Schwantz admiratif des progrès de Viñales et de Suzuki

Le Champion du monde 1993 a été impressionné par la course victorieuse de Maverick Viñales à Silverstone.

Schwantz admiratif des progrès de Viñales et de Suzuki
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Podium : le vainqueur Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Kevin Schwantz
Podium : le vainqueur Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Kevin Schwantz, Davide Brivio et Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Le vainqueur Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Kevin Schwantz et Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP

Kevin Schwantz fait partie des pilotes emblématiques de Suzuki, avec qui il a fait toute sa carrière en Championnat du monde, récoltant 25 victoires et l'un des six titres Pilotes de la marque. Toujours lié à Hamamatsu aujourd'hui, le Champion du monde 1993 était l'un des observateurs les plus attentifs de son retour à la victoire, dimanche à Silverstone.

Pour la première fois depuis 2007, le bolide bleu a dominé une course - et quelle domination ! Maverick Viñales a filé en tête sitôt le départ de l'épreuve donné et personne n'a été en mesure de l'inquiéter. "J'ai vu Maverick et Aleix [Espargaró] dans le top 10 tout le week-end. Je me suis dit que c'était bon signe, mais je ne m'attendais en aucun cas à ce que Maverick disparaisse pendant la course", reconnaît Kevin Schwantz dans une interview accordée à Motorsport.com.

"Bien entendu, cela doit beaucoup à sa maturité croissante", poursuit l'Américain. "Au début de l'année, il a perdu un podium en tombant à trois tours de l'arrivée, en Argentine, et il a manqué quelques départs quand il était à l'avant de la grille. Mais il a mûri, dans son pilotage et sa course, et franchement je me suis dit qu'il était invisible à Silverstone."

Derrière le jeune Espagnol, certains des plus grands pilotes du moment menaient une superbe bagarre, sans toutefois parvenir à rattraper l'avion de chasse Maverick. Auraient-ils perdu du temps en bataillant de façon aussi féroce ? "J'ai eu l'impression que, quand la bataille de Márquez contre Rossi s'est intensifiée, cela avait un peu aidé Mav, mais même au meilleur de sa vitesse, je ne pense pas que Márquez aurait rattrapé Maverick", estime Schwantz.

"S'il avait été avec lui dès le départ, aurait-il pu rivaliser avec lui ? Peut-être. S'il s'était porté en tête et avait relégué Maverick avec les autres, l'obligeant à se battre plus, peut-être que ça n’aurait pas été aussi facile", poursuit-il. "Mais Maverick est à un stade où il était déterminé à immédiatement prendre la tête, parce qu'il a réalisé qu'avoir une piste dégagée devant soi peut représenter 50% de l'équitation."

"Franchement, aussi compétitive la moto ait-elle semblé et à en juger par le fait qu'il ait dit être en mesure de contrôler la course, je pense que cela montre que, si Mav avait été sous pression, il aurait pu être encore plus rapide. Cela en dit long sur sa confiance, mais aussi sur Suzuki et ses progrès", conclut Kevin Schwantz.

Interview David Malsher

partages
commentaires
Honda fera débuter son moteur 2017 lundi

Article précédent

Honda fera débuter son moteur 2017 lundi

Article suivant

Michelin propose une nouvelle version du pneu avant

Michelin propose une nouvelle version du pneu avant
Charger les commentaires