Red Bull prouve que Ferrari aurait pu faire "une énorme erreur"

Le retour de Red Bull sur le podium et le rythme affiché par l’écurie autrichienne en Chine ont conforté Ferrari dans son choix de ne pas lui fournir de moteur à l'équipe de Christian Horner cette saison.

Red Bull prouve que Ferrari aurait pu faire "une énorme erreur"
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H et Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H se touchent au départ
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 mènent au départ de la course
Sergio Marchionne, Président de Ferrari et CEO de Fiat Chrysler Automobiles regarde la course
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Toto Wolff, Directeur Exécutif Mercedes GP lors de la conférence de presse
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 en lutte pour une position avec Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et Felipe Massa, Williams FW38

En fin de saison dernière, Red Bull Racing a tout tenté pour se séparer des unités de puissance Renault, et a notamment tenté de trouver un accord avec Mercedes ou Ferrari. Mais les deux motoristes ont finalement mis rapidement un terme aux négociations, tous les deux préoccupés par le niveau de compétitivité de l’écurie de Milton Keynes, ce qui serait revenu selon eux à aider un concurrent direct. 

Finalement, Red Bull continue d’utiliser les blocs Renault, rebadgés au nom de TAG Heuer, et réalise un début de saison certainement meilleur qu’attendu. Après les deux quatrièmes places de Daniel Ricciardo à Melbourne puis Bahreïn, les deux RB12 ont terminé troisième et quatrième en Chine, avec le premier podium de la saison pour Daniil Kvyat

Pour Sergio Marchionne, président de Ferrari, il ne fait aucun doute que le potentiel affiché par Red Bull démontre qu’il était nécessaire de ne pas donner son accord pour un partenariat moteur. 

"Nous aurions fait une énorme erreur", a expliqué Marchionne quant à la possibilité de motoriser Red Bull cette année. "Ceci étant dit, ils ne devraient pas être devant nous, et cela confirme les erreurs faites [en qualifications]."

Une bagarre à trois ?

Du côté de Mercedes, Toto Wolff avait été très clair depuis le début en assurant que le fait de fournir une unité de puissance à Red Bull n’allait pas dans les intérêts de son équipe. Cependant, il s’est félicité de voir qu’il pourrait y avoir une lutte à trois en tête de peloton, se réjouissant presque des résultats de Kvyat et Ricciardo à Shanghai.

"Si l’on regarde le rythme qu’ils avaient [en course], c’était très fort", assure l’Autrichien. "Ce serait bien qu’ils reviennent, sachant que Ricciardo a perdu la course avec une crevaison. On peut imaginer qu’il aurait donner du fil à retordre à Vettel. Ils semblent avoir gagné beaucoup en performance."

Avec Roberto Chinchero

partages
commentaires
Wehrlein - Manor peut viser les points cette saison

Article précédent

Wehrlein - Manor peut viser les points cette saison

Article suivant

Technique - Le volant F1 de McLaren

Technique - Le volant F1 de McLaren
Charger les commentaires