Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
113 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
246 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
253 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
267 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

Ferrari : "Charles a le droit d'être déçu"

partages
commentaires
Ferrari : "Charles a le droit d'être déçu"
Par :
14 avr. 2019 à 08:44

Mattia Binotto assume le choix de Ferrari de demander à Charles Leclerc de laisser passer Sebastian Vettel en début de course à Shanghai, tout comme le fait que cette stratégie n'a pas fonctionné.

Deux points de discussion majeurs animent logiquement l'après-course autour de Ferrari : le manque de performance des monoplaces rouges ce week-end par rapport aux Mercedes, et le choix de donner une consigne de course en début de Grand Prix à Charles Leclerc. Mattia Binotto le sait, et le directeur de la Scuderia ne se dérobe pas face à ces deux sujets. 

Pour l'écurie de Maranello, le bilan après trois Grands Prix n'est pas bon, puisque Mercedes a aligné trois doublés qui font inévitablement très mal sur le plan comptable au championnat. Et si Bahreïn avait laissé entrevoir de belles promesses en performance pure, Shanghai peut être vécu comme un revers ennuyeux. 

"Nous n'avions pas [la meilleure auto], ça ne fait aucun doute", concède Mattia Binotto à l'heure de dresser le bilan au micro de Sky Sports. "Ils ont été plus rapides en EL2, en qualifications et en course. C'est intéressant de constater que c'est l'inverse de course en course, après Bahrein. On a des situations différentes. C'est notre devoir de développer l'auto autant que possible et nous assurer d'être au sommet. Je ne sais pas encore clairement pourquoi. On doit regarder les données à Maranello et revenir forts pour la prochaine." 

Lire aussi:

Le diagnostic étant dressé pour le volet performance, reste à savoir si Ferrari assume la manière dont ont été gérés ses deux pilotes. C'est évidemment le cas, surtout que la couleur a toujours été annoncée en précisant que, pour le moment, priorité serait donnée à Sebastian Vettel en vue du championnat. Mais à la lecture du résultat final, une pointe de regret n'est pas à écarter, et les doutes émis par Charles Leclerc à la radio ou après la course sont reçus comme légitimes. 

"Je comprends le sentiment de Charles", rassure Binotto. "À ce stade de la course, Mercedes était légèrement plus rapide, on a essayé de tenter le coup avec Vettel. Ce n'était pas vraiment un avantage. C'était juste important à ce moment de la course. Charles a le droit d'être déçu, on doit l'accepter et peut être que le prochain coup, ce sera à son avantage."

 
Article suivant
Vettel pense que la consigne de Ferrari était "juste"

Article précédent

Vettel pense que la consigne de Ferrari était "juste"

Article suivant

Leclerc se refuse à tout commentaire "stupide" après une nouvelle consigne

Leclerc se refuse à tout commentaire "stupide" après une nouvelle consigne
Charger les commentaires