Petter Solberg ému aux larmes par la performance de son fils Oliver

Les performances affichées par Oliver Solberg à l'Arctic Rally Finland ont marqué les esprits, et plus particulièrement celui de son père Petter.

Petter Solberg ému aux larmes par la performance de son fils Oliver

Du haut de ses 19 ans, Oliver Solberg a été un des grands animateurs de la deuxième manche du Championnat du monde. Pour sa première apparition dans la catégorie reine, le Suédois a fait preuve d'une maturité impressionnante malgré son inexpérience.

Si sa performance a retenu l'attention des observateurs, elle a surtout marqué son plus grand fan, son père Petter. "Je n'ai jamais pensé que ce serait impossible. Il a affiché un large sourire dès la première fois qu'il s'est assis dedans [dans la i20 Coupe WRC], il a pris du plaisir tout en appréciant. Dès lors, tout était possible. Pour être honnête, cela a été vraiment surprenant, je suis encore un peu sous le choc à vrai dire," a admis le Champion du monde 2003.

 

Septième à l'arrivée, le fils Solberg a fait d'une preuve d'une grande générosité dans son pilotage. Dans la Power Stage, il s'est d'ailleurs fait remarquer en partant à la faute à quelques encablures de la ligne d'arrivée."J'ai essayé lui de lui parler juste avant. 'Oliver, fais du mieux que tu peux !' Apparement il ne m'a pas écouté du tout. 'Essaye de finir de la meilleure façon possible'. Mais il a voulu aller chercher des points face à [Sébastien] Ogier. Quand tu réfléchis comme ça en te battant contre des grands garçons, c'est un peu étrange. Mais ce jeune homme n'a peur de rien."

Lire aussi:

De son côté, Andrea Adamo est revenu sur ce qui l'a poussé à laisser une telle opportunité au jeune pilote. "Sa présence a été décidée lors de la Power Stage du Monte-Carlo parce qu'il y a des choses dans la vie que l'on décide sans trop utiliser son cerveau mais en s'appuyant sur son feeling", a-t-il expliqué. "Parfois, cela fonctionne et normalement, cela fonctionne beaucoup plus que lorsque vous pensez trop à quelque chose. Pendant la Power Stage, j'ai dit à Alain [Penasse] : 'Alain, laissons-le faire un tour à l'Arctic [Rally] avec notre voiture d'essai'."

Logiquement prudent au moment de prendre cette décision, l'Italien a finalement été convaincu et rassuré par la prestation du Suédois. "Bien sûr, nous étions un peu inquiets. C'était plus difficile de gérer Petter [Solberg] qu'Oliver honnêtement. Je pense que ça a été émotionnel pour eux, mais à la fin, il a fait ce que nous lui avions demandé de faire, de prendre du plaisir, et je pense qu'il l'a bien fait." Quant à la possibilité de le revoir rapidement dans une i20 Coupe WRC, le directeur de Hyundai Motorsport a balayé l'éventualité en lâchant : "je pense qu'il est trop jeune pour dire non".

partages
commentaires
Rovanperä a eu "du mal" avec sa Toyota Yaris WRC tout le week-end
Article précédent

Rovanperä a eu "du mal" avec sa Toyota Yaris WRC tout le week-end

Article suivant

Vainqueur de l'Arctic Rally, Ott Tänak a dû "pousser" Hyundai

Vainqueur de l'Arctic Rally, Ott Tänak a dû "pousser" Hyundai
Charger les commentaires