Martín n'oublie pas ceux qui l'ont aidé, Gresini en tête

Jorge Martín a dédié son podium du Grand Prix de Doha à Fausto Gresini, disparu au mois de février et qui l'a énormément aidé dans sa carrière.

Martín n'oublie pas ceux qui l'ont aidé, Gresini en tête

Jorge Martín est la surprise du début de saison. Déjà auteur d'un départ remarqué au Grand Prix du Qatar, qui l'a propulsé de la 14e à la quatrième place même s'il a finalement pris la 15e position finale, le rookie du team Pramac a encore plus marqué les esprits au Grand Prix de Doha en s'offrant sa première pole, dès son deuxième week-end en MotoGP. Une performance qu'aucun pilote n'avait réalisé depuis Marc Márquez, avant de décrocher un premier podium le lendemain.

Martín n'aurait peut-être jamais obtenu ces résultats sans Fausto Gresini, disparu au mois de février dernier. Le manager italien a relancé la carrière du Madrilène en le recrutant dans son équipe de Moto3 pour la saison 2017, alors qu'il restait sur une modeste 16e place au championnat. Quatrième lors de sa première saison sur la Honda du team Gresini, Martín a été titré dans la catégorie l'année suivante, ce qui lui a ensuite permis de monter en Moto2.

Lire aussi:

"Je veux dédier ce podium à Fausto", a souligné le troisième du Grand Prix de Doha en conférence de presse. "Il a été très important dans ma carrière, car il m'a donné l'opportunité d'aller sur la Honda. Je vivais un moment très difficile, car j'avais une mauvaise moto et je n'obtenais pas de résultat. Il m'a dit : 'Viens ici, je sais que tu as le talent et on peut gagner le championnat'. On l'a fait ensemble. Il me manque beaucoup, car c'était un ami très proche, il était comme ma famille. Je suis content. Je me suis arrêté dans le team Gresini [le jour de la course] pour les saluer, et je suis certain qu'il nous regarde de là-haut."

Jorge Martin, Pramac Racing

Fausto Gresini n'a pas été le seul à aider Jorge Martín au cours de sa carrière. Maverick Viñales et Aleix Espargaró l'ont beaucoup soutenu durant sa jeunesse, notamment en lui prêtant des machines pour qu'il puisse se préparer, au moment où il essayait de percer en Moto3.

"On vit pratiquement tous ensemble et ils venaient me chercher chez moi pour qu'on aille s'entraîner avec leurs motos parce que je n'en avais pas, je n'avais pas d'argent pour m'en acheter. Je dois d'ailleurs remercier Aleix et Maverick, parce que par le passé, ils m'ont laissé piloter leur moto. S'entraîner avec des pilotes MotoGP à l'époque, quand j'étais encore en Moto3, cela m'a beaucoup aidé."

"Ils ont toujours essayé de m'aider à progresser alors je leur suis très reconnaissant. S'entraîner avec les meilleurs pilotes au monde vous aide assurément à progresser et à être un meilleur pilote."

Avec Léna Buffa 

partages
commentaires

Related video

Ducati ne s'inquiète pas d'avoir quitté Losail sans victoire

Article précédent

Ducati ne s'inquiète pas d'avoir quitté Losail sans victoire

Article suivant

Sam Lowes ne fait pas d'un retour en MotoGP sa priorité

Sam Lowes ne fait pas d'un retour en MotoGP sa priorité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Franco Morbidelli
Équipes Petronas SRT
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud