Rea : "C’est malheureux pour Bautista, mais il n’est pas invincible"

partages
commentaires
Rea : "C’est malheureux pour Bautista, mais il n’est pas invincible"
Par :
26 juin 2019 à 11:40

Le pilote Kawasaki est revenu sur son rival espagnol au championnat grâce à une erreur de celui-ci, mais reste objectif sur l’impact que cela va avoir sur le reste de la saison.

Alors qu’il n'imaginait pas comment revenir sur Álvaro Bautista il y a encore une manche, Jonathan Rea a vu son retard grandement diminuer au championnat, passant de 41 à 16 points. L’Espagnol est en effet parti à la faute en Course 2, lorsque le Nord-Irlandais s’est imposé, et le titre revient donc statistiquement à sa portée. L’emballement reste néanmoins maîtrisé du côté de Kawasaki, où le binôme Bautista/Ducati est toujours considéré comme le plus fort.

Lire aussi :

"C’est évidemment bien de gagner deux courses, surtout les deux plus importantes. Malheureusement j’ai commis une grosse erreur dans le virage 10, lors de la Course Tissot Superpole. […] J’ai quand même été en mesure de terminer cinquième, c’était très important pour le week-end", a déclaré Rea, qui est passé par toutes les émotions au fur et à mesure que la manche adriatique a évolué. D'abord vainqueur dans des conditions dantesques en Course 1, il est ensuite parti à la faute lors de la première épreuve du dimanche, avant de s’imposer de nouveau en Course 2. "J’étais un peu déprimé car ce n’est jamais bien de gâcher une course à cause d’une erreur, mais c’était une belle façon de se rattraper."

Avec une nouvelle victoire de Bautista en Course Tissot Superpole, difficile en effet d’encaisser une chute, qu’il est parvenu à compenser en remontant en cinquième position. La Course 2 a donc fait l’objet d’une grande tension. "J’étais mi-ange mi-démon", a-t-il expliqué. "D'un côté je me disais ‘allez, ces cinq points en plus sont importants’, et de l’autre ’20 points c’est suffisant pour aujourd'hui, ne chute pas’. Mais j’ai simplement préparé le dernier secteur, freiné plus tôt et géré la sortie de virage. J’ai pu être un peu plus rapide et à partir de là j’ai essayé de ne pas commettre d’erreur." En larmes à l’arrivée, le Champion du monde en titre a évacué toute la pression.

Il faut dire qu’il disposait d’une occasion en or de remonter sur Bautista au championnat, ce dernier étant parti à la faute en raison d’un excès de confiance, de son propre aveu. L’Espagnol a commis la même erreur deux manches de suite, et pourrait voir son trop-plein d'assurance basculer en une perte de confiance, ce que Rea a déjà connu par le passé. "Je l’ai remarqué en 2016, lorsque j’avais eu un souci mécanique à Laguna Seca puis que j’avais commis une erreur au Lausitzring. J’étais passé de 70 à 26 points d’avance en deux courses. Et cela avait eu un impact sur ma confiance en moi pour le reste de la saison", a-t-il rappelé.

"Je n’avais pas gagné de course après celle sur piste mouillée au Lausitzring, et Chaz Davies avait remporté huit succès sur la fin de saison. Le mental est donc important, et c’est essentiel de ne pas laisser les mauvais moments prendre le dessus, car de nouvelles opportunités se présentent." Néanmoins, il reste lucide sur les événements et sait que sur le papier, le pilote Ducati est au-dessus : "Cela coûte toujours cher de commettre une erreur, et je prends ce qu’il reste. Ce n’était pas une victoire de domination car le gars le plus fort était dans le gravier, comme lors de la Course 2 de Jerez."

De même, il ne s’attend pas à un véritable bouleversement au classement général, même si l’erreur de Bautista pourrait rééquilibrer un peu plus les choses : "C’est comme d’habitude. Le championnat est long. En roulant avec Álvaro lors de la Course Tissot Superpole, j’ai vu que c'était super difficile de battre ce package actuellement. La meilleure chose que nous puissions donc faire est d’essayer de réaliser le meilleur week-end possible à chaque fois et de donner le maximum avec notre ZX-10RR."

Lire aussi :

Mais les saisons sont ainsi faites que toute erreur d’un pilote profite forcément à un autre, et que jusqu'au bout, rien n’est joué, même pour ceux qui dominent. "Je ne veux pas médire sur d’autres pilotes, ce n’est pas mon style. C’est malheureux pour lui, mais il n’est pas invincible", a commenté Rea. "Nous avons connu deux week-ends consécutifs où nous pensions que cela ne serait pas jouable et nous sommes un peu revenus. Nous allons donc continuer à faire ce que nous faisons."

Article suivant
WorldSSP300 - Carrasco retrouve le chemin de la victoire

Article précédent

WorldSSP300 - Carrasco retrouve le chemin de la victoire

Article suivant

Van der Mark et Laverty tentent un retour à Donington, Camier out

Van der Mark et Laverty tentent un retour à Donington, Camier out
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Misano
Pilotes Álvaro Bautista , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki Racing Team , Aruba.it Racing -Ducati
Auteur Charlotte Guerdoux