Ekström "assez content" de son week-end, malgré tout

partages
commentaires
Ekström "assez content" de son week-end, malgré tout
Par :
11 août 2016 à 12:45

Leader du championnat en arrivant au Québec, le Suédois a vu deux crevaisons ruiner en partie son week-end et n'a même pas pu prendre part à la finale.

Mattias Ekström, EKS RX
Mattias Ekström, EKS RX Audi S1
Toomas Heikkinen, EKS RX
Mattias Ekström, EKS RX Audi S1, Timur Timerzyanov, World RX Team Austria Ford Fiesta ST
Toomas Heikkinen, EKS RX Audi S1
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen, Toomas Heikkinen, EKS RX Audi S1
Toomas Heikkinen, EKS RX Audi S1, Andreas Bakkerud, Hoonigan Racing Division Ford, Mattias Ekström, EKS RX Audi S1

Victime d'une première crevaison alors qu'il menait sa série en Q1, Mattias Ekström n'a réalisé que le douzième temps de cette première manche qualificative, samedi. Un quatrième temps dans la deuxième (premier de sa série), puis deux troisièmes dans les deux dernières, dimanche (deuxième de sa série derrière Sébastien Loeb en Q3, puis vainqueur en Q4), lui ont permis de remonter jusqu'à la troisième place du Classement Intermédiaire.

S'élançant depuis l'extérieur de la première ligne aux côtés de Timur Timerzyanov en demi-finale, Ekström a porté son Audi S1 en tête avec autorité mais une nouvelle crevaison lui a enlevé tout espoir de victoire et de qualification. Classé sixième et dernier sans avoir franchi la ligne, il a gagné une place grâce à la disqualification de Timerzyanov pour empocher deux points en plus des 13 inscrits à l'issue des manches. Il s'agit de son plus mauvais score de l'année jusque-là, qui lui vaut de perdre la tête du Championnat au profit de Petter Solberg, qui en a pris 24 à Trois-Rivières.

"De chassé à chasseur"

Pourtant, le Suédois se trouvait des raisons d'être malgré tout satisfait.

Même si la fin n'est pas celle qui était attendue, je suis assez content du week-end”, assure-t-il. “On a été dans le top trois à chaque fois qu'on avait de l'air frais et nos départs ont été absolument diaboliques. Mais, avec deux crevaisons, il y a aussi un arrière-goût de moisi. J'ai perdu la tête du Championnat face à Petter et suis passé de chassé à chasseur. On reviendra fort en France.”

Sixième à l'issue des trois premières manches avec deux sixièmes et un quatrième chrono, le coéquipier d'Ekström, Toomas Heikkinen, a perdu deux positions avec un 15e chrono seulement en Q4 pour finir huitième à l'issue des manches. Après avoir cédé la deuxième place à Timerzyanov dans les derniers virages de sa demi-finale, il l'a récupérée grâce à l'exclusion du Russe dont l'attaque a été jugée trop rude - et faisait suite à une autre sur Solberg en Q4.

S'élançant donc de l'extérieur de la deuxième ligne, le Finlandais s'est extrait de la grille telle une fusée pour prendre la tête au premier virage, mais une erreur à la fin du premier tour lui a fait perdre deux places au profit d'Andreas Bakkerud et Timmy Hansen. Puis il en a perdu une autre au gré des passages dans le tour Joker, au profit de Johan Kristoffersson, échouant au pied du podium.

Il y a eu quelques averses immédiatement avant le départ”, rappelle Heikkinen. “Petter [Solberg] et moi étions les seuls gars en slicks – c'était le bon choix. Mon départ a été parfait, mais nous n'étions pas assez rapides sur le mouillé.”

Petite consolation, peut-être, pour “Topi” : il est reparti de Trois-Rivières en ayant ajouté plus de points à son total que son équipier et patron (17 contre 15), ce qui ne lui était plus arrivé depuis la manche d'ouverture de la saison au Portugal (20 contre 19). Au Championnat par équipe, EKS n'a d'ailleurs rendu que deux petits points à Peugeot-Hansen et reste en tête du classement.  

Chicherit confirmé pour trois courses avec JRM

Article précédent

Chicherit confirmé pour trois courses avec JRM

Article suivant

Les pilotes français présents en nombre à Lohéac

Les pilotes français présents en nombre à Lohéac
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Canada
Lieu Trois-Rivières
Pilotes Mattias Ekström , Toomas Heikkinen
Auteur Jean-Philippe Vennin