Wolff : Le DAS ne change pas la donne pour Mercedes

partages
commentaires
Wolff : Le DAS ne change pas la donne pour Mercedes
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
8 juil. 2020 à 15:00

Toto Wolff a tenu à relativiser l'apport du DAS aux performances de Mercedes, le système ayant été jugé légal sans toutefois être utilisé lors des tours rapides durant les qualifications du GP d'Autriche.

Plus de quatre mois après la découverte du DAS de Mercedes, ce système permettant de changer l'ouverture du train avant a été utilisé pour la première fois par l'équipe lors d'une séance officielle, vendredi dernier en Autriche. Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont été vus en train de l'utiliser à plusieurs reprises durant les séances d'essais, dans les phases de préparation à des tours lancés, mais il n'a pas été mis à contribution lors du tour chrono des deux pilotes samedi, ce qui ne les a pas empêchés de signer les deux meilleurs temps. Toto Wolff, directeur de Mercedes, assure que cette innovation n'est pas l'arme fatale de son team.

"Je pense que les gens en F1 sont toujours intéressés par l'innovation technique, en décrivant quelque chose qui semble être une solution miracle et qui pourrait changer la donne", explique Wolff. "La dernière fois que j'ai vu cela, c'était avec le double diffuseur, mais depuis ce sont souvent des gains marginaux, en ajoutant des pièces, et d'une manière similaire, le DAS est une grande innovation. Il ajoute une nouvelle dimension à la direction, et l'on espère qu'il ajoutera de la performance à la fin de sa période de développement. Mais aujourd'hui, on ne peut pas dire s'il change la donne pour nous. Je ne veux pas rentrer dans les détails. C'est une grande innovation, l'idée derrière le système est fantastique, et j'adore le fait que nous ou d'autres équipes apportions de nouvelles idées."

Lire aussi :

Comme Helmut Marko l'avait annoncé dès cet hiver, Red Bull n'a pas attendu pour porter réclamation auprès des commissaires de la FIA au sujet du DAS, qui ne pouvait pas être remis en question avant d'être utilisé durant un week-end de compétition. L'équipe autrichienne a rapidement fait valoir son point de vue et a été convoquée devant les officiels, tout comme Mercedes. Le jugement a donné raison aux Champions du monde en titre, mais Wolff apprécie que ses rivaux n'aient pas attendu la fin du Grand Prix pour lancer cette requête.

"Le système est si innovant qu'il est normal qu'une clarification soit cherchée. Je dois dire que c'était correct de la part de Red Bull de chercher cette clarification en portant réclamation le vendredi, et non le dimanche soir. Je pense que ça aurait été négatif que la F1 revienne pour sa première course, enregistre un résultat en piste, puis une réclamation, sans savoir clairement qui avait gagné. J'aime la sportivité de cette décision. Et c'est totalement normal de protester, je pense qu'on l'aurait fait aussi dans l'autre sens. Je suis heureux que la FIA ait été constante dans son verdict. Nous avions eu beaucoup de discussions avec eux, nous ne voulions pas courir avec quelque chose qui serait finalement jugé comme dépassant les limites, et le verdict reflète les échanges d'avis que nous avons eu avec la FIA ces derniers mois."

Un potentiel encore inexploré

James Vowles, le stratège en chef de Mercedes, a expliqué dans la traditionnelle vidéo de débriefing de la course que le véritable potentiel du système était encore à découvrir. "Vous avez pu constater que le DAS a traversé une période difficile ce week-end, sa légalité a été remise en question, mais heureusement nous avons pu l'utiliser en course. C'est une réalisation fantastique pour tous ceux qui travaillent sur ce projet depuis de nombreux mois. Il a fonctionné comme nous l'avions espéré, c'est-à-dire que les pilotes l'ont utilisé au cours du week-end de course, ils l'ont utilisé lors de la course, ils l'ont utilisé lors des qualifications, ils l'ont utilisé lors des essais libres."

"La réalité derrière tout cela est que l'on ne peut pas comprendre pleinement le potentiel du système avant de l'avoir utilisé sur plusieurs circuits, donc nous savons à quel point il nous a été bénéfique ici, mais pas nécessairement comment nous pourrons l'utiliser à l'avenir pour en tirer le meilleur parti. Cet apprentissage viendra, surtout lorsque nous passerons à d'autres circuits et que nous verrons comment il fonctionne ailleurs. Mais jusqu'à présent, nous sommes très satisfaits de ses performances."

Tost : AlphaTauri est dans le même rythme que Ferrari

Article précédent

Tost : AlphaTauri est dans le même rythme que Ferrari

Article suivant

Faire rouler Alonso en EL1 n'est "pas le plan" de Renault

Faire rouler Alonso en EL1 n'est "pas le plan" de Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Mercedes Boutique
Auteur Emmanuel Touzot