WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

ES14 à 16 - Ogier tient bon dans une lutte au sommet

partages
commentaires
ES14 à 16 - Ogier tient bon dans une lutte au sommet
Par :
9 juin 2018 à 17:30

Le quintuple Champion du monde est lancé dans une lutte au couteau face à son grand rival pour la course au titre, Thierry Neuville, qui compte moins de quatre secondes de retard sur lui avant la dernière étape.

Après avoir calé au départ de la super spéciale du milieu de journée à Ittiri (ES13), permettant à Neuville de revenir à 2"9 de lui au classement général, Sébastien Ogier a signé le meilleur temps de la première des trois spéciales de l'après-midi pour repousser le Belge à 6"8. Mais il lui a ensuite concédé 2"5 puis 0"4 dans les deux longues spéciales de Monti di Ala' (ES15) et Monte Lerno (ES16), frôlant chacune la trentaine de kilomètres, pour terminer la deuxième étape avec 3"9 d'avance sur le leader du championnat.

"C'est serré ! C'était bien cet après-midi, j'ai juste eu un peu de mal à trouver le rythme dans la deuxième des trois spéciales", a déclaré au dernier stop le pilote Ford M-Sport, qui avait perdu presque toute son avance en fin de matinée (ES12) en ne trouvant justement pas le bon rythme.

La performance de Thierry Neuville a été impressionnante cet après-midi. Le Belge, qui a terminé la première des trois spéciales (ES14) avec le pneu avant droit de sa Hyundai ayant déjanté "à trois ou quatre kilomètres de l'arrivée", a disputé tambour battant la petite soixantaine de kilomètres chronométrés restante sans roue de secours sur un terrain très cassant. Il avait choisi en effet de n'en embarquer qu'une seule afin d'économiser du poids, et donc de gagner si possible de la performance.

"J'essaie, mais je ne suis pas sûr que ce soit suffisant", a dit Neuville après l'ES16. "Je me plaignais de l'arrière, mes pneus arrière étaient usés et évidemment, je n'avais plus de roue de secours."

Duels de titans

Derrière cette lutte au sommet, deux autres duels de titans se sont prolongés cet après-midi. Dans celui pour la troisième place entre les deux pilotes Toyota, Esapekka Lappi a repris 2"8 sur les trois spéciales à Jari-Matti Latvala, pour conclure la journée à 2"1 de son aîné. Mais ce dernier a terminé la l'ES16 avec un souci mécanique, probablement d'alternateur d'après son équipe, et s'est arrêté pour réparer sur le secteur routier entre la dernière spéciale et le parc d'assistance. En cas d'abandon, il encaisserait sept minutes de pénalités et tomberai à la huitième place s'il repartait en Rally2.

Un petit peu plus loin, et sur un rythme moins élevé, Hayden Paddon a conservé la cinquième position qu'il avait dérobée à Mads Østberg dans la matinée. Séparés de 5"3 après la super spéciale (ES13), ces deux-là terminent sur... le même écart à l'issue des trois dernières spéciales du jour ! 

Craig Breen est toujours un solitaire septième du général sur la deuxième Citroën, ayant passé la journée dans le sillage d'Elfyn Evans qui ouvrait la route sur sa Ford M-Sport après avoir perdu près d'un quart d'heure dès la première spéciale du vendredi (ES2).

Reparti ce matin en Rally2, Ott Tänak est remonté à la neuvième place du général derrière le leader du WRC2, Jan Kopecký, bien qu'ayant perdu deux minutes en s'arrêtant pour changer une roue dans l'ES16 (tout comme Andreas Mikkelsen, bien plus loin au classement). Teemu Suninen, le troisième pilote revenu dans la course ce matin, est désormais 13e à une minute et demie du top 10.

Tänak remonte

Le revenant Martin Prokop s'est emparé de cette dixième place sur sa Ford Fiesta WRC ancienne génération, devant Nicolas Ciamin, toujours deuxième du WRC2, et Ole Christian Veiby, revenu sur le podium provisoire de cette catégorie qu'il menait vendredi avant de rencontrer des ennuis. Avec la deuxième Škoda officielle, ce dernier compte 28"2 de retard sur la Hyundai de Sarrazin Motorsport.

Dimanche, la dernière journée en forme de triple sprint ne comprendra qu'une grosse quarantaine de kilomètres répartis en deux boucles de deux spéciales, à suivre en direct sur Motorsport.com à partir de 8h45. Le résumé de la deuxième étape, lui, sera diffusé ce soir à 22h40 sur Motorsport.tv.

Classement après ES16/20

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1 

3h02'16"9

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai
RC1

3"9

3"9

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota 

RC1 

48"9

45"0

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota 

RC1 

54"2

5"3

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

Hyundai 

RC1 

2'01"8

1'07"6

 Mads Østberg

 Torstein Eriksen

Citroën 

RC1 

2'03"9

2"1

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën
RC1 

3'13"6

1'09"7

 Jan Kopecký

 Pavel Dressler

 

Škoda

RC2 

10'41"4

7'27"8

9

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota
RC1

12'27"4

1'46"0

10 

 Martin Prokop

 Jan Tománek

 

Ford

RC1 

13'02"1

34"7 

Le classement complet sera disponible ici.

 

Article suivant
Ogier : "Je n'avais pas un bon rythme" dans l'ES12

Article précédent

Ogier : "Je n'avais pas un bon rythme" dans l'ES12

Article suivant

Latvala abandonne au soir de la deuxième étape

Latvala abandonne au soir de la deuxième étape
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Italie
Pilotes Sébastien Ogier , Thierry Neuville
Équipes M-Sport , Hyundai Motorsport
Auteur Jean-Philippe Vennin