Verstappen pénalisé pour son brake-test sur Hamilton

Max Verstappen a été pénalisé par les commissaires du Grand Prix d'Arabie saoudite de F1 pour avoir freiné et provoqué la collision avec Lewis Hamilton au 37e tour.

Les commissaires ont décidé de sanctionner Max Verstappen de 10 secondes de pénalité pour sa responsabilité dans l'incident du 37e tour avec Lewis Hamilton. Le Néerlandais est jugé coupable d'avoir freiné et entraîné la collision avec son rival. Cela ne change rien à sa position finale, à savoir deuxième.

Les commissaires ont également infligé deux points de pénalité sur la Super Licence FIA du pilote Red Bull, portant ainsi son total au cours des 12 derniers mois à sept. Il avait déjà reçu un point de pénalité pour avoir coupé la piste et obtenu un avantage pendant ce même Grand Prix d'Arabie saoudite, ce qui avait par ailleurs déclenché une pénalité de temps de cinq secondes.

Verstappen, quelques instants après avoir tiré avantage de sa sortie de piste pour conserver la tête face à Hamilton, a fortement ralenti dans la pleine charge menant vers le dernier virage du 37e tour pour essayer d'obliger la Mercedes à le dépasser avant le point de détection du DRS et donc avoir l'opportunité de le redépasser ensuite.

Toutefois Hamilton a ralenti pour se mettre dans le rythme de son adversaire et derrière lui. Quelques hectomètres plus tard, les deux hommes sont entrés en collision. L'aileron avant du septuple Champion du monde a souffert dans la manœuvre, mais il a tout de même pu rester en piste. Il l'a finalement emporté au terme des 50 tours de course, mais après une épreuve constellée de polémiques.

Voici la justification complète de la décision des commissaires :

"Au virage 21, le pilote de la voiture 33 a reçu l'instruction de rendre une place à la voiture 44, et l'équipe lui a demandé de le faire 'stratégiquement'. La voiture 33 a ralenti significativement au virage 26. Cependant, il était évident qu'aucun pilote ne voulait prendre la tête avant la ligne de détection du DRS numéro 3."

"Le pilote de la voiture 33 a déclaré qu'il se demandait pourquoi la voiture 44 ne l'avait pas dépassé, et le pilote de la voiture 44 a déclaré, n'étant pas conscient à ce stade que la voiture 33 allait rendre la position, qu'il n'était pas conscient de la raison pour laquelle la voiture 33 ralentissait."

"En décidant de pénaliser le pilote de la voiture 33, les commissaires considèrent comme point clé le fait que le pilote de la voiture 33 a ensuite freiné soudainement (69 bar) et de manière significative, résultant en une décélération de 2,4 g. Tout en acceptant que le pilote de la voiture 44 aurait pu dépasser la voiture 33 quand celle-ci a commencé à ralentir, nous comprenons pourquoi il (et le pilote de la voiture 33) ne souhaitait pas être premier à franchir le DRS (sic)."

"Cependant, le freinage soudain par le pilote de la voiture 33 a été désigné par les Commissaires comme étant erratique et par conséquent comme la cause prédominante de la collision. Ainsi, la pénalité standard de dix secondes pour ce type d'incident est infligée."

Avec Aurélien Attard

Lire aussi :

 

partages
commentaires
Marko : Red Bull "pas traité pareil" que Mercedes par les commissaires
Article précédent

Marko : Red Bull "pas traité pareil" que Mercedes par les commissaires

Article suivant

Ocon "frustré et très triste" que le podium lui ait échappé

Ocon "frustré et très triste" que le podium lui ait échappé
Charger les commentaires