Pour Rossi, Yamaha a fait un travail "intelligent" cet hiver

Valentino Rossi estime que Yamaha a réussi son travail sur le nouveau châssis et son aérodynamique. L'Italien estime que les bases japonaise et européenne de la marque coopèrent mieux que par le passé.

Pour Rossi, Yamaha a fait un travail "intelligent" cet hiver

Yamaha a-t-il fait les changements attendus par les pilotes cet hiver ? C'est ce que croit Valentino Rossi après une saison 2020 difficile, au terme de laquelle il a déploré le manque de développement sur la M1, une machine critiquée par l'ensemble des pilotes de la marque, qui ont mis en lumière des difficultés dans le comportement, un manque de grip ou encore un déficit de puissance.

Cette pause hivernale a marqué la fin d'une ère pour la marque japonaise puisque Rossi a quitté l'équipe officielle pour son team satellite, Petronas, mais il dispose toujours d'une Yamaha d'usine dotée des évolutions les plus récentes. Le septuple Champion du MotoGP a pu les découvrir au cours des tests de Losail et il ne cache pas un certain enthousiasme.

"Le positif c'est que Yamaha a travaillé pendant l'hiver et ils ont apporté de bonnes choses pour ces tests, comme le nouveau châssis et de bonnes choses pour l'aéro", s'est réjoui le vétéran du plateau. "Je pense qu'ils ont travaillé de façon intelligente, et c'est très important. La deuxième chose, c'est mon feeling avec ma nouvelle équipe et tout mon staff, qui est très bon, l'ambiance est bonne. Ces deux choses me rendent très heureux. Il est certain que c'est difficile, parce qu'il y a beaucoup de pilotes différents et de motos différentes qui sont très forts mais on essaye d'être là." 

Lire aussi :

La crise sanitaire mondiale a poussé le MotoGP à geler le développement du moteur entre les saisons 2020 et 2021, privant Yamaha d'une opportunité de corriger sa faiblesse historique, la vitesse de pointe. Si Fabio Quartararo, successeur de Rossi dans le team officiel, s'inquiète des performances de sa moto en ligne droite, le pilote italien salue à l'inverse le travail effectué sur l'aérodynamique, qui a permis de réduire l'écart avec Ducati, la référence du plateau en vitesse pure.

"Le moteur est gelé par rapport à l'année dernière et on est très inquiet parce que l'année dernière la différence en vitesse de pointe était énorme. Mais j'ai poussé Yamaha et je pense qu'ils ont bien travaillé parce que ça n'est pas que le moteur qui fait la performance en ligne droite, il y a aussi beaucoup d'autres choses sur la MotoGP et l'une d'elles est l'aéro. Ils ont travaillé, on a progressé et notre vitesse n'est pas trop mauvaise. On prend 10 km/h par rapport aux Ducati, mais la différence est moindre que l'année dernière. Ce sera donc très important, particulièrement sur les pistes rapides." 

Valentino Rossi sent également une meilleure coordination entre Iwata, où les ingénieurs japonais développent la moto, et Gerno di Lesmo, la base européenne de la marque située près du circuit de Monza, ce qui devrait aider à mieux faire évoluer la moto, le développement en cours de championnat ayant régulièrement été une faiblesse de Yamaha ces dernières années.

"J'ai beaucoup poussé ces dernières années avec Yamaha sur [l'harmonie entre le Japon et l'Europe], parce que parfois ça n'est pas facile d'avoir un bon équilibre. Je pense qu'on a des points forts dans le système japonais, mais aussi dans le système européen et italien. Je pense donc que, dans cette ère moderne du MotoGP, il faut qu'ils travaillent ensemble. Je crois, par exemple, que c'est la clé du succès de Suzuki l'année dernière."

Lire aussi :

"Ça semble prometteur, d'autant qu'on a un bon test team, avec Cal Crutchlow [nouveau pilote d'essais] et Silvano Galbusera [en charge de l'équipe d'essais], on a des choses intéressantes. Cal est arrivé dans un bon état d'esprit, très motivé, et je pense qu'il peut nous aider pendant la saison. Alors c'est positif."

"Pour moi ces dernières années, on a eu beaucoup de problèmes à améliorer et tout ce qui est arrivé du Japon n'a pas vraiment représenté une amélioration", a ajouté Rossi. "Ils semblent avoir travaillé de façon plus intelligente et c'est positif. Maintenant il faut qu'on voie ce qu'il en sera pendant le week-end de course, et surtout pendant la course parce que quand on est tous ensemble il y a alors beaucoup d'autres facteurs, mais les sensations avec la moto sont bonnes." 

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Related video

Marc Márquez poursuit sa préparation à Portimão
Article précédent

Marc Márquez poursuit sa préparation à Portimão

Article suivant

Joan Mir voit toujours Suzuki à la peine en qualifications

Joan Mir voit toujours Suzuki à la peine en qualifications
Charger les commentaires