Racing Point dénonce les réprimandes de Pérez

Otmar Szafnauer ne cache pas sa frustration à la suite des deux réprimandes reçues par Sergio Pérez au Grand Prix du Portugal.

Racing Point dénonce les réprimandes de Pérez

Sergio Pérez a été réprimandé par les commissaires de course pour avoir gêné Pierre Gasly en Q2, puis pour s'être décalé de manière dangereuse face à ce même pilote AlphaTauri en défendant la cinquième place dans les derniers tours du Grand Prix.

Directeur de Racing Point, Otmar Szafnauer souligne avec justesse que Pérez a respecté le règlement à la lettre en ne se décalant qu'une fois, mais c'est la tardiveté de la manœuvre du Mexicain qui posait problème. Depuis des coups de volant similaires de Romain Grosjean à Silverstone cette saison, le sujet avait été abordé au briefing des pilotes, et les infractions allaient être jugées au cas par cas.

Or, dans le même temps, Max Verstappen a échappé à toute pénalité après son accrochage au premier tour avec ce même Pérez, qui a été envoyé en tête-à-queue. Szafnauer s'insurge !

"[Pérez et Gasly] ne se sont pas touchés", souligne l'Américain. "Sergio s'est décalé en premier, avant Gasly. Sergio a le droit de se défendre ainsi, on ne peut pas changer de trajectoire deux fois, mais on peut le faire une fois. Gasly a levé le pied. Et il n'y a pas eu de contact. Alors pourquoi cette réprimande ?"

"Au premier tour, Sergio a été percuté par Verstappen, qui est revenu sur la piste après en être sorti, il est revenu agressivement afin de mettre sa voiture en position de retrouver de l'adhérence, il a percuté Sergio, et ils n'ont rien fait."

Lire aussi :

"Sergio et Gasly ne se sont pas touchés. N'est-ce pas ce que veulent les fans ? Une défense féroce, une bonne bataille ? Si nous commençons à réprimander les pilotes et à les punir parce qu'ils se défendent avec dureté mais en sécurité, où cela va-t-il mener notre sport ?"

Revenant sur la collision avec Verstappen, Szafnauer poursuit : "C'était un accrochage, non ? Il faut étudier le cas d'un accrochage. Le truc entre Gasly et Sergio n'était pas un accrochage. C'était une bonne défense, dure, et on punit ça ? Mais quand il y a un accrochage, on ne fait rien ? Ça fait deux fois d'affilée. Je ne sais pas si vous avez vu Leclerc et Lance [Stroll, en Russie], c'est très similaire. On provoque un accrochage, et puis rien. Il nous faut résoudre ça."

Une troisième réprimande serait synonyme de pénalité de dix places sur la grille pour Pérez, ce qui ne ferait pas les affaires de Racing Point, qui est dans une lutte acharnée pour la troisième place du championnat constructeurs face à McLaren et Renault.

"Sergio n'a jamais été réprimandé de toute sa carrière", affirme Szafnauer. C'est faux, Pérez ayant reçu une réprimande pour avoir roulé trop lentement lors des qualifications du Grand Prix d'Australie 2017, ainsi que pour avoir gêné Bruno Senna dans ce même exercice au GP d'Abu Dhabi 2012. "Il en a eu deux ce week-end. L'une d'elles était en qualifications, où il a fait une erreur dans l'un des secteurs, ne s'est pas rendu compte que Gasly était dans un tour rapide derrière lui et s'est écarté mais pas assez vite. Gasly est passé en Q3, ça ne l'a pas handicapé. Réprimande."

"On a vu l'autre incident, réprimande. Maintenant, il faut qu'il pilote comme un saint pour le reste de la saison. Il ne va pas pouvoir se battre durement, car il y a le risque d'une réprimande, puis on a une pénalité de dix places sur la grille. Je trouve ça assez sévère. On peut se dire que cette réprimande n'est pas sévère, mais elle l'est."

Lando Norris, McLaren MCL35, Lance Stroll, Racing Point RP20

Szafnauer déplore également les cinq secondes de pénalité infligées à Lance Stroll pour avoir provoqué un accrochage avec Lando Norris au premier virage, privant les deux hommes de leurs chances de points. "Lance a essayé de dépasser deux fois, car il était plus rapide que Lando. Et Lando a décidé de rester au milieu de la piste, il s'est mis au milieu, probablement pour défendre. Lance a eu le choix d'aller à l'intérieur ou à l'extérieur, il a choisi l'extérieur, et quand il a tourné, ils se sont touchés."

Lire aussi :

"J'ai trouvé la décision de lui donner une pénalité un peu sévère. Est-ce un incident de course ? Lance était un peu devant Lando quand il a tourné, Lando s'est mis au milieu de la piste, Lance était un peu plus rapide. Je ne sais pas si Lance aurait pu prendre le virage sans tourner ainsi. Pour moi, c'est un incident de course", conclut-il.

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires

Related video

Les notes du Grand Prix du Portugal 2020
Article précédent

Les notes du Grand Prix du Portugal 2020

Article suivant

Magnussen aurait intéressé McLaren pour l'IndyCar

Magnussen aurait intéressé McLaren pour l'IndyCar
Charger les commentaires