Fortunes diverses mais analyse commune chez Yamaha

partages
commentaires
Fortunes diverses mais analyse commune chez Yamaha
Par :
25 févr. 2019 à 07:24

Les deux pilotes officiels du constructeur japonais ont occupé des positions opposées au soir de la deuxième journée au Qatar, mais estiment tous deux que des progrès doivent être faits en matière d'accélération.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que les deux pilotes Yamaha ont connu des fortunes diverses pour ce deuxième jour d'essais au Qatar. En effet, pendant que Maverick Viñales continuait d'évoluer dans le groupe de tête, son coéquipier Valentino Rossi piétinait dans le fond du classement, terminant la journée à la 19e place.

Certes, le Docteur a dédié l'essentiel de sa journée à ses réglages pour la course, mais celui-ci a également pointé du doigt un manque de vitesse criant en ligne droite, probablement lié à un déficit à l'accélération, point faible de Yamaha ces dernières saisons.

"Malheureusement nous sommes un peu lents dans les lignes droites", a déclaré le numéro 46. "Pour une raison que j'ignore, ça allait à Sepang, mais ici au Qatar l'écart est important, peut-être parce que nous avons des difficultés en sortie de virage. [...] Mais l'inconvénient c'est qu'ici, comparé à Honda et Ducati, la différence est de plus de 10 km/h dans les lignes droites, donc nous sommes un peu inquiets."

Lire aussi :

Progresser au niveau de l'accélération

Un avis partagé par Viñales, qui se méfie des progrès réalisés par ses adversaires, et qui juge que des avancées au niveau de l'accélération sont une absolue nécessité si Yamaha veut bien figurer lors de la première manche du championnat.

"Nos rivaux ont fait de bonnes avancées, donc nous devons continuer de travailler sur l'accélération", assure ainsi l'Espagnol. "Je pense que, dans l'immédiat, nous perdons beaucoup dans ce domaine. À Sepang pas tellement mais ici oui, mais demain avec un système différent je pense que nous allons peut-être gagner un peu de vitesse de pointe, ce qui va être très important, en particulier pour la course."

Deuxième au classement des temps combinés après deux jours passés dans le désert qatari, le numéro 12 estime néanmoins être en bien meilleure posture que l'an dernier à pareille époque. C'est bien simple : il estime qu'il a entre les mains la meilleure Yamaha depuis ses débuts avec l'équipe, en 2017. "Le seul problème, c'est que le niveau est bien plus élevé", nuance-t-il. "Mais il est clair que la moto fonctionne très bien, et je pense que c'est la meilleure moto que nous avons eue ces deux dernières années."

Lire aussi :

Plus pessimiste, Rossi pense que la marque aux trois diapasons n'est pas encore revenue au niveau de ses principaux adversaires, et ne peut pas encore se présenter en candidat crédible à la victoire. "Pour moi, nous ne sommes pas suffisamment forts pour gagner", tranche le numéro 46, qui espère cependant se tromper d'analyse. "Nous avons toujours un désavantage par rapport aux meilleures motos. Nous avons essayé quelque chose mais cela n'a pas fonctionné. Mais j'espère de tout mon cœur que j'ai tort et que c'est Maverick qui a raison."

La dernière journée d'essais devrait permettre d'y voir plus clair, avant que tous les pilotes et toutes les équipes ne dévoilent leur jeu lors du Grand Prix du Qatar dans deux semaines.

Article suivant
Márquez : "Bien plus proche des gars de devant"

Article précédent

Márquez : "Bien plus proche des gars de devant"

Article suivant

Lorenzo retient le positif malgré une position encore modeste

Lorenzo retient le positif malgré une position encore modeste
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais du Qatar
Catégorie Dimanche
Pilotes Valentino Rossi Boutique , Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Be first to get
breaking news