Viñales a retrouvé une "Yamaha normale" en Thaïlande

partages
commentaires
Viñales a retrouvé une
Par : Willy Zinck
7 oct. 2018 à 14:11

L'Espagnol a renoué avec le podium après presque trois mois d'attente, mais reste dubitatif quant à ses capacités à confirmer ce bon résultat dans un proche avenir.

Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Dovizioso.Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Il aura donc fallu attendre la Thaïlande pour que Maverick Viñales mette un terme à une longue disette de podium, qui remontait au Grand Prix d'Allemagne, en juillet dernier.

Lire aussi:

L'Espagnol a finalement terminé troisième au terme d'un week-end très positif pour lui, Rossi, et Yamaha dans son ensemble. Après avoir touché le fond en Aragón deux semaines plus tôt, les troupes japonaises ont en effet su parfaitement rebondir, avec Viñales en fer de lance à l'arrivée, l'ibère qui n'a fini qu'à 0"270 du vainqueur Marc Márquez, là où il avait accusé plus de 22 secondes de débours lors de la dernière épreuve en Espagne !

Au contact des leaders

"Après cinq ou six courses où je n'ai même pas été capable de finir à moins de dix secondes des avant-postes, j'ai finalement terminé très proche ici", a-t-il ainsi relevé en conférence de presse. "J'ai été en mesure de me battre, de récupérer du terrain, et donc je suis content car nous avons fait du bon travail ce week-end. Nous allons voir ce que cela donne au Japon. Comme je l'ai dit, je n'ai aucune attente, je vais au Japon, on va essayer d'être malin comme je l'ai été ce week-end, et voir si on peut faire quelque chose." 

Mais d'où peut bien provenir cet incroyable retournement de situation ? Il y a bien sûr des améliorations sur la M1, mais le pneu arrière utilisé à Buriram a sans doute joué un rôle, pressent Viñales : "Je pense qu'il y a les changements sur la moto, mais aussi le pneu arrière qui est différent. Il est clair que cela nous a beaucoup aidé en virage. Je me suis senti fort en course, je rattrapais comme d'habitude l'écart à la fin et j'avais de bonnes sensations sur la moto." 

Et cela s'est vu en piste, le numéro 25 étant tout près de porter une attaque dans les dernières encablures, avant de se raviser devant la difficulté de la tâche, préférant assurer son top 3 si chèrement acquis face à Rossi.

Lire aussi:

"Dans le dernier tour, j'étais plus accaparé à penser à ce qui venait de derrière qu'à ce qui se passait devant", reconnaît-il. "Je savais que je n'avais aucune chance, étant donné que je perdais beaucoup dans la première partie de l'accélération, et d'un autre côté je ne pouvais pas freiner 200 mètres plus loin pour doubler. J'ai simplement défendu mon podium." 

Un podium qui fait clairement du bien, mais qui n'est cependant pas suffisant pour pouvoir affirmer que Yamaha est enfin de retour au premier plan.

Grand besoin de confiance

Aussi, s'il faudra à coup sûr confirmer lors des prochaines épreuves les bonnes dispositions constatées en Thaïlande, il faudra également du temps pour que les pilotes de la marque aux trois diapasons puissent reprendre pleinement confiance, et donc exprimer leur plein potentiel.

"Ce week-end a été bon, c'est comme si j'avais piloté une Yamaha normal, donc voyons voir ce que ça donne sur la prochaine manche", reprend Viñales. "J'ai aussi besoin de retrouver mes sensations, avec plus de confiance je pourrais me battre plus rapidement aux avant-postes."

À voir donc lors de la prochaine manche, sur les terres de Yamaha au Japon, si ce cercle vertueux a bel et bien été enclenché par le constructeur japonais.

Prochain article MotoGP
Rossi salue la "meilleure course de Yamaha" en 2e moitié de saison

Article précédent

Rossi salue la "meilleure course de Yamaha" en 2e moitié de saison

Article suivant

Chute pour Pedrosa alors qu'il avait la "possibilité de gagner"

Chute pour Pedrosa alors qu'il avait la "possibilité de gagner"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions