WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
41 jours
FIA F2
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
Sepang
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
6 jours

Pluie de records pour la finale aux Paccots ?

partages
commentaires
Pluie de records pour la finale aux Paccots ?
Par :
, Motorsport.com Switzerland
14 sept. 2019 à 06:22

Après avoir déjà remporté à l'avance le titre, Eric Berguerand et Andy Feigenwinter comptent bien briller encore une fois en tant que nouveaux champions lors de la finale de la saison du Championnat suisse de la montagne.

Ayant déjà décroché le titre en 2013, 2014, 2015 et 2016, Eric Berguerand s’est adjugé son cinquième titre dans la catégorie des voitures de course en remportant une troisième place dans la course de côte du Gurnigel. Le week-end prochain, le Valaisan de 40 ans entrera encore une fois en action en tant que nouveau champion: lors de la finale de la saison du Championnat suisse de la montagne, la huitième manche de Châtel-St-Denis aux Paccots, dans le canton de Fribourg.

Lire aussi:

Bien que Berguerand, qui détient le record de piste aux Paccots en 53,55 minutes, ait déjà le titre en poche, il est pleinement motivé pour la dernière course en 2019. "J'ai hâte d'être aux Paccots, mais je suis aussi heureux que la saison se termine ce week-end. C'était épuisant, mais le travail a payé et j'espère que je serai capable d'obtenir un autre résultat de haut niveau lors de la dernière course."

Dans la course pour décrocher la victoire générale aux Paccots, ce n'est en réalité que la technologie qui pourrait encore faire obstacle à Berguerand. Comme la dernière fois au Gurnigel, lorsqu'il y a eu des problèmes de changement de vitesse sur la Lola FA99 du Valaisan. Le rival permanent de Berguerand, Marcel Steiner, sera en effet absent aux Paccots. "J'aurai probablement besoin d'une pause", constate le vice-champion, qui a cette saison perdu la plupart du temps contre Berguerand et cela aussi parce que sa LobArt LA01 est en "surpoids". Il déclare : "Aux Rangiers, je perdais environ une seconde par kilomètre face aux deux Italiens en tête, et cela juste à cause de son poids. Je suis aussi désavantagé face à Eric. Mais je le félicite quand même pour son titre. Il le méritait."

Robin Faustini, Eric Berguerand, Marcel Steiner

Robin Faustini, Eric Berguerand, Marcel Steiner

Photo de: Photos ZVG

Robin Faustini est donc l'un des meilleurs candidats pour la deuxième place derrière Berguerand. Le jeune Argovien s'est assuré la troisième place au classement général du Gurnigel en dépit de la
victoire journalière de Thomas Amweg. «C'était mon objectif pour cette année», dit Faustini, qui
prendra également à Fribourg le départ avec la Reynard 97D de son père Simon Hugentobler. Dans la catégorie des voitures de sport E2 jusqu'à 3000 cm3, ce dernier affrontera le Français Cyrill Frantz, qui a terminé troisième en 2018 derrière les vainqueurs Berguerand et Joël Volluz.

Andy Feigenwinter, Lotus Exige 430, Ferrari Schweiz

Andy Feigenwinter, Lotus Exige 430, Ferrari Schweiz

Photo de: Jürg Kaufmann

Comme Berguerand chez les voitures de course, Andy Feigenwinter pourra affronter les choses en toute décontraction dans la catégorie des voitures de tourisme. Le Bâlois pourrait certes encore être rattrapé en théorie. Mais Roger Schnellmann, le seul qui serait encore en mesure de le faire, renonce à prendre le départ sur la piste d'une longueur de 2,58 km. Feigenwinter est donc assuré de devenir champion des voitures de tourisme. Mais le conducteur de la Lotus Exige n'en a pas assez pour autant. «Il va de soi que je compte bien gagner à nouveau et battre mon propre record», explique Feigenwinter, qui a déjà établi quatre nouveaux records cette saison.

Roger Schnellmann, Mitsubishi Evo 8, RCU

Roger Schnellmann, Mitsubishi Evo 8, RCU

Photo de: Jürg Kaufmann

La deuxième Mitsubishi Evo VIII de Ronnie Bratschi ne sera pas non plus au départ. L'Uranais se porte bien après que son véhicule se soit renversé au Gurnigel et il a déjà annoncé qu'il reviendra. Mais la réparation de sa voiture prendra du temps. Bratschi connaît entre-temps la cause de l'accident. Il annonce que le diagnostic sur la voiture a révélé que déjà avant l'envolée, un bras oscillant transversal s'était cassé. «L'analyse de la vidéo embarquée a par ailleurs également confirmé qu'aucun aquaplanage n'était responsable de l'accident, que la trajectoire était parfaitement adaptée et que qu'il n'avait pris aucun risque inutile."

Philipp Krebs, Renault Clio RS II, Equipe Bernoise

Philipp Krebs, Renault Clio RS II, Equipe Bernoise

Photo de: Jürg Kaufmann

La finale des Paccots promet également d'être palpitante pour le titre de la coupe de la montagne
qui opposera les pilotes d'Uetendorf Philipp Krebs (Renault Clio) et Martin Bürki (VW Polo).
Au total, plus de 150 participants s'affronteront à Châtel-St-Denis. Les premiers entraînements
débuteront samedi peu après midi. Le dimanche matin, il y aura d'abord des essais, avant le départ
de la course à 10h40.

L'horaire exact et les détails sur la course de côte de Châtel-St-Denis – Les
Paccots sont disponibles sur Internet à l'adresse suivante: www.ecuriedeslions.ch/paccots

Article suivant
Thomas Amweg vainqueur, Eric Berguerand champion !

Article précédent

Thomas Amweg vainqueur, Eric Berguerand champion !

Article suivant

Berguerand boucle la boucle

Berguerand boucle la boucle
Charger les commentaires