Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les nouveautés de McLaren pour se rapprocher de Mercedes

En privilégiant un développement régulier et réfléchi, McLaren s'est rapproché de Mercedes lors du Grand Prix d'Autriche.

Les nouveautés de McLaren pour se rapprocher de Mercedes

McLaren a bien progressé cette année avec sa MCL35M. Une série d'évolutions apparues au fil des dernières courses a permis à l'écurie de prendre le large par rapport à ses concurrents du milieu de grille. Lors du Grand Prix d'Autriche le week-end dernier, l'équipe britannique s'est même muée en épine dans le pied de Mercedes, devançant les Champions du monde en qualifications avant de leur donner du fil à retordre en course. 

McLaren a pourtant emprunté une approche mesurée. Plutôt que précipiter des évolutions, l'écurie tient compte de ce qui se passe autour d'elle. Ses ingénieurs analysent les points forts des concurrents et les adaptent ensuite pour les faire fonctionner sur leur monoplace.

Par exemple, McLaren a été l'une des dernières écuries du plateau à adopter le fond plat en forme de Z (illustration ci-dessous).  Huitième de la grille à le faire, l'écurie de Woking a apporté cette solution lors du Grand Prix d'Espagne, après en avoir utilisé une plus proche de ce que le législateur avait imaginé en modifiant la réglementation 2021.

La dernière évolution en date donne un autre exemple de cette approche. McLaren a ajouté un groupe d'ailettes orientées vers l'extérieur le long de la section la plus large du ponton, pour aider à rediriger le flux d'air et renforcer certaines des structures de flux qui étaient déjà priorisées.

En plus de ces nouvelles ailettes, on note un changement de longueur du flap situé au bord du fond plat, qui rejoint l'ailette près de la découpe en Z (flèche rouge ci-dessous, avec l'ancienne version en bas à gauche). C'est une solution que l'on a déjà vue dans d'autres écuries comme Red Bull Racing (ci-dessous au centre), afin de créer un point de pincement encore plus important sur cette partie du fond plat. 

On note qu'il n'y a pas de modèle unique pour le placement et l'orientation des ailettes. Red Bull utilise cinq ailettes alignées plus étroitement, tandis qu'Aston Martin est passé à quatre ailettes pour le Grand Prix d'Autriche mais en comptait quatre auparavant (ci-dessus en bas à droite). En effet, si les équipes qui les utilisent bénéficient d'une augmentation générale des performances, elles doivent s'adapter à leurs besoins spécifiques concernant les flux d'air.

Dans son cas, McLaren a opté pour un changement d'angle délibéré des ailettes, celui-ci étant plus prononcé sur la première, descendant vers quelque chose de beaucoup moins profond au moment d'atteindre les deux ailettes que l'on pouvait déjà trouver sur l'ancienne spécification du fond plat. Une deuxième paire d'ailettes a aussi été ajoutée juste derrière, la plus extérieure étant arquée afin de favoriser la même réaction du flux d'air. 

McLaren MCL35M floor

L'arrivée de ce nouvel ensemble d'ailettes à l'avant du fond plat a également permis à l'écurie de supprimer l'élément en forme de R qui avait été ajouté devant chaque roue arrière depuis plusieurs Grands Prix (photo ci-dessus). Le travail effectué en amont a probablement rendu cet petit artifice superflu, la nouvelle solution étant considérée comme plus efficace.

Le refroidissement validé

Le Red Bull Ring était pour McLaren le circuit idéal afin de mettre à l'épreuve sa nouvelle solution de refroidissement, car l'altitude y mettait l'accent sur le compromis entre la nécessité de maintenir l'unité de puissance dans sa bonne fenêtre d'exploitation et la perte d'efficacité aérodynamique provoquée par l'ouverture de la carrosserie. 

La plus petite ouverture de refroidissement à l'arrière a été inaugurée au Grand Prix de France, après une approche plus conservatrice maintenue lors des précédents Grands Prix compte tenu du passage au moteur Mercedes cette saison. 

McLaren a fait des concessions supplémentaires pour les Grands Prix de Styrie et d'Autriche, utilisant des surfaces de refroidissement à lamelles de part et d'autre du pilote, afin d'aider à rejeter l'air chaud provenant des pontons. Seul le panneau sur la droite de la voiture était ouvert pour le Grand Prix de Styrie, mais les deux l'ont été pour la deuxième course disputée sur le Red Bull Ring

McLaren MCL35M rear end plate detail

McLaren a aussi consacré du temps et des ressources au développement de ses idées maison, avec une nouvelle dérive latérale d'aileron arrière apparue au Grand Prix de France (illustration ci-dessus) qui va à l'encontre de la tendance générale. 

La moitié inférieure de celle-ci présente désormais une série d'ouvertures similaires à celles situées au-dessus, mais orientées différemment. Il s'agit d'une solution très différente de ce que l'on voit habituellement, les autres écuries favorisant plutôt des ouvertures verticales depuis plusieurs années dans cette zone. 

Lire aussi :

partages
commentaires
Esteban Gutiérrez, le Mexicain qui aide Mercedes à bâtir son empire

Article précédent

Esteban Gutiérrez, le Mexicain qui aide Mercedes à bâtir son empire

Article suivant

Brown souhaite voir deux courses à Austin en 2021

Brown souhaite voir deux courses à Austin en 2021
Charger les commentaires