Wilson : Je n'ai donné autant de chances à aucun autre que Tänak

Le directeur de M-Sport regrette grandement mais comprend le départ d'Ott Tänak, qu'il a découvert et auquel il a témoigné un grand soutien durant toute sa carrière – mais qui rejoindra Toyota l'année prochaine.

Actuel deuxième du championnat derrière son équipier Sébastien Ogier, avec encore une chance d'être titré, Tänak a remporté cette année ses deux premières victoires en WRC. L'aboutissement d'une relation qui aura duré six années, faites de hauts mais aussi de quelques bas, avec M-Sport. À deux reprises, en effet, l'Estonien a perdu sa place dans l'équipe "première" de la structure britannique. Mais jamais il ne s'est éloigné du nid, courant en WRC2 en 2014 et sur la Fiesta du team satellite Dmack l'année dernière.

"C'est avec le cœur très lourd que l'équipe dit au revoir à Ott et Martin [Järveoja, son copilote], qui ont joué un rôle tellement important dans notre succès cette année", déclare Malcolm Wilson, fondateur et patron de M-Sport. "Il n'y a clairement aucun autre pilote dans lequel j'ai pu mettre autant de foi – où auquel j'ai pu donner autant de chances – mais j'ai identifié d'entrée son potentiel. Il a toujours été rapide. Dès le moment où il a attiré mon attention pour la première fois, sa vitesse n'a fait aucun doute, et ces dernières années, il a développé un package complet – vainqueur de rallye et potentiel candidat au titre."

"Dire au revoir n'est pas facile, mais il est temps pour Ott d'expérimenter de nouveaux pâturages et nous leur souhaitons, à lui et à Martin, le meilleur pour l'avenir. Avant cela, il reste deux rendez-vous très importants et je sais qu'ils donneront tout pour terminer leur passage dans la famille M-Sport sur une bonne note."

À partir du Rallye Monte-Carlo, manche d'ouverture de la saison 2018, Tänak pilotera donc une des trois Toyota Yaris WRC qui entameront leur deuxième saison, les deux autres étant confiées à Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi, vainqueurs cette année des Rallyes de Suède et de Finlande.

"Nous sommes comblés de nous être assuré les services d'Ott, que nous avions à l'œil depuis un moment. Il représente le parfait mélange de jeunesse et d'expérience, combiné à une attitude mentale qui fait qu'il s'adaptera très bien à notre équipe", dit Tommi Mäkinen, qui dirige le programme WRC de Toyota.

"Comme la Yaris WRC, Ott a dépassé toutes les attentes cette saison, donc je suis sûr que ce sera un partenariat fort avec à la fois de la vitesse et de la régularité sur toutes les surfaces."

Exit Hänninen, dès l'Australie

Tänak remplacera donc Juho Hänninen, auquel sa série de bonnes performances en Finlande, en Allemagne et en Catalogne – une troisième et deux quatrièmes places –, après une première partie de saison plus difficile, n'a pas suffi pour garder sa place. Cet autre Finlandais avait été le premier pilote engagé par Mäkinen, pour mener à bien le développement de la Yaris au fil de l'année 2016.

"J'aimerais exprimer mes remerciements et mon appréciation pour tout ce que Juho a fait pour nous. Il sera toujours un membre de notre famille et a joué un rôle important pour nous amener où nous sommes aujourd'hui", ajoute Mäkinen.

Non retenu pour 2018, Hänninen ne sera pas non plus du déplacement en Australie le mois prochain, où deux voitures seulement seront engagées pour Latvala et Lappi. Son copilote Kaj Lindström, que l'on vit précédemment aux côtés de Mäkinen au début des années 2000 puis de Kimi Räikkönen durant ses deux saisons de WRC (2010 et 2011), y prendra en effet ses nouvelles fonctions de directeur sportif. Il remplacera Jarmo Lehtinen, lui-même ancien copilote de Mikko Hirvonen, qui avait quitté l'équipe au soir du Rallye d'Allemagne, en août.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Juho Hänninen , Ott Tänak
Équipes M-Sport , Toyota Racing
Type d'article Réactions