WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
22 jours

Alpine au pied du podium à Silverstone

partages
commentaires
Alpine au pied du podium à Silverstone
Par :
, Motorsport.com Switzerland
19 avr. 2016 à 09:00

L'équipe française, qui aligne pour la première fois deux prototypes A460 en LMP2 cette saison, a ouvert sa saison en WEC avec une 4e et une 7e places dans sa catégorie, lors de l'ouverture à Silverstone.

#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#35 Baxi DC Racing Alpine A460 - Nissan : David Cheng, Ho-Pin Tung, Nelson Panciatici
#35 Baxi DC Racing Alpine A460 - Nissan: David Cheng, Ho-Pin Tung, Nelson Panciatici

Après avoir pris leurs marques lors d'essais libres disputées dans des conditions humides, et même perturbées par la neige, l'équipe Signatech Alpine devait se contenter des 7e et 10e chronos de la catégorie LMP2 en qualifications : des performances en-deçà des attentes de la formation de Philippe Sinault, qui a peiné à exploiter les pneus pluies de manière optimale.

En course, les deux Alpine A460 remontaient rapidement dans le peloton pour se porter dans le groupe de tête, mais la n°35 du trio Nelson Panciatici, David Cheng et Ho-Pin Tung voyait sa progression stoppée par une crevaison aux alentours de la mi-course, et était reléguée à un tour des leaders.

Pendant ce temps, la n°36 de Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes traçait sa route et remontait au 3e rang du LMP2 lors de la dernière des six heures de course, avec Lapierre au volant. Mais ce dernier effectuait une escapade hors piste après avoir été gêné par un prototype LMP1, perdait une position, puis voyait ses espoirs de podium s'envoler définitivement après une crevaison. 

Le pilote français et ses équipiers concluaient tout de même au quatrième rang à l'issue de l'épreuve, alors que la voiture sœur coupait la ligne d'arrivée en septième position.

"Nous avions une voiture performante mais seulement sur quelques tours", expliquait Nicolas Lapierre à l'arrivée. "Nous avons eu trop de dégradation au niveau des pneumatiques, notamment lors des deuxièmes relais. Nous allons analyser tout ça et corriger le tir en vue de Spa, le mois prochain. Les conditions ont aussi été très spéciales, pour les deux rookies qui m’accompagnent, ça ne les plaçait pas dans les meilleures dispositions. Nous espérons de meilleures conditions à Spa pour travailler plus sereinement."

"Comme nous le savions, ce Championnat du monde est particulièrement relevé et il sera très disputé tout au long de l’année", commente de son côté Philippe Sinault, directeur de l'écurie Signatech Alpine. "Nous manquions un peu de connaissance de la voiture dans des conditions particulières puisque, nous n’avons roulé que sur le sec lors des essais d’avant-saison."

"De ce fait, lors des qualifications, nous n’étions pas à notre véritable niveau sur une piste humide", poursuit Sinault. "Nous sommes partis avec une stratégie conservatrice puis nous nous sommes montrés un peu plus agressifs et aurions pu jouer le podium. Les pilotes n’ont fait aucune faute, l’équipe non plus. Les fondations sont posées. Tout le monde a répondu présent et a rendu une copie encourageante."

Article suivant
Triomphe total pour Ferrari en GTE

Article précédent

Triomphe total pour Ferrari en GTE

Article suivant

Un week-end solide pour Aston Martin à domicile

Un week-end solide pour Aston Martin à domicile
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Silverstone
Lieu Silverstone
Pilotes Nicolas Lapierre , Stéphane Richelmi , Gustavo Menezes
Auteur Emmanuel Rolland