Hopkins sait "exactement" ce que Quartararo ressentait sur la grille

partages
commentaires
Hopkins sait "exactement" ce que Quartararo ressentait sur la grille
Par :
18 mars 2019 à 16:40

Il y a 17 ans, John Hopkins prenait le départ du premier Grand Prix de la nouvelle catégorie MotoGP à 18 ans, une course qui lui avait d'emblée valu son baptême avec le bac à gravier. Aujourd'hui, il observe avec bienveillance les débuts de Fabio Quartararo.

S'il est un pilote qui peut parfaitement comprendre ce qu'a pu ressentir Fabio Quartararo en prenant place sur la grille de départ du Grand Prix du Qatar à 19 ans, c'est John Hopkins. Plus jeune pilote à avoir rejoint le MotoGP, alors qu'il n'avait que 18 ans et 10 mois, l'Anglo-américain a vécu en 2002 un rêve éveillé comparable à ce qu'a expérimenté le jeune Niçois il y a quelques jours en prenant place aux côtés des Rossi, Lorenzo et Márquez.

"Je peux revoir ce moment", raconte John Hopkins dans le podcast officiel du MotoGP. "Je suis là, à 18 ans, je regarde autour de moi et je suis entouré par chacun de mes héros. J'ai grandi en les regardant courir et ils sont là près de moi, je suis avec eux en piste... C'était tellement stressant ! Je peux revoir ce moment, il y avait l'excitation et le stress. Je sais exactement ce qu'il ressentait à ce moment-là."

Lire aussi :

Cette première course, disputée sous le déluge de Suzuka, avait valu à Hopkins de premières mésaventures... "Ma première course, en 2002, n'a clairement pas été éblouissante. Je suis tombé deux fois ! J'ai quand même réussi à finir dans les points, mais c'était une course horriblement humide", se remémore-t-il, d'autant plus compréhensif face aux aléas connus par Quartararo sur la grille de départ qatarie.

"Vu comment c'était stressant, c'était une erreur facile à faire", souligne-t-il alors que le jeune pilote du team Petronas Yamaha SRT a calé à l'entame du tour de chauffe et dû s'élancer depuis la pitlane. "J'ai fait mes erreurs et c'est une chose sur laquelle il faut construire. On ne s'attend pas à ce qu'il gagne la première course, alors il a le temps de progresser et je pense qu'il le fera au cours de la saison."

La revanche en Argentine ?

Bien que Fabio Quartararo ait assuré avoir été parfaitement serein au moment de prendre place sur la deuxième ligne de la grille de départ, John Hopkins a un souvenir si vivace de la nervosité qui l'étreignait lorsqu'il était dans la même situation il y a 17 ans qu'il estime que l'ampleur de l'enjeu a pu peser sur le jeune Niçois. Ce n'est toutefois, selon lui, que partie remise au vu du talent palpable chez Quartararo, troisième pilote le plus jeune à avoir rejoint le MotoGP.

"À mes yeux, il aurait clairement pu jouer le podium, mais je sais à quel point une première course MotoGP peut être difficile nerveusement", souligne l'ancien pilote officiel Suzuki et Kawasaki. "Il a été sensationnel tout le week-end, et durant les tests de pré-saison il a tellement bien pris en main cette moto. Il va clairement jouer le podium sur les courses à venir, c'était purement du stress. Mais il a fait une superbe remontée pendant toute la course et je m'attends à ce qu'il soit aux avant-postes pendant le reste de la saison. À mes yeux, il est le meilleur rookie pour le moment."

Lire aussi :

Si d'aucuns ont pu estimer que Fabio Quartararo faisait une arrivée prématurée en catégorie reine, n'ayant pour l'instant disputé que quatre saisons en Championnat du monde, avec une victoire à la clé, John Hopkins est convaincu qu'il ne faudra pas attendre longtemps avant de le voir se rattraper. "Il a clairement fait taire les critiques", affirme-t-il. "Il a été fort tout au long du week-end et il ne fait aucun doute dans mon esprit qu'il aurait été en lice pour un podium s'il n'avait pas fait cette erreur. Je m'attends à ce qu'il soit très fort en Argentine et sur les courses à venir. Miller et lui auraient joué le podium sur cette course [sans leurs ennuis]."

Article suivant
Dall'Igna confiant de ne pas devoir faire appel au TAS

Article précédent

Dall'Igna confiant de ne pas devoir faire appel au TAS

Article suivant

Márquez : Honda ne tolère pas que d'autres motos soient plus rapides

Márquez : Honda ne tolère pas que d'autres motos soient plus rapides
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Fabio Quartararo , John Hopkins
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir toute l'actu