Le Joest Racing a découvert le Mazda DPi à Hockenheim

L'équipe Joest Racing a débuté ses premiers tests avec le prototype Mazda RT24-P sur le circuit de Hockenheim.

Si le prototype Mazda RT24-P fut le premier DPi à se dévoiler, fin novembre dernier, en vue de la saison 2017, la voiture du constructeur japonais – dont l'engagement en IMSA était géré par SpeedSource, son équipe partenaire, depuis plusieurs saisons –, a rapidement souffert de la comparaison avec les Cadillac DPi-V.R. ou encore les Nissan Onroak DPi.

Par conséquent, malgré trois podiums décrochés en début de saison, Mazda Motorsports a préféré faire l'impasse sur la fin de la saison 2017 afin de préparer au mieux la campagne 2018, et a choisi de confier son engagement au Joest Racing.

Artisan du succès des Audi LMP1 aux 24 Heures du Mans, en WEC ou en American Le Mans Series, la structure de Reinhold Joest, sevrée de compétition depuis le retrait d'Audi en WEC fin 2016, a ainsi débuté sa prise de marques avec le RT24-P cette semaine à Hockenheim.

C'est Jonathan Bomarito et Tristan Nunez, pilotes Mazda officiels, qui se sont chargés de ce premier galop d'essai à Hockenheim, au volant du Daytona Prototype Mazda qui effectuera son retour à la compétition lors des prochaines 24 Heures de Daytona, en janvier.

"Aujourd'hui (mardi), il s'agissait de permettre aux gars de chez Joest de prendre la main sur la voiture pour voir comment elle fonctionne, et aussi de revenir aux affaires après avoir été en dehors de toute compétition depuis un an", a expliqué Tristan Nunez à Motorsport.com. "Il s'agissait de choses basiques, pour se rendre compte de ce avec quoi ils doivent travailler."

Irma a contrarié le transfert des voitures

Pour Nunez, il reste du travail à faire sur le Mazda RT24-P. "Nous manquons vraiment de grip aéro dans les virages rapides", poursuit-il. "Quasiment tout autour de la voiture, devant, au milieu et derrière. C'est une nouvelle voiture, nous essayons donc beaucoup de choses, nous avons effectué pas mal de changements de set-up et cela n'a pas changé grand-chose. Multimatic [fabricant de la voiture NDLR] est déjà dessus, et je suis sûr que les évolutions vont être notables. Je suis assez impatient de voir ça."

À noter que, en raison de l'ouragan Irma, les voitures ont effectué le transfert d'Amérique du Nord en Europe avec plusieurs jours de retard, l'équipe Joest Racing n'ayant récupéré les prototypes qu'une semaine avant ce premier roulage.

"Je suis vraiment confiant dans le fait que Joest pourra changer les choses", continue Nunez. "Il suffit de regarder leurs succès, qui ont débuté avant même que je ne sois né ! Et en voyant leur éthique de travail et leurs capacités en ingénierie, ainsi que l'atelier ces derniers jours, cela a été incroyable. Et on peut dire qu'ils sont vraiment enthousiasmés d'être de retour avec un constructeur."

Propos recueillis par David Malsher

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IMSA
Événement Tests Mazda Team Joest à Hockenheim
Circuit Hockenheim
Pilotes Jonathan Bomarito , Tristan Nunez
Équipes Team Joest
Type d'article Actualités
Tags dpi