Hayden - "L'intersaison est passée trop vite"

De l'avis général, Nicky Hayden a parfaitement réussi son adaptation au World Superbike au cours de cet hiver de tests. Pourtant, le pilote américain a conclu ses essais européens avec une pointe d'insatisfaction.

Hayden - "L'intersaison est passée trop vite"
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team

Fidèle à lui-même, Hayden est stakhanoviste et perfectionniste. Aussi n'est-il pas comblé par une séance qu'il n'a pu exploiter dans son intégralité, à cause des brouillards matinaux recouvrant Jerez et aussi d'une petite chute - sa première en tant que titulaire WSBK !

"[Mercredi] n'a pas été une journée parfaite, parce que le brouillard nous a coûté deux heures le matin, ce qui nous a obligés à faire tenir notre programme d'essais dans un timing plus court. C'est dommage, parce qu'il nous reste des choses à tester. Et puis, évidemment, ce temps m'aurait été utile d'un point de vue personnel. En tout cas, on a fait ce qu'on a pu", constate le nouveau transfuge du MotoGP.

"J'ai réussi à réaliser une simulation de course et à utiliser le pneu qualifs, si bien qu'au final mon temps n'est pas trop mauvais", juge Nicky Hayden, classé quatrième à six dixièmes de Tom Sykes. "Il reste encore de la marge de progression. L'intersaison est passée trop vite et la météo ne nous a pas aidés, mais maintenant il est temps d'aller à Phillip Island et d'essayer d'y prendre du plaisir !"

C'est en effet en Australie qu'est fixé le prochain rendez-vous du Kentucky Kid avec la piste, d'abord pour les essais collectifs des 22 et 23 févriers, puis pour le premier week-end de course, programmé dans la foulée. Pour la première fois depuis 2002, il y retrouvera la grille de départ du WSBK, mais on est loin de sa wild-card de l'époque à Laguna Seca : aujourd'hui, c'est une nouvelle carrière qui s'ouvre à lui.

Il lui faudra dompter la Fireblade CBR1000RR. Dans l'attente de plus grosses évolutions pour l'avenir, des mises à jour moteur ont été proposées sur ces essais de Jerez, une nouveauté qui a satisfait le directeur technique.

"Nous avons pu franchir un nouveau cap en termes de performances", explique Pieter Breddels. "Les mises à jour moteur ont démontré qu'elles étaient bonnes pour les deux pilotes, qui n'étaient pas loin des premiers que ce soit en pneus qualifs ou en pneus course. Nicky a réalisé un run impressionnant de 15 tours, à un très bon rythme, et Michael [Van der Mark] s'est montré très rapide alors qu'il a manqué du temps de piste la dernière fois à Jerez. Nous allons à Phillip Island dans un état d'esprit positif."

partages
commentaires
Tout n'est (peut-être) pas fini entre Aprilia et le WSBK
Article précédent

Tout n'est (peut-être) pas fini entre Aprilia et le WSBK

Article suivant

Les pilotes Kawasaki cherchent encore à progresser

Les pilotes Kawasaki cherchent encore à progresser
Charger les commentaires