Duval et Wilks en invités de marque chez Olsbergs

partages
commentaires
Duval et Wilks en invités de marque chez Olsbergs
Par :
26 avr. 2016 à 14:15

Les deux anciens rallymen prendront part à leur manche nationale respective du Championnat du monde de Rallycross, en mai, au volant d'une Ford Fiesta de l'équipe suédoise.

Francois Duval
Francois Duval
François Duval et Stéphane Prévot
François Duval et Patrick Pivato, Ford World Rally Team Ford Focus RS WRC
François Duval
Guy Wilks
Guy Wilks, JRM Racing’s, Mini
Guy Wilks
Guy Wilks, JRM Racing’s, Mini
Guy Wilks, JRM Racing
Guy Wilks, JRM Racing’s, Mini
Guy Wilks et Phil Pugh, Skoda UK Skoda Fabia S2000

François Duval sera aligné lors de la troisième manche de la saison à Mettet 14-15 mai), en Belgique, tandis que Guy Wilks courra sur le mythique circuit de Lydden Hill qui a vu naître le Rallycross (28-29 mai). Ils feront équipe avec les deux nouveaux et très jeunes pilotes de l'équipe Olsbergs MSE, Kevin Eriksson et Niclas Grönholm.

Tous deux âgés de 35 ans, Duval et Wilks sont surtout connus pour leur parcours en rallye, leur discipline de prédilection même si elle ne leur a pas apporté autant qu'ils l'auraient voulu ni qu'on aurait pu le penser.

Pilote officiel Ford puis Citroën, Duval a toutefois atteint le plus haut niveau et même remporté le Rallye d'Australie en 2005 avant d'être remercié par Guy Fréquelin parce qu'en raison de trop nombreuses sorties de route, il ne remplissait pas suffisamment les objectifs fixés au coéquipier de Sébastien Loeb, chargé de rapporter des points au Championnat constructeurs.

Le natif de Chimay n'en sera pas à son coup d'essai en Rallycross puisqu'il a remporté, à Maasmechelen en 2010, la manche belge de ce qui était alors le Championnat d'Europe. Il a depuis fait quelques autres apparitions à Mettet, au sein du Team Marklund en 2014 et dans le cadre de l'Euro RX l'an dernier, avant de courir à Lohéac avec Paillier Compétition.

"Je suis très heureux de piloter pour Olsbergs MSE en World RX", déclare celui qui a quand même signé 14 rallyes en WRC. "J'attends avec impatience mon premier test. Je voulais trouver une voiture compétitive pour cet événement. Je ne voulais pas le manquer, c'est près de chez moi et j'ai de nombreux fans qui viendront me voir. Le Rallycross est une discipline que j'aime bien, il n'y a pas besoin de reconnaître pendant des jours avant, et le spectacle est excitant."

Contrairement à Duval, Guy Wilks n'a pas eu l'opportunité de devenir pilote officiel, ni même privé sur une base régulière, en WRC malgré un titre de vice-Champion du monde Junior en 2005. Il n'a participé à sa première course de haut niveau en rallycross que sur la manche britannique du World RX, déjà, l'année dernière, au volant de la Mini du team JRM alors équipée seulement d'un moteur 1.6 litre mais qu'il était parvenu à emmener jusqu'en finale.

"Je suis vraiment content de revenir parmi des pilotes du calibre de ceux qui sont au top en World Rallycross, et de voir ce que je peux faire avec une voiture 2.0 litres", a dit le Britannique à Motorsport.com. "J'espérais que l'année dernière déboucherait sur quelque chose pour cette année, et ça n'est pas passé loin mais ça n'a pas pu se faire. Je vais essayer de me relancer encore. Je sais aussi bien que quiconque qu'on ne se souvient que de votre dernier résultat, et beaucoup de gens ont oublié que j'ai couru en France [à Lohéac] aussi l'an dernier, où nous avions montré un bon rythme mais n'avions pas concrétisé en raison de soucis techniques."

S'il avait couru à Lydden Hill au sein d'une équipe JRM quasiment aussi nouvelle que lui en Rallycross, Wilks se réjouit de pouvoir profiter cette fois du savoir-faire d'une équipe qui fait partie des références de la discipline.

"Je connais Andreas Eriksson [propriétaire d'Olsbergs] depuis ma troisième année en rallyes, bien avant qu'il soit impliqué en rallycross”, a-t-il expliqué. “La Fiesta a l'un des packages les plus éprouvés. L'équipe sait parfaitement ce dont la voiture est capable et comment en extraire le meilleur quelles que soient les conditions. Dans ma position, je compte pas mal là-dessus car je sais que je n'aurai pas énormément de temps dans la voiture, surtout en faisant un one-off comme celui-ci."

Avant les rendez-vous de Mettet et Lydden Hill, le World RX fera escale à Hockenheim le week-end des 7-8 mai, où il partagera l'affiche avec le DTM et courra, comme l'an dernier, sur un circuit tracé dans l'enceinte du fameux Stadium.

Avec Hal Ridge

Article suivant
Nouvelle section Monster Energy Party Deck au Grand Prix de Trois-Rivières

Article précédent

Nouvelle section Monster Energy Party Deck au Grand Prix de Trois-Rivières

Article suivant

La chronique de Petter Solberg - "Seule la meilleure équipe est assez bonne"

La chronique de Petter Solberg - "Seule la meilleure équipe est assez bonne"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Pilotes Guy Wilks
Équipes Olsbergs MSE
Auteur Jean-Philippe Vennin