Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
17 jours

Quand Ocon et Leclerc s'accrochaient pour la victoire

partages
commentaires
Quand Ocon et Leclerc s'accrochaient pour la victoire
Par :
7 avr. 2019 à 11:32

Esteban Ocon se remémore des souvenirs de karting en exclusivité pour Motorsport.com. Le Français y a côtoyé Charles Leclerc, Pierre Gasly et Max Verstappen, entre autres !

Champion de France des minimes en 2007, Champion de France des cadets en 2008, Champion de France KF3 en 2011 et vice-Champion de WSK Euro Series derrière un certain Max Verstappen en 2012... Esteban Ocon s'est construit un certain palmarès en karting avant ses débuts en monoplace !

Dès sa plus tendre enfance, Ocon a côtoyé des futurs pilotes de Formule 1, à l'image de Charles Leclerc, qu'il a rencontré pour la première fois à l'occasion de la Coupe de France Minikart en 2005, à Magny-Cours. Avec un dénouement... animé ! 

Lire aussi:

"Je devais avoir six ou sept ans et Charles en avait six, et nous courions ensemble", relate Ocon. "Nous ne nous connaissions pas : j'étais Champion du Nord, il était Champion du Sud, et au final, tout le monde se rencontre pour la Coupe de France. Nous avons tous deux remporté toutes les manches chacun de son côté, et à un moment, il y a eu une manche à laquelle nous participions tous deux, déjà avec une grosse bataille. Je ne me rappelle pas qui l'a gagnée." 

"Ensuite, il y a eu la finale, où c'était lui et moi, et Anthoine Hubert un peu derrière. Et au dernier virage, j'étais à l'intérieur, il était devant moi et il m'a percuté... enfin je ne sais pas, peut-être que j'ai freiné trop tard... bref, incident de course. Nous nous sommes touchés et avons heurté le mur de pneus. J'ai pu repartir et j'ai fini sixième, et Anthoine Hubert a remporté cette course. Et Charles a abandonné. Je me rappelle que nous pleurions tous les deux avec nos parents !"

Lorsque nous lui demandons s'il était en colère, le Français répond : "Oui, c'est clair ! C'est clair que j'avais envie de le tuer [rires]. À l'époque, j'étais un gosse, mais je pense qu'il a sûrement ressenti la même chose. Et Jules [Bianchi, mentor de Leclerc] était son mécanicien pour cette course... Bref, quand on s'accroche alors qu'on se bat pour la victoire au dernier virage du dernier tour, ça vous marque à vie."

"J'étais un peu plus vieux, donc la plupart du temps, c'était ma deuxième année quand il arrivait, il était rookie. Par conséquent, avant d'arriver aux courses internationales, j'avais toujours un avantage d'un an. Je remportais le titre, il était rookie, et il remportait le titre l'année d'après quand j'étais parti, en gros. Puis nous sommes arrivés aux courses internationales, qui étaient plus serrées."

"Nous nous sommes battus ensemble tout du long, il y avait Max aussi, ainsi que d'autres très bons pilotes qui sont désormais professionnels. Bref, nous avons franchi ce cap ensemble." Leclerc a lui aussi connu beaucoup de succès en karting, notamment vainqueur de la Coupe du monde CIK-FIA KF3 et Champion de WSK Euro Series dans la catégorie KF2.

Gasly : débuts tardifs, grand potentiel

Esteban Ocon, Force India, et Pierre Gasly, Toro Rosso, en conférence de presse

Si Pierre Gasly et Esteban Ocon ne s'entendent plus vraiment de nos jours, la destinée des deux Normands est étroitement liée. Car c'est grâce au second (natif d'Évreux) que le premier (originaire de Rouen) a découvert ce sport.

"Pierre a commencé la course grâce à moi", narre Ocon. "Il jouait au football à l'époque, et mon père lui a dit qu'il devrait arrêter le football pour monter dans un kart. Il a fait quelques tours, il se débrouillait bien, et son père lui a acheté un kart. Je le prenais derrière moi pour lui montrer les trajectoires et tout, c'est comme ça qu'il a commencé." 

Lire aussi:

"Il était talentueux, il gagnait toujours. Il avait une grande marge de progression quand il était très jeune. Charles et moi avions toujours un peu d'avance, je dirais, parce qu'il a commencé tard, en gros. Mais quand nous sommes arrivés aux courses internationales, il était au top niveau comme nous."

Gasly n'a remporté aucun titre en karting, toutefois troisième du Championnat de France KF3 en 2009, troisième également de la Coupe du monde CIK-FIA KF3 la même année et vice-Champion d'Europe CIK-FIA KF3 en 2010, avant ses débuts en monoplace dès 2011 – un an avant Ocon, trois ans avant Leclerc.

Verstappen : une grande rivalité

Podium : Esteban Ocon, Prema Powerteam, Max Verstappen, Van Amersfoort Racing

La rivalité entre Esteban Ocon et Max Verstappen est apparue au grand jour lors de leur lutte pour le titre 2014 de F3 Europe, remportée par le tricolore, et a été exacerbée par leur accrochage au Grand Prix du Brésil 2018, que cette interview précédait. Mais en karting, les deux jeunes hommes ont également connu leurs moments de tension.

"La première fois que j'ai rencontré Max, c'était en 2010. Je me rappelle une course internationale, en Italie, où il m'a tassé dans l'herbe, et dans la manche suivante, c'est moi qui l'ai poussé dehors. Pour le meeting suivant, j'avais un moteur neuf ; j'avais donc une très basse vitesse, et il m'est rentré dedans par derrière en essais. Il a détruit mon kart !"

"Cela a toujours été une grande rivalité, il a toujours été un peu furieux comme ça. L'autre jour dans l'avion, il m'a dit : 'Tu te rappelles quand je t'ai percuté ?' et je lui ai répondu : 'Putain, ouais, ça je m'en rappelle, je le sens encore !'. Maintenant, nous en rions. Mais à l'époque, c'était la grande rivalité", conclut Ocon, dont on rappelle qu'il n'est pas sur la grille de départ 2019 en Formule 1, assurant seulement le rôle de pilote de réserve Mercedes.

 
Article suivant
Russell plaide pour l'introduction un cockpit standard en F1

Article précédent

Russell plaide pour l'introduction un cockpit standard en F1

Article suivant

Hamilton n'a pas vu la série de Netflix sur la F1

Hamilton n'a pas vu la série de Netflix sur la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Kart
Auteur Benjamin Vinel