Siméon : Un GP de Catalogne "entre content et très frustré"

partages
commentaires
Siméon : Un GP de Catalogne "entre content et très frustré"
Par :
20 juin 2018 à 07:00

Premier abandon de l'année pour le Belge, qui retient à la fois des points positifs et des erreurs dont il lui faut tirer des leçons.

Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing

Pour la première fois depuis qu'il a intégré le MotoGP cette année, Xavier Siméon n'a pas vu l'arrivée d'un Grand Prix, celui qui se disputait dimanche à Barcelone et qui s'est terminé pour lui dès le huitième tour, sur une chute.

"J'ai perdu l'arrière dans le premier virage, j'ai fait un 360°, une chute assez spéciale", explique le pilote Avintia à Motorsport.com, après avoir été piégé dans le virage 4. "Je rentrais un peu plus large que d'habitude et, au moment où je suis rentré dans le virage, l'arrière est parti. Je n'avais jamais connu ce genre de chutes, donc c'est assez spécial. C'est décevant de finir le week-end comme ça."

Le week-end catalan aura été contrasté pour Siméon, partagé entre une hausse de ses performances et quelques erreurs qui ne lui ont pas permis de pleinement exploiter le potentiel affiché. "En qualifs, on n'a pas assuré comme il fallait, surtout qu'on avait bien commencé le week-end", regrette le Belge, dont les difficultés avaient débuté samedi à la mi-journée.

"Je suis tombé en EL4, juste avant de commencer la Q1", explique le pilote Avintia, piégé pendant cette quatrième séance alors qu'il testait le pneu avant medium. "Beaucoup de pilotes qui l'ont essayé sont tombés au même virage [le 2, ndlr], de la même façon. C'est une erreur parce qu'on le savait", souligne-t-il.

Vingt-cinq minutes après cette chute, Siméon devait disputer les qualifications, or les conditions n'étaient pas idéales. "Je n'ai pas pu utiliser la bonne moto. Du coup, ça met un peu de stress, ça ne met pas en confiance", explique-t-il. Et les soucis ont alors continué : "Je tombe directement après deux tours dans la Q1, c'est une deuxième erreur. Et en course on part derniers, alors qu'on pouvait être bien plus devant sur la grille de départ. Ça nous aurait permis d'accrocher un autre wagon, parce qu'en partant derrière on ne prend pas le même rythme. En MotoGP, si tu ne prends pas directement le bon wagon, les autres pilotes ne t'attendent pas. Voilà les erreurs qui ont été commises. Il faut en retenir la leçon et essayer de progresser à ce niveau-là aussi."

Un écart qui s'est réduit

"Il y a quand même eu beaucoup de positif", retient Xavier Siméon qui, s'il partait de la dernière place suite à ces chutes subies samedi au moment crucial, s'était préalablement montré plus à son aise que sur les week-ends précédents : 16e des EL1 à 1"440 du leader, il était 21e des EL2 à 1"767 puis 22e lors des EL3 avec un écart réduit à 1"368, le plus faible qu'il ait connu à ce stade de la saison.

"La position en EL3 n'était pas bonne, mais on était à quatre dixièmes du top 15 donc c'est très bien. C'est ça qu'il faut retenir et c'est ça qu'il faut essayer d'améliorer pour les prochaines courses", assure-t-il. "C'est un week-end mitigé entre content et très frustré, parce que là où ça compte le moins on était performants et là où ça compte le plus on n'a pas assuré, donc il faut progresser."

"On va retenir le positif parce qu'il y en a eu beaucoup, mais il y a eu aussi pas mal de négatif. Il faut retenir les erreurs qui ont été commises, retenir ce qui a été fait pour qu'on puisse progresser comme on l'a fait ce week-end, essayer de mettre tout ensemble et d'être performants au moment où il faut l'être pendant les prochaines courses", ajoute Xavier Siméon, toujours en quête de ses premiers points en MotoGP.

"Peut-être que c'est un circuit qui correspondait bien à la GP16, en tout cas j'ai eu de bien meilleures sensations que les week-ends précédents et j'espère que pour Assen et les autres Grands Prix je pourrai encore rouler de cette façon-là pour essayer d'accrocher le groupe et de m'améliorer."

Article suivant
Aleix Espargaró en appelle à plus de cohérence dans les pénalités

Article précédent

Aleix Espargaró en appelle à plus de cohérence dans les pénalités

Article suivant

Morbidelli : "Je suis tombé comme si j'étais passé sur de la glace"

Morbidelli : "Je suis tombé comme si j'étais passé sur de la glace"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Catégorie Course
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Xavier Siméon
Équipes Avintia Racing
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir toute l'actu