Verstappen a perdu "jusqu'à 3 dixièmes au tour" à cause du différentiel

Les problèmes de différentiel sur la Red Bull RB16B de Max Verstappen et Sergio Pérez lors du Grand Prix de Bahreïn leur ont fait perdre "jusqu'à trois dixièmes de seconde par tour", révèle Helmut Marko.

Verstappen a perdu "jusqu'à 3 dixièmes au tour" à cause du différentiel

Dans la continuité du Grand Prix d'Abu Dhabi 2020, ultime manche de l'an passé, Red Bull a pris le pas sur Mercedes à Bahreïn. Sur le circuit de Sakhir, Max Verstappen a signé la pole position de manière autoritaire et sa stratégie décalée aurait pu fonctionner sans un dépassement en dehors des limites de la piste ayant fait polémique. Mais malgré un meilleur temps en qualifications et une arrivée sur le podium, le Grand Prix de Bahreïn du Néerlandais était loin d'être une sinécure.

Le samedi, lors de la séance qualificative, Verstappen a connu des problèmes avec son fond plat suite à la perte d'un élément aérodynamique en piste. Puis le lendemain, une alerte sur le différentiel a rendu son premier relais plus compliqué que prévu. Interrogé par notre publication sœur en Allemagne, Formel1.de, dans une interview vidéo exclusive, Helmut Marko révèle que ce problème technique représentait une perte de trois dixièmes de seconde par tour.

"En qualifications, une pièce s'est envolée parce que [Verstappen] est parti trop large dans un virage", explique le conseiller spécial de Red Bull. "Cela a fait une petite différence, peut-être une perte d'appui aérodynamique de 8%. Les problèmes avec le différentiel en début de course étaient bien plus graves. Dans le secteur 1, nous avons perdu jusqu'à trois dixièmes par tour. C'était la même chose pour Sergio Pérez, d'ailleurs."

Lire aussi :

Le dysfonctionnement du différentiel sur la Red Bull RB16B de Verstappen et de Pérez a modifié le comportement de la monoplace pour le pire. Comme le précise Marko, ce problème a provoqué une perte d'adhérence entraînant la surchauffe des gommes, alors que la Mercedes de Lewis Hamilton, continuant de mettre la pression sur le leader de la course, est parvenue à faire l'undercut lors du premier arrêt au stand.

"Non seulement [les pilotes] avaient moins d'adhérence mais les roues arrière patinaient et les pneus chauffaient", poursuit l'ancien pilote autrichien. "Pendant cette phase [de la course], nous n'avons pas réussi à prendre l'avantage dont nous avions besoin pour éviter l'undercut. Au contraire, l'écart est passé de 2,5 à 1,7 seconde. C'était le moment décisif du premier relais et nous étions clairement handicapés. Et puis nous avons eu un autre problème. À cause d'une surchauffe moteur, nous avons dû revenir à une puissance plus faible. Mais Max a quand même réussi à refaire son retard."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

partages
commentaires

Related video

Jenson Button revient sur son rôle de conseiller chez Williams

Article précédent

Jenson Button revient sur son rôle de conseiller chez Williams

Article suivant

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Max Verstappen , Sergio Pérez
Équipes Red Bull Racing
Auteur Aurélien Attard