Un troisième podium en 2018 et des objectifs renouvelés pour Rins

partages
commentaires
Un troisième podium en 2018 et des objectifs renouvelés pour Rins
Par : Willy Zinck
21 oct. 2018 à 10:40

Le pilote Suzuki a rendu une copie très propre au Japon, ce qui lui permet d'entrevoir de nouvelles perspectives au championnat.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Podium : le troisième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, le troisième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, le troisième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Podium : le troisième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP

Comme l'an passé, Álex Rins a réalisé une prestation de premier choix sur le circuit de Motegi. Sur les terres de Suzuki, l'Espagnol s'est en effet illustré en alliant agressivité en début de course et patience une fois dans le cœur de l'épreuve.

Qualifié huitième sur la grille, rien n'était en effet joué d'avance pour le numéro 42, qui avait cependant acquis la certitude, à l'instar de Márquez, d'avoir un rythme de course lui permettant d'évoluer aux avant-postes.

"Depuis hier, nous savions que notre rythme de course n'était pas si mal, plutôt bon pour essayer de se battre pour la troisième ou quatrième position", a-t-il expliqué en conférence de presse. "Mais sincèrement au départ, j'ai dépassé pas mal de pilotes, et j'ai livré de belles batailles avec Valentino et Iannone."

Une fois la course lancée, Rins s'est donc tenu à l'écart de la moindre erreur, chose que n'a pas su faire son coéquipier Iannone, tout en attendant patiemment que les gommes de Rossi se dégradent devant lui.

Lire aussi :

L'Italien en difficulté, l'Espagnol n'a dès lors eu aucun problème à faire la différence. "Je pense que notre rythme de course était meilleur que le sien", avance-t-il. "Je pense qu'il a détruit ses pneus, et j'ai attendu que ses pneus s'effondrent, et quand j'ai vu qu'il souffrait un peu en sortie de virages, je l'ai dépassé grâce à la traction."

Reste que ce podium, son troisième de l'année (et de sa carrière en MotoGP) après ceux obtenus en Argentine ainsi qu'aux Pays-Bas, le place désormais devant son expérimenté coéquipier, et avec à portée de tir Jorge Lorenzo, dont on a appris ce dimanche qu'il serait forfait lors de la prochaine épreuve, en Australie.

Rins l'opportuniste 

De là à avoir un beau coup à jouer ? Assurément pour l'Espagnol, décidément opportuniste comme se doit de l'être tout compétiteur. "Je pense que notre objectif, c'est de finir la saison devant Andrea", assure-t-il. "Nous sommes devant lui, mais il faut bien sûr que j'essaie de rattraper les pilotes devant, Lorenzo je crois. On doit se donner à 100%, car on ne sait pas quand il va revenir."

Douze points séparent en effet les deux hommes à trois courses de la fin de la saison. Compte tenu de la durée incertaine de l'absence du Majorquin, mais aussi des nets progrès de Suzuki, il n'est donc pas impossible de voir Rins finir encore un cran au-dessus au championnat.

Article suivant
Crutchlow : "J'aurais dû viser la victoire plus tôt"

Article précédent

Crutchlow : "J'aurais dû viser la victoire plus tôt"

Article suivant

Dovizioso : "Très positif d'être aussi fort que Marc"

Dovizioso : "Très positif d'être aussi fort que Marc"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Álex Rins
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions