Ferrari - Les développements sont confirmés après enquête

Après une enquête commandée par son Directeur Maurizio Arrivabene, la Scuderia Ferrari est aujourd'hui en mesure d'affirmer que les développements présentés à Barcelone ne sont pas la cause de l'écart concédé à Mercedes sur le tracé catalan.

De nombreuses questions étaient posées chez Ferrari après que Sebastian Vettel a fini très loin des Flèches d'Argent sur le sol espagnol, tandis que Kimi Raikkonen était quant à lui contraint d'utiliser d'anciens réglages tant il rencontrait des difficultés avec le pilotage de sa SF15-T.

Heureusement pour Ferrari, les essais privés qui ont suivi le Grand Prix d'Espagne ont confirmé que  les écarts subis par les monoplaces de Maranello n'étaient pas dus à leurs évolutions aérodynamiques.

Les problèmes de traction sont confirmés

Une enquête interne, à la fois en piste et à l'usine, a démontré que les nouveaux appuis aérodynamiques répondaient bien aux attentes. Mais comme le pensait déjà Arrivabene au lendemain de la course, le rythme relativement lent des bolides rouges était bien dû à un manque de grip mécanique, via un problème de traction particulièrement visible dans le troisième secteur du circuit.

La Ferrari rendait ainsi plus de 46 centièmes à la Mercedes en qualifications dans le seul secteur trois, contre 15 centièmes dans le premier tronçon et 20 dans le secteur intermédiaire.

"Nous pensons que notre voiture est plus tendre avec les pneumatiques que d'autres," déclare un porte-parole de Ferrari. "Nous rencontrons donc parfois des problèmes lorsqu'il s'agit d'arriver dans la fenêtre idéale d'utilisation des gommes, et nous manquons cruellement de grip, de traction dans ces moments-là."

Par conséquent, Ferrari se rendra à Monaco avec les évolutions qui avaient été introduites à Barcelone, en plus des spécifications liées au type particulier du tracé monégasque.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags barcelone, développements, evolutions, ferrari, monaco, raikkonen, vettel