Retour aux affaires réussi pour Yann Zimmer !

partages
commentaires
Retour aux affaires réussi pour Yann Zimmer !
Par :
, Motorsport.com Switzerland
26 avr. 2019 à 13:34

Pour son retour à la compétition après cinq ans d'absence, Yann Zimmer a prouvé qu'il n'avait rien perdu de sa pointe de vitesse, en se montrant l'un des pilotes les plus rapides lors de l'ouverture de l'Alpine Europa Cup à Nogaro, en France, où il a décroché un podium.

Cela faisait pas moins de cinq ans que Yann Zimmer n'avait plus goûté à l'adrénaline de la compétition en automobile. Après s'être illustré dans le championnat Euro NASCAR durant plusieurs saisons, le natif d'Yverdon-les-Bains a choisi de tenter sa chance de l'autre-côté de l'Atlantique, dans l'espoir de percer dans le "grand" championnat NASCAR américain, un départ également motivé pour des raisons professionnelles.

Alpine A110 GT4

Alpine A110 GT4

Photo de: Alpine

"Après mes années en Euro NASCAR, l'idée était de tenter ma chance aux Etats-Unis", explique ainsi Yann Zimmer à Motorsport.com. "Dans le même temps, Max Papis, que je connaissais du championnat européen, développait sa marque de volant de sport, MPI, en Amérique et il m'a proposé de travailler avec lui sur ce projet. Je suis donc parti à Charlotte, et j'y suis resté plusieurs années finalement. Mais le travail me prenait beaucoup de temps, j'ai fait quelques essais en NASCAR mais c'était compliqué. J'avais des partenaires suisses, mais cela coûtait beaucoup d'argent et j'ai du coup mis la compétition de côté pendant cette période, hormis des courses de karting."

Lire aussi:

Mais, lorsque l'Alpine Europa Cup était lancée l'an passé, Yann Zimmer y voyait une opportunité de retrouver les circuits. "J'ai trouvé la voiture vraiment intéressante, elle disposait également d'un vrai capital sympathie, le championnat était quelque chose de nouveau aussi. Et puis, niveau budget, c'est une série qui n'était pas chère comparé à du GT3 par exemple. J'ai décidé de me lancer dans cette voie".

"La saison dernière, j'ai vu plusieurs pilotes qui étaient soutenus par des centre Alpine, et je me disais qu'il serait intéressant de s'associer à un centre Alpine en Suisse. La marque compte de nombreux passionnés dans notre pays, c'est l'un des marchés les plus intéressants pour Alpine. J'ai contacté le centre Alpine Valais, et ils se sont tous de suite montrés intéressés."

Voilà comment Yann Zimmer se retrouvait au départ de la saison 2019 de l'Alpine Europa Cup, soutenu par le centre Alpine Valais, et sous le giron de l'équipe française CMR, aux côtés de Mike Parisy et Gaël Castelli.

Le circuit de Nogaro, dans le sud-ouest de la France, accueillait l'ouverture de la saison lors du week-end de Pâques. La première journée démarrait mal pour Yann Zimmer, victime d'un malheureux concours de circonstances.

"Il avait plu peu de temps avant la séance", poursuit le pilote suisse. "Nous avions signé une première référence mais nous voulions surtout faire partie des derniers pilotes à signer un chrono sur la piste qui s'asséchait. Malheureusement, il y a eu un drapeau rouge au moment où nous avons pris la piste et, ironie du sort, à cause de la sortie de route de mon équipier Mike Parisy. Il restait trois minutes au chrono, c'était encore jouable pour aller chercher la pole, mais les organisateurs ont décidé de stopper définitivement la séance ! Du coup, je devais me contenter du 10e temps. A partir de là, je savais que ça allait être compliqué en course".

Lire aussi:

D'autant plus que le pilote de l'équipe CMR perdait encore deux positions au départ, contraint de passer dans l'herbe pour éviter la bousculade. Au fil des tours pourtant, il parvenait à remonter ses adversaires et, sur un rythme des plus élevés, il parvenait à arracher une sixième place plus qu'encourageante, d'autant que le podium aurait été à sa portée avec quelques tours de plus. Mateo Herrero remportait quant à lui cette première course de l'année.

Le lendemain, l'équipe CMR et Yann Zimmer mettaient toutes les choses dans le bon ordre et, grâce à une bonne stratégie, ce dernier parvenait à signer le deuxième meilleur chrono, malgré le fait d'avoir été bloqué dans le deuxième secteur. De très bon augure pour la seconde manche du week-end.

 

Alors que son équipier Mike Parisy, parti en pole, conserve la première place au départ, Yann Zimmer se met dans son sillage, les deux hommes s'étant entendus pour creuser d'abord l'écart sur leurs poursuivants avant de s'attaquer. Mais, à l'amorce d'un freinage, Parisy bloque les roues et Zimmer est contraint d'en faire autant pour ne pas heurter la voiture sœur de son équipe, ce qui permet à Vincent Beltoise de se glisser à l'intérieur et de s'emparer de la deuxième place.

"Je ne me suis pas alarmé à ce moment-là", continue Yann Zimmer. "Dans mon esprit, je savais que j'avais les moyens de repasser rapidement à la deuxième place puis d'aller chercher Mike. Malheureusement, j'ai été percuté plutôt violemment par Herrero au freinage quelques instants plus tard. J'ai pu continuer mais j'avais encore chuté au cinquième rang".

Je dois rester positif car je n'avais plus disputé de compétition depuis quatre ans, et si l'on m'avait dit avant le week-end que j'allais faire un podium dès la première course de la saison, j'aurais signé tout de suite !

Yann Zimmer

Finalement, malgré une voiture diminuée, Yann Zimmer parvenait à remonter les positions en fin de course pour finalement s'offrir la troisième marche du podium, alors que Parisy remportait la seconde manche.

"Au final, le bilan est un peu décevant car nous avions les moyens de gagner et cela ne s'est pas fait pour diverses raisons", conclut Yann Zimmer. "Après, je dois rester positif car je n'avais plus disputé de compétition depuis quatre ans, et si l'on m'avait dit avant le week-end que j'allais faire un podium dès la première course de la saison, j'aurais signé tout de suite !"

Le circuit d'Hockenheim accueillera la deuxième étape de l'Alpine Europa Cup, les 25 et 26 mai.

Article suivant
Eidoo, sponsor officiel du MINI Challenge en 2019

Article précédent

Eidoo, sponsor officiel du MINI Challenge en 2019

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Touring
Pilotes Yann Zimmer
Auteur Emmanuel Rolland
Soyez le premier à recevoir toute l'actu