Kvyat - "Quand on voit une ouverture, on y va"

Daniil Kvyat a signé son premier podium de l'année non sans s'être attiré les foudres de Sebastian Vettel suite à son attaque du premier virage.

Kvyat - "Quand on voit une ouverture, on y va"
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team, le deuxième, Sebastian Vettel, Ferrari, le troisième, Daniil Kvyat, Red Bull Racing
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB12
Daniil Kvyat, Red Bull Racing, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso et Sebastian Vettel, Ferrari
Daniil Kvyat, Red Bull Racing

Sixième sur la grille, le Russe a pris un bon envol et, après avoir dépassé Valtteri Bottas, s'est infiltré à l'intérieur de Sebastian Vettel dans le premier virage. Si la manœuvre n'était pas vraiment suicidaire, contrairement à ce qu'a déclaré l'Allemand, elle n'en a manifestement pas moins surpris ce dernier et a, en ce sens, en partie été à l'origine de l'accrochage entre les deux voitures rouges.

"J'ai pris un très bon départ et quand on voit une ouverture, on y va", s'est justifié calmement Daniil Kvyat sur le podium, quelques minutes après avoir subi les reproches de Vettel. "On voit une voiture, c'est dur de voir les deux. C'était une manœuvre risquée, mais au final, je suis sur le podium. Je prends des risques, tout le monde peut s'y attendre !"

"Quand il y a de l'émotion, on discute de ce genre de choses. Dans notre cas, ce genre de manœuvre peut permettre le podium. Ce risque était essentiel et a porté ses fruits, au final. Si je n'avais pas pris ce risque, où serais-je ? C'était logique de tenter ce dépassement, il y a une ouverture à l'intérieur, on y va. Sil n'y avait eu personne à l'extérieur, cela aurait été plus simple pour lui. Je ne voyais pas la troisième voiture, c'était à lui d'éviter Kimi."

"Cela faisait vraiment longtemps, je suis vraiment content et j'espère de nombreux autres podiums à venir. L'an dernier, nous avons un peu souffert mais cette année, il y a des évolutions sur le châssis et le rythme de course est très bon. Nous pouvons attendre de belles choses avec les évolutions à venir sur le moteur."

Troisième avant le déchappage d'un pneu de son équipier Daniel Ricciardo, Kvyat est repassé par les stands durant la neutralisation pour se débarrasser des supertendres. Rapidement revenu à la 2e place, il s'est incliné en pneus mediums face à... Vettel après leurs derniers arrêts, le quadruple Champion du monde prenant l'avantage sur un dépassement rendu imparable par le DRS.

"C'est excellent de finir sur le podium, le temps a paru long depuis la Hongrie [2015]. On veut voir des résultats et aujourd'hui ça c'est confirmé. Bon départ, virages un et deux, [c'était] assez risqué et on pourra en reparler éternellement, à la fin ça nous met sur le podium et c'est plutôt bon", a ajouté le pilote Red Bull, dans les points pour la deuxième fois de la saison après Bahreïn.

"Il nous a probablement manqué un petit peu en n'ayant pas un train de tendres pour le dernier relais et en mediums, on ne pouvait pas lui résister [à Vettel]. Ce fut un week-end très encourageant, on est constamment la troisième équipe la plus rapide sur la piste et je pense qu'avec un peu de développement, on pourra aller ce battre avec ces gars n petit peu plus."

partages
commentaires
Grosjean - "Cet imbécile d'Ericsson..."

Article précédent

Grosjean - "Cet imbécile d'Ericsson..."

Article suivant

Mauvaise stratégie ou rythme insuffisant? Button s'interroge...

Mauvaise stratégie ou rythme insuffisant? Button s'interroge...
Charger les commentaires