Leclerc a évité un "désastre" en qualifications

Mis en difficulté par le comportement de sa Ferrari SF21 pendant les qualifications du Grand Prix de France, Charles Leclerc est parvenu à sauver les meubles en signant le septième temps.

Leclerc a évité un "désastre" en qualifications

Pour la première fois depuis le Grand Prix d'Espagne, la pole position n'a pas été signée par la Ferrari de Charles Leclerc. Toutefois, avant même le coup d'envoi du week-end du Grand Prix de France de Formule 1, le pilote monégasque avait tenu à préciser que les futures performances de la Scuderia Ferrari sur le circuit Paul Ricard n'allaient pas être fameuses.

Les déclarations de Leclerc se sont avérées justes, puisqu'il n'a intégré le top 5 qu'une seule fois, lors de la deuxième séance d'essais libres. Onzième en EL3, le Monégasque a manqué de se faire éliminer en Q2 et ne s'élancera qu'en septième position sur la grille de départ.

Lire aussi :

Un inconfort au volant de la SF21 est à l'origine de la méforme de Leclerc au GP de France. En qualifications, on a entendu le nonuple poleman se plaindre à la radio du comportement de son train avant. Et bien qu'il ait réussi à corriger le tir dans les ultimes instants de la séance, le pilote Ferrari a admis que ses difficultés sur la piste varoise étaient principalement dues à son style de pilotage plutôt qu'à la performance de sa monoplace.

"C'est quelque chose que je vais analyser afin de comprendre ce que j'aurais pu faire de mieux dans mon pilotage pour soulager la voiture", a-t-il expliqué dans le paddock du circuit Paul Ricard. "Pour être honnête, cela vient plus de moi que de la voiture. Mais je suis assez satisfait de mon dernier tour en Q3 parce qu'avant ça, c'était un désastre. J'étais très, très loin. En Q3, j'ai réussi à gagner un peu de temps même si ce n'était pas suffisant."

Et de l'autre côté du garage rouge, Carlos Sainz a connu moins de difficultés que son coéquipier. L'Espagnol est passé sans problème en Q3 et a placé sa monoplace en troisième ligne, devant l'AlphaTauri de Pierre Gasly. "Je n'ai tout simplement pas pu contourner les limitations que nous avons eues sur l'avant tout au long du week-end", a poursuivi Leclerc. "Carlos et moi sommes limités, et Carlos a fait un meilleur travail pour contourner ce problème."

Avec Adam Cooper

partages
commentaires

Related video

Mercedes "manque simplement de rythme" face à Red Bull

Article précédent

Mercedes "manque simplement de rythme" face à Red Bull

Article suivant

Alonso prend goût à la Q3, Ocon recalé

Alonso prend goût à la Q3, Ocon recalé
Charger les commentaires