Course 1 - Bennani s'impose, doublé du Sébastien Loeb Racing!

Mehdi Bennani a imposé sa Citroën privée lors de la course d'ouverture disputée sous la pluie, devant son équipier Tom Chilton, alors que les Honda et Citroën ont bu la tasse après avoir opté pour une mauvaise stratégie.

Course 1 - Bennani s'impose, doublé du Sébastien Loeb Racing!
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Fredrik Ekblom, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Nicky Catsburg, LADA Sport Rosneft, Lada Vesta
Gabriele Tarquini, LADA Sport Rosneft, Lada Vesta
Hugo Valente, LADA Sport Rosneft, Lada Vesta and Nicky Catsburg, LADA Sport Rosneft, Lada Vesta
Grégoire Demoustier, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
John Filippi, Campos Racing, Chevrolet RML Cruze TC1
Ferenc Ficza, Honda Team Zengo, Honda Civic WTCC
Rene Münnich, All-Inkl Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC

La pluie s’est invitée avant le départ de la course 1, ce qui va considérablement changer la donne, et surtout compliquer la progression des pilotes les plus rapides, qui s’élanceront du milieu du peloton suite à la règle de la grille inversée.

Enorme coup dur dès le tour de formation pour Norbert Michelisz dont la Honda Civic émet une épaisse fumée blanche, visiblement victime d’une casse moteur, et qui est contraint de stopper sa voiture sur le bas-côté devant des supporters totalement effondrés ! C’est la consternation sur le Hungaroring, avant même le départ. Citroën fait le pari des pneus slick, en prévision d’une piste séchante : ce sera un mauvais choix pour l’équipe française tout comme Honda qui a fait le même choix.

Pendant ce temps, les concurrents se placent sur la grille, Mehdi Bennani plaçant sa Citroën du Loeb Racing sur l’emplacement de la pole devant la Volvo de Fredrik Ekblom. Le pilote marocain s’envole parfaitement, tout comme Yvan Muller, qui installe sa Citroën officielle au deuxième rang, mais qui doit céder deux positions à Ekblom (Volvo) puis à Catsburg (Lada), puis encore Huff (Honda).

En délicatesse avec ses pneus slick, Muller chute désormais dans les profondeurs du classement : le voici 8e à l’issue de ce premier virage, les deux Citroën officielles étant en perdition puisque Lopez est dépassé par la Honda Civic de l’étonnant Ferenc Ficza, le jeune Hongrois ayant redonné des couleurs au public du Hungaroring.

Bennani, Ekblom, Catsburg, Chilton, Huff, Valente, Filippi, Demoustier : c’est le top 8 à l’entame du 3e tour, alors que les conditions d’adhérence semblent très difficiles. Muller perd encore une place : il est 9e juste devant son équipier Lopez. Pendant ce temps, Filippi fait une course de haute volée, mettant la pression sur Rob Huff, lui aussi en pneus lisses, pour le gain de la 5e place, le jeune Corse prenant finalement l’ascendant sur le champion du monde 2012. Les Citroën poursuivent leur calvaire : Muller est désormais 13e derrière Lopez !

Pari perdu pour Citroën Racing

C’est la fin du rêve pour John Filippi, pénalisé pour départ anticipé, et qui devra observer un drive through. Une faut difficilement visible sur le ralenti. 6e tour : joli duel pour la deuxième place entre Catsburg et Ekblom, la Lada et la Volvo passant de front sur la ligne droite des stands, avant que le Néerlandais ne prenne l’ascendant sur le Suédois. Il s’est passé déjà beaucoup de choses et le cap de la mi-course n’est pas encore passé. Image étonnante avec la Chevrolet Cruze de René Münnich qui passe à l’extérieur la Citroën du double champion du monde José Maria Lopez pour le gain de la 12e place.

