M-Sport veut repartir sur de bonnes bases en Croatie

Après un début de saison décevant, M-Sport compte bien afficher un tout autre visage sur le Rallye de Croatie. Pour ce faire, l'équipe britannique arrive à Zagreb avec une évolution majeure et un line-up sérieusement modifié.

M-Sport veut repartir sur de bonnes bases en Croatie

Reléguée au second plan face à ses rivales Hyundai Motorsport et Toyota Gazoo RacingM-Sport accumule, depuis plusieurs rallyes, les résultats sans relief. La crise économique liée à la pandémie a laissé des traces dans les locaux de Dovenby Hall, et le remaniement du line-up pour 2021 n'a pas permis aux Britanniques de relever la tête. Pire même ! Deux rallyes plus tard, les bilans sportifs et comptables sont catastrophiques avec deux huitièmes places en guise de meilleurs résultats, deux pilotes (Gus Greensmith et Teemu Suninen) repoussés au delà du top 10 au championnat derrière notamment Andreas Mikkelsen, inscrit pourtant en WRC2, ou encore Oliver Solberg, et une bien pâle troisième place chez les constructeurs.

Malgré cette entame de saison difficile, Richard Millener et son équipe arrivent en Croatie avec de bonnes raisons d'espérer du changement. En plus d'une évolution moteur attendue et repoussée depuis 2020, c'est avec un line-up inédit que M-Sport va prendre le départ à Zagreb.

"La Croatie sera pour nous un véritable rallye des débuts, Gus [Greensmith] bénéficiant de l'expérience de Chris Patterson dans le siège du copilote et Adrien [Fourmaux] prenant le volant de la Fiesta WRC pour la première fois à ce niveau", rappelle le directeur de M-Sport.

Souvent en retrait depuis quelques mois face à la Yaris et la i20, la Fiesta va gagner en vitalité dès ce week-end."Nous aurons également une évolution du moteur dans les deux voitures - produisant plus de puissance à haut régime et renforçant la confiance des deux pilotes sur une surface sur laquelle eux et nous avons tendance à bien performer." Grâce à un travail apporté essentiellement sur le système d'injection d'essence et la culasse, cette dernière bénéficiera de plus de puissance pour franchir un palier qu'elle aurait dû atteindre en milieu de saison dernière. Un véritable step que Malcolm Wilson qualifiait début 2020 comme "le plus gros changement apporté au moteur" depuis 2017 et la mise en service de cette version de la Fiesta WRC.

Lire aussi :

Passé à côté de son début de saison avec respectivement une huitième et une neuvième place au Monte-Carlo puis à l'Arctic, Gus Greensmith a quant à lui décidé d'apporter du sang neuf en changeant de copilote. Une "décision difficile" selon le Britannique mais nécessaire pour enrayer la mauvaise dynamique dans laquelle il est englué depuis l'automne dernier.

"J'ai vraiment hâte de reprendre le volant et avec Chris [Patterson] assis à mes côtés, c'est comme un tout nouveau début de saison. À ce stade de ma carrière, je ne peux que profiter de l'expérience que quelqu'un comme Chris apportera à la voiture. Il s'agit de corriger ces petites erreurs, et avec son aide, je crois que je peux le faire", espère le pilote M-Sport qui nourrit déjà des motifs de satisfaction avec l'ancien coéquipier de Petter Solberg et Kris Meeke.

"Nous avons déjà passé pas mal de jours ensemble dans l'atelier et sur le travail des notes. Il faudra du temps pour s'habituer l'un à l'autre, mais cela a été formidable de travailler avec lui jusqu’à présent et je peux déjà voir cette expérience être utile avec des idées et des suggestions sur ce que nous pouvons faire pour nous améliorerJe veux offrir une performance cohérente, sans erreur, et je ne vois aucune raison pour laquelle nous ne pourrons pas le faire."
Adrien Fourmaux, Renaud Jamoul, M-Sport Ford Fiesta WRC

Affublé du numéro 16, une référence directe à l'année de son succès sur Rallyes Jeunes (l'opération de détection des jeunes talents français) ainsi qu'au nombre de ses départs en mondial, Adrien Fourmaux s'apprête à découvrir la catégorie reine ce week-end. 

"Je suis vraiment ravi de franchir cette prochaine étape de ma carrière", se réjouit le Nordiste, qui bénéficie déjà d'une expérience dans sa nouvelle monture. "Ce ne sera pas ma première fois au volant de la Fiesta WRC puisque je l'ai pilotée au Rallylegend l'année dernière et aussi lors d'un test avant l'Arctic Rally, mais ce sera la première fois que je conduirai contre les meilleurs pilotes du monde."

Sur ce rallye inédit pour tous les pilotes du WRC, les pièges seront nombreux et le pilote M-Sport n'aura logiquement pas l'intention de griller les étapes afin d'accumuler le maximum de kilomètres."Il y aura beaucoup à apprendre, mais j'ai vraiment hâte d'y être et je me concentrerai sur l'acquisition d'autant de connaissances et d'expérience que possible. D'après ce que j'ai vu, les spéciales semblent vraiment intéressantes : rapides, étroites et assez techniques par endroits. Ce sera un grand défi, mais je suis impatient de le vivre et de voir où nous en sommes et comment nous pouvons nous améliorer tout au long du week-end."
 

partages
commentaires

Related video

Shakedown - Elfyn Evans déjà à l'aise en Croatie

Article précédent

Shakedown - Elfyn Evans déjà à l'aise en Croatie

Article suivant

M-Sport quittera le WRC si le passage à l'hybride est repoussé

M-Sport quittera le WRC si le passage à l'hybride est repoussé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Croatie
Pilotes Gus Greensmith , Adrien Fourmaux
Équipes M-Sport
Auteur Arnaud Guygrand