Quartararo a "un peu peur" de la vitesse de pointe de sa Yamaha

Fabio Quartararo s'inquiète de ne pas pouvoir lutter avec les pilotes Ducati dans des conditions de course, la Yamaha manquant toujours de vitesse de pointe. Le Niçois est néanmoins ravi de sa journée après s'être offert l'un des meilleurs tours de sa carrière et avoir noté des progrès sur son châssis.

Quartararo a "un peu peur" de la vitesse de pointe de sa Yamaha

Fabio Quartararo a une nouvelle fois réalisé un chrono impressionnant ce mercredi à Losail. Leader dimanche, le Français a cette fois dû se contenter de la deuxième place, mais à seulement 0''080 de Jack Miller, nouveau détenteur du record de la piste, et le potentiel de la Yamaha sur un tour a été confirmé par le troisième temps de Maverick Viñales. Quartararo ne cache cependant pas une certaine inquiétude liée aux conditions de course.

Faiblesse historique de la M1, la vitesse de pointe reste problématique cette année selon El Diablo, qui craint de ne pas être en mesure de se battre avec les pilotes Ducati, nettement dominateurs dans ce domaine. "En fait, c'est l'une des pistes sur lesquelles j'ai un peu peur parce qu'il faut encore régler quelques soucis sur la moto", a confirmé le Français. "Je ne me sens pas bien pour des dépassements. On doit faire ces progrès parce qu'en ligne droite, s'il y a une Ducati, malheureusement, elle nous doublera."

"On doit trouver une solution pour les doubler à nouveau et tenter de faire un écart. Si on regarde les chronos, [Johann] Zarco et [Jack] Miller sont devant, ce n'est pas facile mais on ne peut pas gagner 20 chevaux sur le moteur donc je vais juste faire de mon mieux et on a déjà énormément travaillé."

Fabio Quartararo se plaint également d'une Yamaha peu efficace au freinage, ce qu'il espère corriger avant la fin de la semaine : "Pour le moment, non [le freinage n'est pas satisfaisant], donc il reste deux jours pour progresser sur ce front, parce que c'est un domaine dans lequel nous devons progresser par rapport aux autres pilotes."

Lire aussi :

Ces faiblesses identifiées, Fabio Quartararo dresse malgré tout un bilan satisfaisant de sa journée, avec des performances impressionnantes dans le time attack mais aussi des progrès dans les relais plus longs grâce à des pneus qui se sont montés endurants, un phénomène constaté par plusieurs pilotes en raison de la forte quantité de gomme présente sur la piste.

"La première partie de la journée a été difficile, parce que j'ai fait cinq tours, je me suis arrêté 45 minutes, dix tours, je me suis arrêté 45 minutes, et mon rythme n'était pas très bon", a reconnu Quartararo, saluant les progrès effectués dans la seconde partie de la journée : "Ensuite, on a changé des choses, le rythme s'est amélioré, j'ai progressé dans mon pilotage. Je suis satisfait, parce qu'on a fait de gros progrès sur le rythme. Mon tour était l'un des meilleurs que j'ai jamais faits. Jack a été un peu plus rapide, mais je suis vraiment content de cette journée."

"Sincèrement, j'ai un peu trop préservé les pneus et sur le deuxième run, je me suis dit que j'allais détruire les pneus et attaquer comme un fou, et au final, j'ai vraiment attaqué et les pneus ont bien tenu", a-t-il ajouté. "Je suis vraiment content de ça, c'est pour ça que mon rythme s'est nettement amélioré. Les pneus ont l'air d'être bons. On a fait un 1'54''3 avec des pneus qui avaient 15 tours, donc c'est assez rapide et c'est aussi pour ça que je suis content de cette journée."

Au cours des deux premières journées d'essais ce week-end, Fabio Quartararo a noté une amélioration sur le nouveau châssis introduit par Yamaha mais il a reconnu ne pas être aussi à l'aise que sur la M1 version 2019, avec laquelle il a fait ses débuts en MotoGP. Même si des progrès ont été faits depuis dimanche, la machine n'est pas encore parfaite et des améliorations restent possibles lors des deux derniers jours de tests à Doha.

"Je pense que nous allons dans la bonne direction, mais je pense qu'il nous manque encore un petit quelque chose. Je me sens bien parce qu'on ne fait pas un 1'53''2 si on ne se sent pas bien sur sa moto, le rythme [de course] était bon également mais j'espère des progrès dans ces deux derniers jours. Je me sens bien sur la moto, c'est mieux à chaque sortie, donc j'espère vraiment améliorer le rythme d'un ou deux dixièmes, ce serait incroyable."

Lire aussi :

Le chrono impressionnant réalisé par Fabio Quartararo est venu confirmer cette bonne impression avec le nouveau châssis et le #20 a concédé qu'il ne pensait pas que Jack Miller pourrait répliquer : "J'ai été surpris de mon temps mais aussi de celui de Jack. Je ne pensais pas qu'il me battrait aujourd'hui ! Quand j'ai regardé la tour avec le classement, j'ai vu son numéro devant et sous mon casque, je me suis dit 'Ah, il m'a doublé et je ne pourrai pas répondre !'"

"Le châssis 2021 est bon, on ne fait pas un 1'53''2 si on ne se sent pas bien, mais on peut faire de petits progrès. J'espère que Jack n'en fera pas parce qu'il est très rapide. On peut un peu améliorer notre rythme et avoir un bon potentiel pour jouer de bons résultats en course."

partages
commentaires

Related video

Miller : Les conditions "suppliaient" que le record de Losail soit battu
Article précédent

Miller : Les conditions "suppliaient" que le record de Losail soit battu

Article suivant

Endolori par sa chute, Bradl espère reprendre la piste ce jeudi

Endolori par sa chute, Bradl espère reprendre la piste ce jeudi
Charger les commentaires