Mi-course : 4,5 secondes séparent le leader Mehdi Bennani (Citroën) de la Lada de Nick Catsburg (Lada). Ironiquement, les deux hommes avaient longuement mené chacune des manches une semaine plus tôt en Slovaquie avant de céder dans les derniers tours. Ekblom doit désormais défendre sa 3e place face à la Citroën de Tom Chilton, qui entend bien compléter la fête du Loeb Racing. Déchaîné après sa pénalité, Filippi est déjà remonté au 10e rang, puis passe 9e après avoir une nouvelle fois déposé la Honda de Huff.

Les deux Citroën officielles rentrent aux stands ! Totalement dépassés depuis le départ, José Maria Lopez et Yvan Muller préfèrent stopper les frais et remonter des pneus pluie. Tom Coronel et Thed Björk, qui avaient fait le même pari, doivent eux aussi se résoudre à changer de gommes.

Bennani continue d’imprimer le tempo, le Marocain conservant une avance de plus de quatre seconde sur Catsburg. Muller et Lopez sont repartis aux 15e et 16e rangs, et entament leur remontée. Un mot sur Tiago Monteiro, 12e au volant de sa Civic, lui aussi en pneus slick. Il reste trois tours à couvrir et les conditions ne vont pas en s’arrangeant. John Filippi est déjà remonté au 8e rang après avoir dépassé le non moins étonnant Ferenc Ficza.

Carton plein pour le Sébastien Loeb Racing

Le Sébastien Loeb Racing en route vers le doublé ! Tom Chilton passe en effet Catsburg pour le gain de la deuxième place. Ekblom se maintient au 4e rang devant Tarquini et Valente, les deux autres Lada.

Mehdi Bennani remporte la victoire sur le Hungaroring, sa première avec la Citroën du Sébastien Loeb Racing. Le pilote marocain, qui se hisse au troisième rang du championnat, devance son équipier Tom Chilton alors que Fredrik Ekblom, 4e, offre à Volvo son meilleur résultat devant Tarquini et Valente.

Grégoire Demoustier, le troisième larron du Loeb Racing, empoche lui aussi de gros points avec une bonne 7e place. Le Français devance le courageux John Filippi, alors que le jeune Ferenc Ficza marque ses premiers points en WTCC, faisant quelque peu oublier l’abandon de Michelisz dans le cœur des supporters hongrois. René Münnich décroche le dernier point, celui de la 10e place.

Sale temps pour les ténors du championnat : les Honda de Rob Huff et Tiago Monteiro échouent aux 11e et 12e rangs, devant Yvan Muller et José Maria Lopez lointains 13e et 14e sur leurs Citroën officielles à l’issue d’une course d’ouverture très agitée.

Hungaroring - Classement course 1 :

Cla   Nº   Pilote   Voiture / Moteur   Temps/Ecart 
1 25  Mehdi Bennani Citroen 30'49.813 
2 Tom Chilton Citroen 3.313
3 10  Nicky Catsburg Lada 6.367
4 61  Fredrik Ekblom Volvo 13.918
5 G.Tarquini Lada 14.566
6 Hugo Valente Lada 29.575
7 11  G.Demoustier Citroen 34.530
8 27  John Filippi Chevrolet 47.418
9 55  Ferenc Ficza Honda 52.927
10 77  René Münnich Chevrolet 1'48.021
11 12  Rob Huff Honda 1'58.809
12 18  Tiago Monteiro Honda 2'26.774
13 68  Yvan Muller Citroen 1 Tour
14 37  José María López Citroen 1 Tour
15 Tom Coronel Chevrolet 1 Tour
16 62  Thed Björk Volvo 1 Tour
 
  N.Michelisz Honda Non participant
partages
commentaires
Un manque de performance "incompréhensible" pour Muller
Article précédent

Un manque de performance "incompréhensible" pour Muller

Article suivant

Course 2 – Lopez remporte une course remuante

Course 2 – Lopez remporte une course remuante
Charger les commentaires