Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - À la découverte de la Renault R.S.18

partages
commentaires
Technique - À la découverte de la Renault R.S.18
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
22 févr. 2018 à 18:45

Renault a dévoilé sa monoplace pour la saison 2018, la R.S.18 : une F1 qui ne semble pas avoir beaucoup évolué depuis la saison dernière.

La R.S.18 reprend plusieurs éléments de la voiture de l’an passé, et sans s’attarder sur les détails, on peut affirmer qu’il s’agit presque d’une R.S.17 affublée d’un Halo.

Reste à savoir si Renault n’a rien changé d’essentiel sur sa voiture ou bien si ses ingénieurs ont préféré ne rien dévoiler lors de la présentation et conserver les nouveautés pour plus tard.

Comparaison de la Renault F1 Team RS18 et la RS17

Il serait toutefois ridicule d’affirmer qu’il n’y a rien de nouveau sur cette monoplace. Avec cette vue de haut, on note d’ailleurs que l’empattement a été allongé sur la voiture 2018. C’est un trait commun aux nouvelles voitures, une caractéristique inaugurée l’an dernier par Mercedes. Un empattement allongé taxe moins les pneus ; ce qui pourrait être déterminant cette saison puisque Pirelli fournira des gommes plus tendres et on s’attend à voir deux arrêts durant les courses.

Un empattement allongé procure aussi l’avantage d’une plus grande stabilité aérodynamique, un facteur important depuis l’introduction des pneus élargis l’an dernier.

Il est étrange de constater que les ingénieurs de Renault n’ont pas muni la R.S.18 d’une multitude de déflecteurs latéraux comme il est permis de le faire. De plus, la Renault ne dispose pas de pontons reculés comme c'est le cas sur plusieurs autres voitures, ni de prise d’air supplémentaire sur le ponton comme on le voit sur la nouvelle Sauber.

Déplacer les structures d’impact latérales supérieures afin de reculer l’entrée d’air des pontons permet de mieux les alimenter en air frais tout en les protégeant plus efficacement du sillage des pneus avant. Cela permet aussi de déplacer le centre de pression aérodynamique et de modifier la répartition des masses, un facteur important depuis l’arrivée obligatoire du Halo.

On peut se demander si Renault fait fausse route ou bien si l’écurie française ne cache pas son jeu. On arrive presque à se demander si la voiture qui apparaît sur les photos n’est pas qu'une simple R.S.17 maquillée afin de faire croire qu’il s’agit de la R.S.18…

On remarque toutefois que l’empattement allongé a permis de resserrer la carrosserie dans la région de la bouteille de coca, ce qui permettra aux flux d’air de mieux glisser sur le plancher et vers l’arrière de la monoplace.

Comparaison des boîtes à air Renault F1 Team RS18 vs RS17

La boîte à air du moteur a été revue afin de limiter les effets aérodynamiques néfastes produits par le Halo. L’entrée d’air en forme de périscope a été conservée, mais elle semble avoir été raccourcie et rendue un peu plus carrée.

Le reste de la voiture est très similaire à ce que nous avons vu l’an dernier. L’aileron avant, les aubes de déviation, les déflecteurs latéraux, le diffuseur et l’aileron arrière proviennent tous de la R.S.17. Il faut toutefois s’attendre à ce que tout cela change lors des essais hivernaux et des premiers Grands Prix.

Détails du Halo de la Renault F1 Team RS18

Le fameux "Aerocat", ce déflecteur latéral qui ressemble à un chat, fait son retour cette année, mais une fente verticale pratiquée à son sommet lui donne l’impression d’être désormais un chat à deux têtes.

Renault a aussi donné un air de McLaren à ses rétroviseurs en les munissant de fines ailettes.

Déflecteurs de la Renault F1 Team RS18

Sous la coque nous retrouvons le support du splitter dont la forme a été revue aux cours des dernières années. Dans le but d’améliorer l’efficacité aérodynamique, le capteur de hauteur de caisse a été intégré à ce support.

Alors, peut-on vraiment se fier aux images que Renault a publiées de sa R.S.18 ? Difficile à affirmer, mais le constructeur automobile français dispose certainement de quelques atouts dans sa manche.

Prochain article Formule 1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse