Leclerc : "Je vais mieux choisir mes batailles"

Charles Leclerc ne cache pas qu'il va changer d'approche en course pour la saison à venir.

Leclerc : "Je vais mieux choisir mes batailles"

À deux reprises lors d'une saison 2020 difficile pour Ferrari, Charles Leclerc a été contraint à l'abandon par un accrochage survenu au premier tour. C'était le cas au Red Bull Ring, où il a causé la perte des deux Ferrari sur un circuit où elles étaient plutôt en forme (même si tout est relatif) ainsi qu'au Grand Prix de Sakhir, lors d'une collision avec Sergio Pérez, alors que les deux hommes étaient quatrième et cinquième sur la grille. Leclerc a fini dans les graviers, Pérez a gagné.

Lire aussi :

Le Monégasque n'a pas caché qu'il tentait de compenser les déficiences de sa monoplace par un pilotage agressif et, abordant sa quatrième saison en Formule 1, il va s'efforcer de réserver cette approche aux moments qui la requièrent vraiment. C'est du moins ce qu'il déclare lorsque ces accidents lui sont mentionnés.

"Merci de me rappeler ce beau moment ici !" s'exclame Leclerc avec humour, au sujet de l'incident survenu sur le même circuit que le Grand Prix de Bahreïn à venir. "Ce n'était pas génial, mais c'était vraiment un moment difficile pour l'équipe et j'étais juste extrêmement motivé à faire quelque chose de spécial, et cette motivation s'est traduite en accidents en piste, ce qui n'était pas génial."

"Mais comme je l'ai fait auparavant avec mes erreurs, j'essaie toujours de comprendre pourquoi je les ai commises et de ne pas les refaire. Je vais rester aussi motivé à essayer de signer de très bons résultats. Et il faudra voir où nous nous situons pour adapter mon agressivité en piste, mais bien sûr, je vais essayer de ne pas reproduire ce type d'erreur."

Charles Leclerc, Ferrari

"Je vais probablement un petit peu mieux choisir mes batailles. L'an dernier, ici par exemple, je me battais avec une Red Bull [celle de Max Verstappen, ndlr], que je n'aurais pas pu maintenir derrière pour le reste de la course. C'était donc un peu idiot d'avoir un accident à ce stade de la course pour ce type de place que nous n'aurions pas pu garder de toute façon. Mais à bien d'autres reprises cela nous a aidés à obtenir de meilleurs résultats. Je vais donc mieux choisir mes batailles, mais si je dois être agressif à un moment pour obtenir de meilleurs résultats, je le serai. "

Tout porte à croire que la Ferrari sera mieux positionnée dans la hiérarchie en 2021 avec une unité de puissance bien plus performante. Leclerc salue également un comportement "un petit peu meilleur" de l'entrée à la sortie des virages, pour une voiture "un peu plus facile à piloter". Pour autant, il est difficile pour lui de se fixer des objectifs à ce stade.

"J'aimerais bien qualifier [mes chances de podium et de victoire] après cette première course", indique-t-il. "Malheureusement, désolé, mais avant la première course, très honnêtement… Dans le passé, j'essayais quand même de vous donner un minimum de résultats [espérés], mais là, très honnêtement, je n'y arrive pas. C'est trop compliqué cette année, seulement avec trois jours [d'essais hivernaux]. En plus, nous avons tous eu des programmes très différents. C'est très, très compliqué de savoir où nous sommes."

Le pilote de la Scuderia voit toutefois Red Bull donner du fil à retordre Mercedes cette saison, bien qu'il préfère rester prudent : "Je pense qu'il y a des chances. Mais encore une fois, c'est très compliqué à savoir. Mercedes n'est sûrement pas là où ils ont montré être pendant ces tests."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Photos - Le paddock F1 fait sa rentrée au GP de Bahreïn

Article précédent

Photos - Le paddock F1 fait sa rentrée au GP de Bahreïn

Article suivant

Hamilton : "Actuellement, nous ne sommes pas les plus rapides"

Hamilton : "Actuellement, nous ne sommes pas les plus rapides"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races
Auteur Benjamin Vinel