuer à se produire. Valentino Rossi estime qu'il faut faire respecter les drapeaux jaunes davantage dans ces catégories, tout en remarquant qu'il faut agir quant au niveau d'agressivité dans ces épreuves – conséquence de la nature des motos utilisées, qui crée des courses serrées.

"Ce qui est arrivé à Jerez est un grand désastre, et cela fait déjà trois fois cette année pour de très jeunes pilotes", déplore Rossi. "Que pouvons-nous faire ? Je pense que le problème est que c'est la chose la plus dangereuse dans notre sport quand un pilote chute et qu'il est percuté par le pilote de derrière. Les courses [de Supersport 300] sont très dangereuses, parce qu'il y a beaucoup de pilotes – plus de 42 motos – et tout le monde est très proche. Le risque que cela se produise est donc très élevé."

"Ce que nous pouvons faire, tout d'abord, c'est un plus grand respect du drapeau jaune par le pilote de derrière. Je ne connais pas précisément la dynamique de l'accident [de Jerez], mais d'habitude, les pilotes, quand ils voient le drapeau jaune, ils essaient de perdre aussi peu de temps que possible. C'est peut-être une manière d'améliorer ça."

"Par ailleurs, ces dernières années, les pilotes – notamment les jeunes – sont toujours très, très, très agressifs. Quand on suit les courses, c'est assez effrayant car tout le monde donne plus que le maximum sans jamais réfléchir à ce qui peut arriver. Pour moi, tout le monde doit se rappeler que les courses de moto sont très dangereuses."

MotoGP remembers WorldSSP300 rider Dean Berta Viñales

Lorsque Motorsport.com lui demande si augmenter l'âge minimal pour courir au niveau international serait une solution, Rossi répond : "Peut-être, mais c'est difficile parce que si l'on décale l'âge d'un an ou peut-être deux, ça peut aider mais ça ne fait pas une grande différence."

"Mais peut-être que ceux qui contrôlent les courses, surtout les courses junior avec les très jeunes pilotes, doivent être plus stricts et suivre tout ce qui se passe en piste avec plus d'attention. Et si quelqu'un fait quelque chose de dangereux, être plus sévère avec les pénalités, peut-être qu'il faut procéder ainsi."

"Je pense que notre sport est fantastique, nous l'adorons tous, mais il faut toujours rouler avec un peu de respect pour les autres pilotes, car c'est sûr que tout le monde veut rouler à l'avant. Or, il y a des choses qui sont plus importantes que gagner deux places : c'est la sécurité du pilote et de ses adversaires. Je pense que c'est ce message qui doit être plus fort à l'avenir."

Lire aussi :

partages
commentaires
EL1 - Márquez domine sur piste humide

Article précédent

EL1 - Márquez domine sur piste humide

Article suivant

Márquez a rarement vu une Honda évoluer autant qu'au test de Misano

Márquez a rarement vu une Honda évoluer autant qu'au test de Misano
Charger les commentaires