La BMW Althea dévoile sa livrée et ses ambitions

Althea Racing a lancé sa saison 2016 cette semaine en présentant ses machines dans leur livrée de compétition, un look en noir et blanc pour une équipe qui ne manque pas de peps.

La BMW Althea dévoile sa livrée et ses ambitions
Markus Reiterberger, Jordi Torres et Raffaele De Rosa, Althea Racing
BMW S 1000 RR, Althea Racing
Jordi Torres, Althea Racing, BMW S1000RR
BMW S 1000 RR, Althea Racing
Jordi Torres, Althea Racing, BMW S1000RR
BMW S 1000 RR, Althea Racing
BMW S 1000 RR, Althea Racing
Jordi Torres, Althea Racing, BMW S1000RR
Jordi Torres, Althea Racing, BMW S1000RR
Markus Reiterberger, Althea Racing, BMW S1000RR
Markus Reiterberger, Althea Racing

Désormais associée à BMW, l'équipe italienne a réuni ses pilotes WSBK (Jordi Torres et Markus Reiterberger) et celui qui défendra ses couleurs en Superstock 1000 (Raffaele de Rosa). Leur travail sera appuyé par Michel Fabrizio, désormais devenu pilote essayeur mais également responsable de l'équipe junior d'Althea.

Les effectifs au complet et la moto parée de ses plus beaux atours, le nouveau team Althea BMW Racing est prêt à en découdre. "Nous sommes conscients que les adversaires auxquels nous allons nous mesurer en piste sont aguerris et bien préparés", prévient Genesio Bevilacqua, directeur général.

"Le soutien de BMW est précieux et, ajouté à l'expérience que nous avons accumulée durant ces années en dérivées de série, cela nous permettra d'être compétitifs dès la première course",  annonce le patron italien, ambitieux et impatient, même s'il est prêt à voir son équipe "prendre [ses] marques".

Même bémol prudent dans les propos de Jan Witteveen, ingénieur expérimenté appelé en renfort pour superviser le projet et faire le lien entre le team et le constructeur. S'il reconnaît "une grande marge de progression" à cette moto, il prévient : "Il faudra probablement un peu de temps pour atteindre le niveau technique que nous nous sommes posés. Nous avons les bons pilotes à nos côtés, un juste équilibre entre expérience et potentiel à exprimer."

Un binôme complémentaire

Malgré leur jeunesse, les deux pilotes de la structure sont effectivement assez différents l'un de l'autre. Et l'expérience n'est pas là où on l'attend, car c'est le rookie Markus Reiterberger qui a mis en avant sa rapide adaptation pendant les essais. Il faut dire qu'il a un atout de taille : il est déjà connaisseur de la BMW grâce à son expérience en championnat d'Allemagne et à quelques apparitions sporadiques en WSBK. Celui qui arborera le numéro 21 est bien décidé à en profiter pour se faire un nom sur la scène internationale.

"Je peux dire que j'entretiens une véritable relation avec la BMW S1000RR depuis 2011, on a déjà beaucoup gagné ensemble", rappelle l'Allemand. "Pour autant, l'expérience de cette première année de course en Championnat du Monde Superbike me rend fier et j'ai hâte de commencer. Je ne veux pas faire de pronostiques pour la saison, mais je dois reconnaître que j'ai faim de victoire."

Plus pondéré pour ses débuts avec le constructeur allemand, Jordi Torres s'avance moins sur ses objectifs. Cependant, il a déjà prouvé - pas plus tard que l'an dernier - qu'il savait s'adapter vite et bien à la nouveauté.

"Cela fait peu de temps que je fais partie du team Althea BMW Racing, mais je me sens déjà en famille. De la première à la dernière personne, il n'y a que des passionnés de moto et des gens compétents, et ils nourrissent beaucoup d'attentes à mon égard", constate le pilote espagnol. "J'ai tout de suite eu de bonnes sensations avec la BMW S1000RR : il faut travailler, mais le potentiel est énorme."

Cet hiver, les BMW d'Althea Racing ont déjà eu l'occasion de rouler à Jerez et Vallelunga. Elles seront de retour en piste ce week-end, à nouveau sur la piste romaine, avant de retrouver leurs adversaires lors des essais officiels de Phillip Island en février.

partages
commentaires
Camier trois jours en piste, MV Agusta travaille sur sa fiabilité
Article précédent

Camier trois jours en piste, MV Agusta travaille sur sa fiabilité

Article suivant

Camier - Pas de MotoGP avant d'être compétitif en WSBK

Camier - Pas de MotoGP avant d'être compétitif en WSBK
Charger les commentaires