WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Passer à l'hybride n'affectera pas la compétitivité, selon la FIA

partages
commentaires
Passer à l'hybride n'affectera pas la compétitivité, selon la FIA
Par :
6 juin 2019 à 15:50

Yves Matton, directeur des rallyes à la FIA, est confiant de pouvoir maintenir le niveau actuel de compétition dans le Championnat du monde des Rallyes lorsque celui-ci entrera dans l’ère hybride en 2022.

Des détails supplémentaires quant à la prochaine génération de WRC seront dévoilés après la réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile la semaine prochaine. Yves Matton indique cependant que la compétitivité et l’efficacité des coûts seront haut placées sur la liste des priorités. "L’objectif est de se maintenir sur le même coût [qu’avec les voitures actuelles]", explique-t-il. "En réalisant des économies techniques sur d’autres pièces techniques de la voiture, nous pouvons y arriver, mais nous n’avons pas défini ce que seront ces autres pièces. Pour les constructeurs, nous essayons de faire en sorte que le retour sur investissement potentiel au niveau technique soit aussi efficace que possible en termes de coûts."

"L’intention est d’essayer d’avoir une solution hybride rentable car nous voulons rester sur des voitures requérant un budget similaire, nous ne voulons pas que les coûts généraux pour les constructeurs augmentent comme nous avons pu le voir dans certaines autres disciplines."

Lire aussi :

"Et l’idée est la même pour la compétition et la performance, l’idée est qu’elles restent les mêmes. Nous souhaitons conserver ce que nous avons pour le moment, à savoir que tous les constructeurs sont assez proches les uns des autres, ce qui permet à un constructeur de rejoindre le championnat et d’être assez rapide et au bon niveau comme l’a fait Toyota lorsqu’ils ont fait leur entrée dans le championnat. Nous voudrions voir [de nouveaux constructeurs] arriver et [potentiellement] être champions au bout de deux ans. C’est ce que nous avons actuellement et nous voudrions que cela continue."

Matton ne donne pas plus de détails sur le principe des nouvelles voitures, bien que des nouvelles quant à un fournisseur unique de batterie et de moteur soient attendues après le Conseil Mondial. L’avenir de la génération actuelle de WRC est également en discussion, sachant que la FIA voudrait éviter de rééditer le WRC Trophy, catégorie introduite en 2017 pour des pilotes disposant de WRC de 2016. Ils n’avaient été que trois à mettre en place un programme d’importance, le titre étant revenu au Grec Jourdan Serderidis. Le WRC Trophy avait finalement été abandonné fin 2017.

"Il faudra voir si nous ouvrons une catégorie permettant de continuer à utiliser les voitures actuelles. Je dois dire que la dernière tentative en ce sens n’a pas été un grand succès. Nous devons étudier cela, mais pour le moment ce n’est pas notre priorité."

Article suivant
Tänak : "La victoire la plus difficile que j'ai décrochée"

Article précédent

Tänak : "La victoire la plus difficile que j'ai décrochée"

Article suivant

Loeb prêt à accumuler de l'expérience avec la Hyundai WRC

Loeb prêt à accumuler de l'expérience avec la Hyundai WRC
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur David Evans