IndyCar
03 juil.
Événement terminé
11 juil.
Événement terminé
18 juil.
Événement terminé
08 août
Postponed
12 août
Essais Libres 3 dans
10 Heures
:
05 Minutes
:
26 Secondes
C
Gateway
28 août
Prochain événement dans
13 jours
C
Grand Prix d'Indianapolis 2
02 oct.
Prochain événement dans
48 jours
23 oct.
Prochain événement dans
69 jours

Dixon gagne à Indianapolis devant Rahal et Pagenaud

partages
commentaires
Dixon gagne à Indianapolis devant Rahal et Pagenaud
Par :
, Rédacteur en Chef USA
Co-auteur: Emmanuel Touzot
5 juil. 2020 à 08:21

Chip Ganassi et Scott Dixon ont réussi à tirer parti d'une interruption malgré une voiture difficile à piloter en début de course pour remporter sans concurrence le GP d'Indianapolis.

Contrairement aux années précédentes, le départ s'est bien passé sur le circuit routier d'Indianapolis et l'ensemble des 26 pilotes d'IndyCar ont pu passer le premier virage sans encombres. Le poleman, Will Power, a parfaitement négocié son envol et laissé Jack Harvey, qui l'accompagnait sur la première ligne, se battre contre Graham Rahal, les deux hommes se touchant légèrement dans la ligne droite de départ. 

Après des premiers tours de course plutôt calmes, le pari des pilotes partis avec les pneus les plus durs ne semblait pas fonctionner, ceux-ci, dont Scott Dixon et Simon Pagenaud, devant s'arrêter aux alentours du dixième tour. Toujours en tête, Power s'est arrêté au 17e tour pour remplacer ses pneus tendres par un nouveau train de gommes à flancs rouges, tout comme Harvey, laissant Rahal seul en tête.

Lire aussi:

Outre Rahal, Conor Daly, Spencer Pigot et Santino Ferrucci étaient sur une stratégie à deux arrêts, s'arrêtant tous les quatre au 25e tour. Un arrêt qui a coûté cher à Pigot et Ferrucci après des erreurs de leurs mécaniciens. Revenu en tête, Power devançait Josef Newgarden de 4,5 secondes, lui-même profitant d'une marge de 2,2 secondes sur Harvey. Rahal était désormais quatrième avec les pneus durs à dix secondes de Power et devant Dixon, en pneus tendres, et Colton Herta, en pneus durs. Mais Rahal, contrairement à ses rivaux directs, ne devait s'arrêter qu'une seule fois.

Le bon pari de Dixon et Pagenaud

L'accident d'Oliver Askew dans le virage de l'ovale fut l'occasion de faire entrer en piste la voiture de sécurité et bien que le jeune pilote était indemne, la course fut neutralisée plusieurs minutes. Une fois la voie des stands rouverte, Power et Newgarden ont plongé dedans, suivis par Max Chilton et Harvey. Rahal reprit la tête de la course devant Pigot et Daly, tandis que Dixon suivait en pneus tendres. Simon Pagenaud était alors remonté au neuvième rang en pneus durs, tandis que les pilotes s'étant arrêtés pendant la neutralisation avaient reculé dans le classement et se trouvaient entre la 13e et la 16e place.

Aucun incident n'est venu troubler la relance, mais Alexander Rossi a rapidement abandonné avec des problèmes moteur. Dixon et Herta se sont rapidement défaits de Daly, rapidement dépassé à son tour par Rinus VeeKay. Daly tentait de poursuivre le plus longtemps possible en pneus durs mais commençait à perdre du rythme et manqua un freinage, permettant à Pagenaud de remonter au sixième rang. Devant, Dixon était deuxième dans le sillage de Rahal après avoir passé Pigot. C'est au 49e tour que le pilote Chip Ganassi Racing a finalement pris la tête.

Le calvaire de Power

Rahal et Pagenaud se sont arrêtés à leur tour quelques boucles plus tard, forçant Dixon à rentrer au stand à son tour. Revenu dans le top 10 après avoir dépassé James Hinchcliffe, Power a chaussé des pneus durs mais a calé dans les stands, le faisant ressortir 23e. Au jeu des stratégies, Newgarden et Zach Veach ont récupéré la tête de la course pendant plusieurs boucles, avant de s'arrêter juste après le 60e tour, laissant Dixon seul en tête avec 13 secondes d'avance sur Rahal. Derrière, Pagenaud s'est emparé de la troisième place en dépassant Pigot.

Les derniers tours ont vu une bataille entre Rahal et Pagenaud, ce dernier ayant plus de carburant mais moins de temps restant sur son système push-to-pass. Malgré des difficultés de tenue de sa monoplace en fin de course, Rahal a conservé la deuxième place, mais à 20 secondes de Scott Dixon, qui s'est imposé pour la deuxième fois en 2020, en autant de courses disputées. C'est la 48e victoire du quintuple Champion d'IndyCar, et sa première sur le routier d'Indianapolis, après trois deuxièmes places les trois années précédentes.

C'est la fin d'un règne de six saisons de Penske sur ce circuit, partagé entre Pagenaud et Power avec trois victoires chacun entre 2014 et 2019. Derrière Dixon, Rahal et Pagenaud, le top 10 est complété par Herta, le débutant VeeKay, et Marcus Ericsson. Newgarden est septième devant Pato O'Ward, Santino Ferrucci et Takuma Sato. 

Johnson positif au COVID-19 à quelques jours de son test IndyCar

Article précédent

Johnson positif au COVID-19 à quelques jours de son test IndyCar

Article suivant

Zanardi de nouveau opéré, le pronostic toujours réservé

Zanardi de nouveau opéré, le pronostic toujours réservé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement GP d'Indianapolis
Auteur David Malsher