BMW soutient l'introduction de la réglementation Class One en DTM

Dans un communiqué, Jens Marquardt, le directeur de la compétition chez BMW, a indiqué que le constructeur bavarois poussait pour l'adoption d'une réglementation commune au Super GT japonais pour le futur du DTM.

Voilà plusieurs années maintenant qu'est évoquée l'adoption par le DTM de la réglementation dite Class One. À l'origine, cette réglementation unique devait constituer une plateforme commune pour les championnats DTM, l'IMSA américain, et le Super GT japonais.

Depuis, l'IMSA a préféré mener sa propre route et le DTM a repoussé l'adoption de la Class One, Gerhard Berger, le nouveau patron de l'ITR (le promoteur de la série allemande), ayant expliqué sa volonté de plutôt se concentrer à renforcer le DTM en Europe et de voir le championnat suivre sa propre réglementation.

Mais l'annonce du départ de Mercedes a changé la donne. Le constructeur allemand s'est montré le plus réticent à basculer sur la Class One, et le moteur quatre cylindres de deux litres actuellement utilisé en Super GT japonais.

Aujourd'hui, alors que BMW et Audi se retrouvent seuls impliqués en DTM après 2018, BMW a tenu à afficher sa volonté d'accélérer le processus d'unification avec le Super GT japonais, et de changer de réglementation.

"Après l'annonce du départ de Mercedes-Benz du DTM à la fin de l'année 2018, nous avons promis aux fans que nous nous battrions pour le futur du DTM", a expliqué Jens Marquardt, le directeur de la compétition chez BMW, dans un communiqué. "Nous travaillons dur pour cela. Nous prenons part à des discussions intenses avec le président de l'ITR Gerhard Berger et des constructeurs pour développer un concept viable pour le futur, garder le DTM en tant que plateforme innovante et attractive, au sein d'un environnement de haut niveau."

Ce concept assurerait l'avenir du DTM, l'ouvrant au plan international et contribuerait à constituer une plateforme plus attractive.

Jens Marquardt, directeur de la compétition chez BMW

"Nous soutenons l'introduction de ladite réglementation Class One, et sommes préparés à équiper les voitures de DTM avec des moteurs quatre cylindres turbo, extrêmement efficaces et plus puissants, ainsi qu'un package aérodynamique réduit", poursuit Marquardt dans cette annonce. "Cela ouvrirait la porte à une réglementation standardisée en mondial et permettrait au DTM de courir sur les mêmes fondations techniques que les voitures du championnat Super GT japonais, par exemple."

"Ce concept assurerait l'avenir du DTM, l'ouvrant au plan international et contribuerait à constituer une plateforme plus attractive. Nous l'accueillerions de la meilleure façon, si d'autres constructeurs suivaient et s'impliquaient aussi en DTM."

Par ce communiqué, BMW affirme par ailleurs son implication en DTM à long terme.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Équipes BMW Team RMG , BMW Team RBM
Type d'article Actualités
Tags class one