Gianmaria Bruni contraint de faire l’impasse sur le WEC en 2017 ?

partages
commentaires
Gianmaria Bruni contraint de faire l’impasse sur le WEC en 2017 ?
Par : Emmanuel Rolland
18 févr. 2017 à 18:02

En pleines négociations de sa rupture de contrat chez Ferrari pour rejoindre Porsche, le pilote italien pourrait se voir contraint de ne pouvoir prendre part à aucune manche du WEC cette saison.

#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado
#83 AF Corse Ferrari 458 Italia: Francois Perrodo, Emmanuel Collard, Rui Aguas
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado

Gianmaria Bruni et Ferrari, c’est désormais de l’histoire ancienne. Le pilote italien, sacré à deux reprises en GTE Pro du WEC avec Ferrari AF Corse (2012 et 2014) semble en effet sur le point de rejoindre le giron Porsche, lui qui demeurait indissociable de la marque de Maranello depuis la première saison du WEC, en 2012.

Mais le contrat de Bruni avec Ferrari, et son engagement à longue durée initialement conclu avec AF Corse, impliquent actuellement des négociations difficiles avec son ancien employeur pour pouvoir se libérer de ses obligations.

Si la rupture entre les deux parties, et l’arrivée de Gianmaria Bruni chez Porsche, devraient être officialisées ce week-end, avec une annonce probablement à venir ce dimanche, le pilote italien se serait vu imposer par Ferrari l’obligation de ne pas disputer la moindre épreuve sous les couleurs de Porsche durant l’intégralité de cette saison 2017, d’après les informations de Motorsport.com.

Bruni pourrait toutefois prendre part au développement de la nouvelle Porsche 911 RSR à moteur central qui effectuera ses débuts en WEC cette saison, après une première sortie en IMSA en janvier dernier lors des 24 Heures de Daytona.

La mise à pied contrainte et forcée de Gianmaria Bruni en 2017 pourrait ainsi profiter à Romain Dumas – qui garderait finalement son statut de Porsche officiel -, ou à Sven Müller, aux côtés des trois autres pilotes d’usine déjà confirmés par Stuttgart pour le championnat WEC 2017 en GTE Pro : Richard Lietz, Michael Christensen et Frédéric Makowiecki.

Incertitude quant au remplaçant de Bruni chez AF Corse

Dans le même temps, le remplaçant de Bruni chez Ferrari AF Corse aux côtés de James Calado n’est pas encore choisi, alors qu’un test d’évaluation entre quatre pilotes a été organisé la semaine dernière sur la Ferrari 488 GTE pour désigner l’heureux élu.

Pour l’heure, l’ancien pilote Audi en DTM Miguel Molina, et le jeune Nick de Vries, issu de la monoplace, font figure de favoris pour décrocher ce dernier baquet très convoité chez AF Corse, alors que Alessandro Pier Guidi et Alex Riberas étaient les deux autres pilotes testés.

Rien n’est décidé pour l’heure, et le quatrième pilote pourrait même être un pilote non présent lors de ce test. 

Prochain article WEC
Ferrari AF Corse a choisi Alessandro Pier Guidi pour remplacer Bruni

Previous article

Ferrari AF Corse a choisi Alessandro Pier Guidi pour remplacer Bruni

Next article

Pourquoi G-Drive est un favori naturel en LMP2

Pourquoi G-Drive est un favori naturel en LMP2

À propos de cet article

Séries WEC
Pilotes Gianmaria Bruni
Équipes AF Corse
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités