Quartararo soulagé d'avoir atteint la première ligne à Austin

Fabio Quartararo se satisfait de sa deuxième place sur la grille à Austin, après une entame de week-end difficile. Le Français sent qu'il n'est plus autant capable de faire la différence qu'en début de saison en qualifications.

Quartararo soulagé d'avoir atteint la première ligne à Austin

Pour la 12e fois consécutive et pour la 14e fois en 15 courses cette année, Fabio Quartararo s'élancera de la première ligne au Grand Prix des Amériques. Le Français est toujours particulièrement performant dans cet exercice, mais il a dû se battre pour s'inviter dans les trois premiers ce samedi, après eu du mal à rester dans le rythme des leaders depuis le début du week-end.

Les pilotes Honda et Ducati ont dominé le début de la Q2, et avec sa deuxième place, Quartararo sera finalement le seul à ne pas disposer de l'une de ces machines sur les deux premières lignes. Ce résultat est donc satisfaisant pour le leader du championnat, d'autant plus qu'il estime avoir perdu le petit plus dont il disposait avant la pause estivale dans l'exercice des qualifications, sa dernière pole remontant au GP de Catalogne, il y a maintenant huit courses.

"On a eu un peu plus de mal en qualifications", a reconnu Quartararo dans le Parc Fermé. "Je sais que c'est bien d'être en première ligne mais j'ai du mal à franchir un cap comme en début de saison, à faire vraiment des progrès avec le pneu tendre en qualifications. On va essayer de comprendre pourquoi. Je suis très content parce que je ne me sentais pas très bien pendant les essais, mais j'ai tout donné en qualifications. Pecco a été super rapide mais c'est toujours bien de partir en première ligne."

Deux semaines après un magnifique duel sur le circuit de Misano, Fabio Quartararo et Pecco Bagnaia, auteur de sa troisième pole consécutive, pourraient à nouveau se disputer la victoire ce week-end. Mais les deux premiers du championnat devront probablement faire face à la concurrence de Marc Márquez, en première ligne pour la première fois depuis son retour et très performant ce week-end, tandis que des remontées des pilotes Suzuki ou de Jack Miller ne sont pas à exclure.

"On verra ce qu'on pourra faire demain mais notre rythme ne semble pas trop mauvais", a souligné Quartararo, encore incertain de sa stratégie pour la course : "On va voir quel pneu utiliser."

Lire aussi :

partages
commentaires
La grille de départ du GP des Amériques MotoGP
Article précédent

La grille de départ du GP des Amériques MotoGP

Article suivant

GP des Amériques - Programme et guide d'avant-course

GP des Amériques - Programme et guide d'avant-course
Charger les commentaires