Quartararo "pas vraiment triste" du départ de Viñales

Fabio Quartararo assure ne pas être affecté par les tensions entre Yamaha et Maverick Viñales, qui ont mené au départ de l'Espagnol. Il reste concentré sur le week-end de Silverstone, où sa machine devrait être performante.

Quartararo "pas vraiment triste" du départ de Viñales

Fabio Quartararo a un nouveau coéquipier au Grand Prix de Grande-Bretagne. Cal Crutchlow sera au guidon d'une M1 officielle, Yamaha et Maverick Viñales ayant décidé d'avancer leur divorce de quelques mois après de multiples tensions qui ont atteint leur apogée au GP de Styrie, quand de fortes accélération de l'Espagnol, frustré par une course difficile, ont entraîné sa suspension pour la course suivante et finalement la rupture immédiate du contrat.

Quartararo a soigneusement évité de se prononcer sur les différents épisodes de la relation entre Yamaha et Viñales ces dernières semaines. Rien ne change dans son approche maintenant que le #12 a quitté l'équipe et c'est avec un certain détachement que le leader du championnat a évoqué le sujet ce jeudi.

"C'est une chose dont je ne me préoccupe pas vraiment", a reconnu Quartararo en conférence de presse. "Je me concentre sur mon travail, donc c'est une chose qui ne m'affecte pas vraiment. Je ne suis pas triste. Je prends juste du plaisir. C'est un sport individuel et j'ai un nouveau coéquipier ce week-end, donc je ne suis pas vraiment triste."

Lire aussi :

Le Français consacre donc toute son attention au week-end de Silverstone, circuit qui semble taillé pour sa Yamaha mais sur lequel il a peu d'expérience en MotoGP. Quartararo a été pris dans une chute au départ lors de sa première saison il y a deux ans et le circuit ne figurait pas au calendrier l'an dernier : "Il y a deux ans, le dimanche n'a duré qu'un virage. C'est l'un de mes circuits préférés en MotoGP. La Yamaha est vraiment adaptée à ce tracé. Je suis impatient de prendre la piste demain et de prendre du plaisir. Je pense qu'on va passer un bon moment. J'espère qu'il fera beau et on verra."

Même si Quartararo est l'un des principaux favoris, le week-end s'annonce très ouvert puisque Honda, Yamaha, Ducati et Suzuki se sont partagé les victoires dans les cinq dernières courses disputées à Silverstone : "Je pense que c'est une piste qui a un peu de tout : des virages, de l'accélération, des virages serrés, et ça convient à toutes les motos. Je ne sais pas mais il y a eu six [pilotes] vainqueurs différents en six ans. On verra ce week-end."

Quartararo retient plus ses performances que son résultat en Autriche

Et Quartararo est arrivé sur le sol britannique rassuré sur le niveau global de la Yamaha. Il redoutait les deux manches de Spielberg, le tracé ayant en théorie défavorable à sa machine, mais il a finalement décroché un podium dans la première manche et il était dans la lutte pour la victoire dans la seconde. Le Niçois a dû se contenter de la septième place en raison de l'arrivée de la pluie, résultat plus que compensé par le bon rythme affiché avant l'averse.

"J'étais très content de la deuxième course, parce que dans la première, j'ai fini assez loin de Jorge, à près de dix secondes de la victoire. J'ai beaucoup amélioré mes performances dans la deuxième. Je pense que j'avais la possibilité de jouer la victoire. Je pense que c'était l'une des courses les plus fun de cette course, parce que c'était 28 tours très rapides. J'ai pris beaucoup de plaisir et je me sentais bien."

"On sait que l'Autriche est toujours une piste difficile pour nous. Je me suis battu pour la victoire et le podium. Ce n'est pas le résultat que je voulais mais je suis plus heureux de la deuxième [course] que de la première."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

KTM prévoit de lancer Pedro Acosta en MotoGP en 2024

Article précédent

KTM prévoit de lancer Pedro Acosta en MotoGP en 2024

Article suivant

Bagnaia espère se mesurer à Quartararo à Silverstone

Bagnaia espère se mesurer à Quartararo à Silverstone
Charger les commentaires