McLaren explique comment va maintenant fonctionner son écurie F1

partages
commentaires
McLaren explique comment va maintenant fonctionner son écurie F1
Par :
Co-auteur: Jonathan Noble
4 juil. 2018 à 12:35

À la suite de la démission d'Éric Boullier et alors qu'approche le GP de Grande-Bretagne, McLaren a clarifié la nouvelle structure de son écurie de Formule 1.

Zak Brown, directeur exécutif du McLaren Technology Group
Éric Boullier, directeur de la compétition de McLaren avec des fans
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda avec Gil de Ferran
Zak Brown, directeur exécutif du McLaren Technology Group, sur la grille
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda, Gil de Ferran
Zak Brown, directeur exécutif du McLaren Technology Group
Stoffel Vandoorne, McLaren, et Gil de Ferran
Eric Boullier, directeur de la compétition de McLaren
Eric Boullier, directeur, McLaren
Zak Brown, directeur exécutif du McLaren Technology Group

Alors que l'écurie a connu un début de saison décevant, Boullier vient de quitter son poste de directeur de la compétition chez McLaren. Sans le remplacer directement dans ce rôle, McLaren promeut Andrea Stella du poste de chef des opérations course à directeur de la performance, tout en créant un nouveau rôle de directeur sportif pour Gil de Ferran.

Stella a débuté sa carrière chez Ferrari, rejoignant McLaren avec Fernando Alonso en 2015 en tant qu'ingénieur course de l'Espagnol. Son rôle a évolué vers un poste senior d'ingénieur incluant des responsabilités sportives. Son nouveau poste fera de lui "le leader sur le circuit pour maximiser la performance pendant les week-ends de course", selon Zak Brown, PDG de McLaren Racing.

"Il va consulter et collaborer, que ce soit avec les ingénieurs, Gil De Ferran, Paul James [team manager, ndlr] – quiconque avec qui il pense devoir travailler afin d'obtenir les informations dont il a besoin pour prendre sa décision finale", indique Brown. "Andrea est ici pour maximiser le week-end. Gil est là dans un contexte sportif, afin d'améliorer la performance du team et des pilotes."

Vers une évolution pour De Ferran

Si Stella a été promu au sein de McLaren, la nomination de De Ferran est au contraire inattendue. De Ferran travaillait avec McLaren dans un rôle de consultant, que Brown a expliqué comme étant destiné à apporter "un regard neuf dans le stand" et à aider l'équipe à travailler avec de jeunes pilotes.

McLaren s'appuie également sur l'expérience américaine du vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis et double Champion de ChampCar, alors qu'un passage à l'IndyCar est à l'étude pour la saison prochaine. Bien que plus connu pour son expérience aux États-Unis, Gil de Ferran a toutefois déjà occupé un rôle de directeur sportif en F1 par le passé, en l'occurrence chez BAR, puis Honda, de début 2005 et à mi-2007.

"Nous avons fait venir Gil il y a quelques mois, car nous avons identifié que nous pourrions probablement nous appuyer sur quelqu'un qui ait son expérience pour extraire le meilleur de nos pilotes et de nos ingénieurs", indique Zak Brown. "À ce moment-là, il n'était pas dans nos projets de l'avoir dans ce rôle. Ce que nous avons identifié, c'est un domaine dans lequel nous avons pensé qu'il pourrait apporter sa contribution. En travaillant avec lui et au fil de l'évolution des choses, c'est naturellement que nous avons pensé qu'il ferait un excellent directeur sportif. Mais cela n'avait pas été défini lorsqu'il a commencé."

McLaren n'a pas décidé si Boullier serait remplacé en tant que directeur sportif ou bien si ce poste serait complètement supprimé.

Boullier rendait des comptes directement à Brown, une responsabilité désormais assumée par Simon Roberts, responsables des opérations techniques. "Notre structure et nos façons de travailler sont ce qui nous ont menés là où nous en sommes aujourd'hui", souligne Brown. "Je suis confiant quant au fait que c'est un excellent point de départ dans notre aventure."

Article suivant
McLaren : La démission de Boullier n'est "pas une surprise" pour Brown

Article précédent

McLaren : La démission de Boullier n'est "pas une surprise" pour Brown

Article suivant

Brown : L'instabilité, cause de la situation "inacceptable" de McLaren

Brown : L'instabilité, cause de la situation "inacceptable" de McLaren
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Scott Mitchell
Soyez le premier à recevoir toute l'actu